Changer d'édition

Deux décès supplémentaires liés au covid
Luxembourg 2 min. 11.05.2021

Deux décès supplémentaires liés au covid

Selon les autorités sanitaires, 82 personnes sont toujours hospitalisées en raison du covid.

Deux décès supplémentaires liés au covid

Selon les autorités sanitaires, 82 personnes sont toujours hospitalisées en raison du covid.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 11.05.2021

Deux décès supplémentaires liés au covid

Le ministère de la Santé indique que le bilan total s'élève à présent à 806 décès depuis le début de la pandémie. Un chiffre qui contraste avec le recul du nombre de nouveaux cas détectés.

La liste d'inscription pour recevoir les doses résiduelles de vaccin commence à se transformer... en liste d'attente. Ainsi, pour 23.500 résidents inscrits seules dix doses disponibles ont été injectées. Victime de son succès, cette liste devait permettre d'accélérer la vaccination au Grand-Duché. 

En effet, le virus continue d'y circuler, puisque deux décès ont été officiellement signalés ce lundi. Pour l'heure, le pays enregistre 806 victimes depuis mars 2020. Une accalmie qui va d'ailleurs se traduire par la fermeture des deux centres de consultations covid dès le 17 mai prochain.

La tendance au recul de la pandémie se mesure également au nombre de nouvelles infections recensées, puisque sur les 10.012 derniers tests de dépistage effectués, seuls 121 se sont avérés positifs. Soit un taux de positivité de 1,21%.

Au total, depuis le début de la pandémie, 68.552 cas positifs au covid ont donc déjà été détectés au Grand-Duché. Pour mémoire, les chiffres fournis par les autorités ne prennent plus en compte les cas positifs enregistrés chez les non-résidents depuis le 27 août dernier.

Le ministère de la Santé fait également état de 82 malades soignés pour une infection pulmonaire en lien avec le virus toujours hospitalisés au Luxembourg (comme la veille). Parmi eux, 30 se trouvent en soins intensifs. 

En ce qui concerne la vaccination, le Luxembourg a donc désormais administré  248.492 doses vaccinales anti-covid. 69.058 personnes ont reçu les deux doses préconisées. 

Les anticorps neutralisant le Covid restent dans le sang pendant au moins huit mois après une infection, selon une étude italienne publiée mardi.

Ce constat est valable «indépendamment de la gravité de la maladie, de l'âge des patients ou de la présence d'autres pathologies», selon cette étude réalisée par le prestigieux hôpital San Raffaele de Milan en collaboration avec les scientifiques français de l'Institut supérieur de la Santé (ISS).

«La présence des anticorps, bien qu'elle se réduise dans le temps, s'avère très persistante: huit mois après le diagnostic, seulement trois patients» sur les 162 suivis (dont 29 sont décédés) n'étaient plus positifs au test de détection de ces anticorps, ont expliqué dans un communiqué conjoint le San Raffaele et l'ISS.

En outre, la présence précoce de ces anticorps est «fondamentale pour combattre l'infection avec succès: ceux qui ne réussissent pas à les produire dans les premiers quinze jours après la contagion risquent davantage de développer des formes graves de Covid-19».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les volontaires patienteront deux mois avant leur rappel
Les 30-54 ans qui se sont signalés pour recevoir leur vaccination anti-covid AstraZeneca commencent à être invités. Le ministère de la Santé vient de décider de fixer à huit semaines le délai d'attente avant la deuxième injection.
ARCHIV - 26.02.2021, Niedersachsen, Hannover: Ein Schild mit einer Spritze hängt an der Zufahrt zum Impfzentrum auf dem Messegelände. Dort sind in Einzelfällen Impfstoffe verwechselt worden.    (zu dpa «Panne im Impfzentrum: Mittel von Biontech und Astrazeneca verwechselt») Foto: Julian Stratenschulte/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La Fedil tend sa liste de prioritaires aux vaccins
Si policiers et enseignants ont gagné une place dans l'ordre de vaccination anti-covid, pourquoi pas d'autres professionnels? Aussi, la Fédération des industriels luxembourgeois demande au gouvernement d'élargir l'accès aux injections à trois autres catégories.
A French red cross member administers a dose of the Pfizer/BioNTech vaccine to a woman at the Covid-19 vaccination center Paris La Defense Arena in Nanterre, west of Paris on the opening day on May 3, 2021. (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)
Un citytrip destination Vaccin
Travel Pro est la première société luxembourgeoise à vouloir se lancer dans le tourisme vaccinal. Sa destination : une jolie ville, sur le continent européen, où les voyageurs pourront recevoir leur injection. Pfizer garanti!
Otto Delcid is inoculated by nurse Nicole Colon with the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine at the UMass Memorial Health Care COVID-19 Vaccination Center in the Mercantile Center in Worcester, Massachusetts on April 22, 2021. - The center has the capacity to do 600 vaccinations a day and has vaccinated 20,000 people so far as the US celebrates 200,000,000 doses in the US this week. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)