Changer d'édition

«Devons-nous faire le plein d'essence à Longwy?»
Luxembourg 4 min. 31.08.2022
Fin du rabais à la pompe ce mercredi

«Devons-nous faire le plein d'essence à Longwy?»

Tanken ist mit und ohne Subvention inzwischen eine teure Angelegenheit.
Fin du rabais à la pompe ce mercredi

«Devons-nous faire le plein d'essence à Longwy?»

Tanken ist mit und ohne Subvention inzwischen eine teure Angelegenheit.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 4 min. 31.08.2022
Fin du rabais à la pompe ce mercredi

«Devons-nous faire le plein d'essence à Longwy?»

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Ce mercredi 31 août, le rabais à la pompe prend officiellement fin au Luxembourg, alors qu'à partir du 1er septembre la remise carburant passera à 30 centimes en France. De quoi faire craindre la fin du tourisme à la pompe au Grand-Duché?

Le rabais à la pompe de 7,5 centimes par litre touche désormais à sa fin ce mercredi 31 août. Cette mesure avait été introduite à partir du 13 avril dernier et faisait partie des mesures annoncées par le gouvernement suite à la tripartite, afin de lutter contre la hausse spectaculaire des prix.


Une nouvelle rencontre prévue pour préparer la tripartite
Le gouvernement a reçu ce jeudi les syndicats, puis le patronat pour préparer la prochaine tripartite attendue à l'automne. Une nouvelle bipartite est prévue en septembre pour faire le point sur la situation économique du pays.

Contacté, le ministère de l'Energie a bel et bien confirmé que cette mesure prendra fin ce mercredi 31 août et qu'elle ne sera pas remplacée par une aide compensatoire dans l'immédiat.

Si cette mesure prend désormais fin, le contexte économique n'a pour autant pas changé. Au contraire, il s'est aggravé et une nouvelle tripartite est attendue cet automne pour voir comment répondre à l'inflation et à la hausse des coûts de l'énergie. Une semaine avant la fin du rabais à la pompe, le CSV a réclamé sur son compte Twitter qu'il fallait «prolonger cette mesure maintenant». «Les gens doivent-ils sinon faire leur plein à Longwy?», s'est interrogé le parti chrétien social dans son tweet. 

A ce post sur Twitter, l'ancien président des Verts Christian Kmiotek a répondu que le CSV devait enlever le «S» de son parti, car une telle mesure n'est «pas sociale». Les députés Verts avaient d'ailleurs émis la même critique lors de la présentation de leur bilan parlementaire. Comme les jeunes du parti déi gréng, ils estimaient que cette aide ne «soulage surtout que les ménages à hauts revenus et à forte consommation de carburant».

Le ministre de la Mobilité François Bausch (déi gréng), opposé depuis le début à cette mesure, a plaidé auprès de nos confrères de RTL la semaine dernière «personnellement pour la mise en place d'un chèque énergie qui pourrait comme les crédits d'impôts soulager les ménages sur le plan financier».

Les aides françaises, une menace pour le Grand-Duché?

Si l'aide au carburant prend fin ce mercredi soir au Luxembourg, la remise à la pompe est prolongée du côté français. Cette remise, fixée à 18 centimes depuis le mois de juillet, passera à 30 centimes le litre à partir de ce jeudi 1er septembre jusqu'à fin octobre avant de passer à 10 centimes pour la période novembre-décembre. Le groupe pétrolier TotalEnergies a aussi fait savoir qu'il souhaitait en outre faire bénéficier sa clientèle d'une réduction supplémentaire de 20 centimes. Ces aides françaises, mettront-elles temporairement fin au tourisme à la pompe au Grand-Duché?


ARCHIV - 06.09.2020, Bayern, München: Eine Frau hält an einer Tankstelle an einer Zapfsäule eine Zapfpistole in der Hand und betankt ein Auto. (zu dpa: «Wenig Öl aus Russland in Bayern - IHK warnt vor Folgen eines Embargos») Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La future ristourne française va faire mal au Luxembourg
A partir du 1er septembre, l'aide de l'Etat français à la pompe passera de 18 centimes à 30 centimes. De plus, les stations TotalEnergies françaises vont appliquer une ristourne supplémentaire de 20 centimes.

Sollicité par le Luxemburger Wort, Romain Hoffmann, président du Groupement Pétrolier Luxembourgeois (GPL), se dit convaincu que les subventions en France auront des répercussions sur les flux de clients dans la région frontalière franco-luxembourgeoise. C'est notamment dans ce contexte que le GPL aurait souhaité que le Luxembourg prolonge le rabais à la pompe, et le cas échéant, l'augmente en réduisant la taxe CO₂. Mais cela ne semble pas être le cas actuellement. Ce qui ne signifie pas pour autant que faire le plein au Luxembourg sera à nouveau nettement plus cher à partir de septembre.

Au micro de 100.7, le président du LCGB Patrick Dury a plaidé vendredi dernier pour que les prix du carburant restent inférieurs au Luxembourg par rapport au pays voisin. Selon lui, le tourisme à la pompe s'avère d'autant plus nécessaire en cette période de «crise» pour remplir les caisses de l'Etat: «Enlever le tourisme à la pompe relève du débat idéologique qui permet au gouvernement luxembourgeois d'atteindre ses objectifs climatiques, mais il n'y a pas un gramme de CO2 en moins qui sera émis. A mon avis, le tourisme à la pompe n'a rien à voir avec la lutte contre le changement climatique, peu importe si le plein est fait ici ou à Longwy»

Avoir des prix plus élevés est un moyen d'inciter les personnes à moins rouler pour la présidente du Mouvement écologique Carole Weber. Sur les ondes de 100.7 lundi matin, elle a également appuyé que tout le monde n'irait alors pas faire son plein à Arlon ou à Longwy.

En attendant ce jeudi, notons que les prix des carburants routiers vendus ont progressé la semaine dernière en France avec un bond de 10 centimes pour le diesel selon des chiffres officiels publiés lundi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors qu'une nouvelle période de concertation publique doit débuter en septembre, une association nouvellement créée à Florange se mobilise pour l'abandon pur et simple du tronçon nord de l'A31bis, quel que soit son tracé.
Le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé dans une réponse parlementaire que le gouvernement est en train d’analyser l’impact de l’augmentation des prix de l’énergie et d’éventuels problèmes d’approvisionnement. Des mesures pour réduire cet impact seraient en préparation.
Politik, PK Paulette Lenert, Xavier Bettel, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Réduction de 7,5 centimes par litre
Le conseil de gouvernement se prononcera ce vendredi sur cette mesure qui devait prendre fin à la fin de ce mois-ci. La réduction du prix pourrait être prolongée d'un mois.
A driver at a petrol station in Luxembourg
Le Luxembourg, la France, la Belgique et l'Allemagne appliquent tous des aides financières à la pompe pour les usagers de la route. Au Grand-Duché, ce sujet doit être débattu à la Chambre des députés ce mardi 28 juin.
ARCHIV - 06.09.2020, Bayern, München: Eine Frau hält an einer Tankstelle an einer Zapfsäule eine Zapfpistole in der Hand und betankt ein Auto. (zu dpa: «Wenig Öl aus Russland in Bayern - IHK warnt vor Folgen eines Embargos») Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++