Changer d'édition

Deux frères pour un siège
Luxembourg 16.10.2018 Cet article est archivé

Deux frères pour un siège

Deux frères pour un siège

Christelle Brucker
Luxembourg 16.10.2018 Cet article est archivé

Deux frères pour un siège

Il se pourrait qu'après la formation du gouvernement, Henri et Martin Kox soient appelés à siéger à la Chambre des députés pour Déi Gréng. Un problème se pose néanmoins car ils sont frères.

(DS trad. VO) - La famille Kox s'est présentée aux élections avec deux candidats dans le parti Déi Gréng. Dans la région Est, le député et ancien maire de Remich, Henri Kox, est arrivé en deuxième position, derrière Carole Dieschbourg, avec 5.995 voix. 

Son frère, Martin Kox, s'est classé en quatrième position avec un score de 12.474 voix, sur la liste du même parti dans la circonscription Sud derrière Felix Braz, Roberto Traversini et Josée Lorsché. 

Ainsi, les deux frères n'ont pas réussi à entrer au Parlement du premier coup mais il se pourrait qu'après la formation du gouvernement, de nouvelles opportunités s'offrent à eux.

Cependant il y a un problème car la loi électorale ne permet pas à deux parents d'appartenir en même temps au Parlement et ce jusqu'au deuxième degré de filiation (article 131 du règlement). Voici le texte de loi:

 "Les membres de la Chambre ne peuvent être parents ou alliés jusqu'au deuxième degré ni être unis par les liens du mariage; dans le cas où ils sont élus ensemble, il est procédé par tirage au sort à la proclamation du candidat élu."

Si Henri et Martin Kox progressent tous deux dans le classement après la formation du gouvernement, c'est le tirage au sort qui décidera lequel des deux frères occupera un siège à la Chambre des députés pour Déi Gréng à moins qu'ils arrivent à se mettre d'accord entre eux.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.