Changer d'édition

Deux morts dans une explosion à Waldhof

Deux morts dans une explosion à Waldhof

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 14.02.2019

Deux morts dans une explosion à Waldhof

Vers 10h30 ce jeudi, une détonation s'est produite sur le site de stockage de munitions de l'armée luxembourgeoise, sur le territoire de la commune de Niederanven. Deux soldats ont trouvé la mort en manipulant un obus.

(SW) - C'est bien une explosion mortelle qui a eu lieu ce jeudi matin à Waldhof. Le Parquet a confirmé vers 12h20 qu'une détonation avait causé la mort de deux soldats et en avait blessé deux autres, dont un très grièvement.

Selon le Parquet, c'est en manipulant un obus d'artillerie, qui n'était pas équipé d'un fusible, que l'accident s'est produit dans un hangar de la base militaire. Aucun autre détail sur les circonstances de cet incident n'a été donné. Deux magistrats du parquet de Luxembourg étaient sur place pour mener l’enquête.

A 12h30, le site était toujours bouclé et aucun journaliste n'était autorisé à pénétrer dans les lieux. Un point presse est prévu à 16h30 pour apporter davantage d'informations sur cet événement.

Une demi-heure plus tard, la dernière ambulance présente quittait les lieux de l'accident mortel.

Le ministre de la Défense, François Bausch, a interrompu son voyage à Melsbroek, en Belgique, où il devait rendre visite aux futurs pilotes militaires luxembourgeois ce jeudi, pour rentrer au Luxembourg. Il y dévoilera les détails de ce que le gouvernement qualifie «d'incident tragique».

Selon des témoins présents à quelques centaines de mètres de la caserne au moment du drame, seule «une détonation a été entendue», expliquait notre journaliste sur place.

Pour rappel, le site de Waldhof, situé dans la commune de Niederanven, constitue l'unique centre de stockage de munitions de l'armée. Le service de déminage de l'armée luxembourgeoise (SEDAL) se situe également à cet endroit. En moyenne, le SEDAL effectue quelque 250 interventions par an sur le territoire national.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.