Changer d'édition

Des vacances directement impactées par le covid-19
Luxembourg 2 min. 10.06.2020

Des vacances directement impactées par le covid-19

Ces vacances estivales 2020 risquent d'être particulières à plus d'un titre.

Des vacances directement impactées par le covid-19

Ces vacances estivales 2020 risquent d'être particulières à plus d'un titre.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 10.06.2020

Des vacances directement impactées par le covid-19

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Que ce soit en matière de confinement ou de reprise des activités, les 27 n'ont pas toujours parlé d'une même voix. Si une majorité d'Etats membres envisage une ouverture des frontières dès le 15 juin, des restrictions subsistent dans d'autres. Tour d'horizon.

Sérieusement menacées durant le mois d'avril au moment du pic de la pandémie de covid-19, les vacances d'été apparaissent comme de nouveau possibles pour de nombreux citoyens européens. Car contrairement au Luxembourg qui a laissé ses frontières ouvertes, d'autres pays n'ont pas hésité à mettre de côté la liberté de circuler pour raison sanitaire pendant quelques semaines. Une période qui semble toutefois révolue, permettant aux quelque 500 millions d'Européens d'envisager de circuler librement dans les prochains jours. 

Sauf que contrairement aux recommandations de la Commission européenne, la réouverture des frontières se fait de manière désordonnée. Alors que des pays comme la Croatie, Chypre ou l'Italie ont donné accès à leur territoire dès la mi-mai ou début juin, d'autres adoptent une stratégie radicalement opposée en n'annonçant pas de date de réouverture. D'autres enfin tablent sur une situation médiane qui se traduit par un retour à la normale le 15 juin. C'est notamment le cas de la Belgique ou de la France.

Pour expliquer ces différences, les seuls arguments sanitaires ne peuvent être pris en compte. Des considérations hautement politiques entrent dans l'équation. Dépendance économique au tourisme pour certains pays du Sud de l'Europe, approche sanitaire différente en Suède ou au Royaume-Uni ou réduction des droits et libertés individuelles dans une vision nationaliste en Hongrie constituent quelques-unes des situations en cours au sein de cette UE en plein déconfinement. 

Face à ce casse-tête pour les vacanciers désireux de profiter de vacances sur le Vieux continent cet été, la Commission travaille sur la mise en place d'une carte interactive et d'une application reprenant les principaux dispositifs "spécial été" mis en place par les Etats membres de l'UE. «Les voyageurs ont besoin de ces informations, tant pour planifier leurs déplacements que pendant la durée de leur séjour», estime la Commission.


People enjoy the sunshine on the beach near Bournemouth Pier in Bournemouth, southern England on May 25, 2020, after some lockdown restrictions put in place to slow the spread of COVID-19 were eased earlier this month. - The British prime minister backed his top aide despite mounting pressure from within his own party to sack him over claims he broke coronavirus lockdown regulations. The prime minister faces the threat of his government's authority being undermined in the heat of a health crisis that has claimed nearly 37,000 lives in Britain and thrown one of the world's top 10 economies into its biggest downturn of modern times. (Photo by Glyn KIRK / AFP)
Les plages de Méditerranée n'attendent plus que vous
Si le déconfinement s'est amorcé un peu partout sur le Vieux Continent, la question des destinations de vacances autorisées reste d'actualité. Tour d'horizon des points de chute possibles durant les mois de juillet et août alors que l'accès aux pays situés hors UE sera exclu.

Au Luxembourg, un peu plus de 80% des résidents passent leurs vacances en dehors des frontières du pays. La France (20,3%), l'Allemagne (12,7%) et l'Italie (9,9%) occupent le podium mais quelle que soit la tendance des prochaines semaines, ces vacances d'été 2020 s'annoncent tout de même particulières. L'Organisation mondiale du tourisme prévoit un recul important pour 2020. Selon Eurostat, durant une saison estivale moyenne (juin-août), les résidents de l'UE dépensent pas moins de 190 milliards d'euros.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'UE dévoile ses choix pour la réouverture des frontières
Bruxelles a recommandé ce jeudi la levée de toutes les restrictions de voyage au sein de l'Union européenne et de l'espace Schengen au lundi 15 juin. Quant à la réouverture des frontières extérieures, la date du mercredi 1er juillet est avancée.
This image taken in Nova Gorica/Gorizia, Slovenia on June 3, 2020, shows a general view of a border crossing between Slovenia and Italy. (Photo by Jure Makovec / AFP)
Les arrivants au Royaume-Uni soumis à quarantaine
Toute personne arrivant de l'étranger doit observer à partir de ce lundi une quarantaine de 14 jours afin d'éviter l'importation de nouveaux cas de coronavirus dans le pays. Une mesure à l'efficacité contestée qui affole les secteurs aérien et du tourisme.
Le «modèle suédois» face au covid remis en cause
L'architecte de la politique controversée d'allègement de la quarantaine pour lutter contre l'épidémie a concédé pour la première fois que le pays aurait dû imposer davantage de restrictions pour éviter d'avoir un nombre de morts aussi élevé.
People sit in a restaurant in Stockholm on May 29, 2020, amid the coronavirus COVID-19 pandemic. - Sweden's two biggest opposition parties called Friday for an independent commission to be appointed within weeks to probe the country's response to the new coronavirus. (Photo by Jonathan NACKSTRAND / AFP)
Les plages de Méditerranée n'attendent plus que vous
Si le déconfinement s'est amorcé un peu partout sur le Vieux Continent, la question des destinations de vacances autorisées reste d'actualité. Tour d'horizon des points de chute possibles durant les mois de juillet et août alors que l'accès aux pays situés hors UE sera exclu.
People enjoy the sunshine on the beach near Bournemouth Pier in Bournemouth, southern England on May 25, 2020, after some lockdown restrictions put in place to slow the spread of COVID-19 were eased earlier this month. - The British prime minister backed his top aide despite mounting pressure from within his own party to sack him over claims he broke coronavirus lockdown regulations. The prime minister faces the threat of his government's authority being undermined in the heat of a health crisis that has claimed nearly 37,000 lives in Britain and thrown one of the world's top 10 economies into its biggest downturn of modern times. (Photo by Glyn KIRK / AFP)