Changer d'édition

Deux hélicoptères aux missions doubles
Luxembourg 4 min. 07.06.2019

Deux hélicoptères aux missions doubles

Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.

Deux hélicoptères aux missions doubles

Construits pour le transport, la reconnaissance, la recherche et le sauvetage, l'appui feu et l'évacuation de blessés, ils serviront aussi bien à la police qu'à l'armée luxembourgeoises.
Photo: Shutterstcok
Luxembourg 4 min. 07.06.2019

Deux hélicoptères aux missions doubles

Maurice FICK
Maurice FICK
Les deux appareils qui doivent être livrés au second semestre 2019 permettront de créer la première «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise qui ne dispose d'aucun aéronef pour l'heure, et renforceront la toute petite flotte de la police.

Tripler la flotte actuelle de la police grand-ducale et créer le premier escadron de l'armée luxembourgeoise. Tels sont les objectifs des deux hélicoptères H145M achetés auprès d'Airbus en juillet 2018. Ils seront opérationnels début 2020.


L'hélicoptère multirôle Airbus 145M - c'est la version militaire du H145 civil - sera un instrument de défense mais pourra très bien être utilisé par la police grand-ducale.
Feu vert du gouvernement: L'armée luxembourgeoise s'équipe d'1 satellite et de 2 hélicoptères
La Défense luxembourgeoise sera bientôt mieux armée pour répondre à ses propres besoins, ceux de la police, et aux objectifs de l'OTAN. Le Conseil de gouvernement a donné vendredi son aval pour l'achat d'un satellite d'observation de la Terre à très haute résolution et de deux 2 hélicoptères multirôle Airbus 145M.

Qualifiée d'«embryonnaire» dans les lignes directrices de la politique de défense du Luxembourg à l'horizon 2025 et au-delà, la «composante aérienne» de l'armée luxembourgeoise est vouée à un «développement conséquent» à l'avenir est indiqué dans le document qui présente la politique de défense nationale. 

«Double usage»

Dans sa réponse au député, Sven Clement (Piraten), publiée ce vendredi 7 juin 2019, le ministre de la Défense, François Bausch (déi gréng) explique que les deux engins seront exploités conjointement selon les besoins de la police ou de l'armée sur le sol luxembourgeois ou en dehors des frontières. Les deux hélicoptères achetés sur le budget de la Défense et dont les frais d'exploitation seront à charge de la police.

C'est la politique du «double usage», entendez civil et militaire. Ces hélicoptères seront utilisés «aussi bien sur le plan national que dans le cadre de missions à l'étranger» et devront profiter à «d'autres acteurs et départements».

Les deux futurs appareils permettront de renforcer considérablement les missions aériennes de la police puisqu'ils tripleront le nombre d'hélicoptères policiers et permettent aussi au Luxembourg de répondre à ses engagements auprès de l'OTAN. A savoir, atteindre l'objectif de 2% du PIB à moyen terme, comme le Luxembourg s'y était engagé en 2014. D'ici 2020, le Luxembourg s'est aussi engagé à passer de 0,4% à 0,6% d'effort de défense par rapport au PIB.

Le ministre Etienne Schneider (2e en partant de gauche), avait annoncé le 27 juillet 2018 la commande ferme par la Défense luxembourgeoise de deux hélicoptères multi-rôle Airbus du type H145M.
Le ministre Etienne Schneider (2e en partant de gauche), avait annoncé le 27 juillet 2018 la commande ferme par la Défense luxembourgeoise de deux hélicoptères multi-rôle Airbus du type H145M.
Photo: EMA

La «composante aérienne» dont le Luxembourg entend se doter passera rapidement à cinq hélicoptères puisqu'en mars 2018, lors de la visite d'Etat du couple grand-ducal en France, l'ex-ministre de la Défense, Etienne Schneider avait expliqué que «le Luxembourg va acheter trois hélicoptères pour l'armée qui seront mis à disposition de l'OTAN en cas de crise mais qui seront également à disposition du Luxembourg en cas de catastrophe naturelle pour évacuer des personnes. C'est un moyen dont nous ne disposions pas jusqu'ici. Additionnellement à ces trois hélicoptères de transport pour l'armée nous aurons également deux nouveaux hélicoptères pour la police grand-ducale».

145 millions d'euros

Les trois hélicoptères militaires à disposition de l'OTAN coûtent autour de 125 millions d'euros, selon Etienne Schneider. L'enveloppe pour les deux hélicoptères à double usage s'élève à 20 millions d'euros.


Le Grand-Duc Henri, Etienne Schneider et Patrick de Castelbajac lors de la signature de l'accord à Toulouse.
A Toulouse, deux univers, une même passion
La visite d'Etat de trois jours du Grand-Duc Henri et de la Grande-Duchesse Maria Teresa en France, qui a pris fin ce mercredi, s'est terminée par la signature d'un accord entre le gouvernement luxembourgeois et Airbus.

Avec la Direction de la défense et la police, c'est l'agence OTAN de soutien et d'acquisition (NSPA) à Capellen qui a mené le processus d'acquisition des deux hélicoptères. La NSPA négociera d'ailleurs le contrat de service pour l'exploitation des hélicoptères, qui aidera à mettre en place la  composante aérienne au sein de l'armée et «un pôle gouvernemental aérien à double usage au Findel».

Outre les missions de surveillance et de recherche de personnes disparues, les missions des deux nouveaux hélicoptères incluront les cas d'urgences ou de catastrophes au Luxembourg et au-delà de ses frontières.

L'A400M livré en fin d'année

Un autre énorme achat militaire luxembourgeois (197,3 millions d'euros) est actuellement dans les tuyaux. La construction du transporteur militaire A400M -qui servira à appuyer les armées luxembourgeoise et belge dans les opérations de secours et de crise- s'achève actuellement dans l'usine Airbus de Séville.

Comme l'a appris la délégation luxembourgeoise qui s'est rendue en Espagne le 30 avril 2019, l'avion sera officiellement mis en service début 2021. La livraison de l'A400M avait été retardée maintes fois en raison de diverses pannes. Initialement elle était prévue en février 2019.



Sur le même sujet

Parade militaire : Vive, vive, vive
La parade militaire s'est déroulée ce jeudi à midi. Pour la première fois, deux avions ont survolé à basse altitude l'avenue de la Liberté et ont clôturé par là même la prise d'armes. Revivez l'événement en photos et en vidéo.