Changer d'édition

Des titres de séjour plus rapidement accessibles
Luxembourg 3 min. 28.11.2019

Des titres de séjour plus rapidement accessibles

Les problèmes majeurs rencontrés lors du traitement des demandes en matière d'immigration résultent de requêtes non fondées, imprécises ou incomplètes.

Des titres de séjour plus rapidement accessibles

Les problèmes majeurs rencontrés lors du traitement des demandes en matière d'immigration résultent de requêtes non fondées, imprécises ou incomplètes.
Photo : DR
Luxembourg 3 min. 28.11.2019

Des titres de séjour plus rapidement accessibles

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
En 2018, la direction de l'Immigration a émis au total près de 14.000 documents. Pour réduire les délais du traitement des demandes, le ministère a assoupli certains critères. Il mise sur les informations en ligne et compte sur la digitalisation pour accélérer les divers processus.

(DH) - En attendant la finalisation du projet de digitalisation des demandes de titre de séjour, le ministère de l'Immigration travaille sur trois axes pour réduire le délai de traitement. Selon le ministre Jean Asselborn (LSAP), interpellé à ce sujet par le député Paul Galles (CSV), l'organisation interne, l'affectation de ressources humaines et les mesures visant à alléger les procédures devraient permettre de gagner en efficacité.

Déjà, l'administration a renoncé «à demander de manière systématique des copies certifiées conformes pour des documents où une simple copie s'avère suffisante». En outre, les sites internet wwww.guichet.lu et www.myguichet.lu devraient, à terme, permettre d'introduire certains types de demande par voie électronique. Plus rapide.


Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Finanzplatz,Kirchberg.Foto:Gerry Huberty
«Un million d'habitants ne serait pas une fatalité»
L'augmentation de la population au cours des 40 prochaines années aura des répercussions sur le logement, la mobilité ou encore le financement des retraites selon une étude présentée mardi soir par la fondation Idea et l'OAI. Explications.

Si la mise en place du projet numérique se fera courant 2020, la codification de la législation en matière d'immigration, une autre question posée par Paul Galles, elle, est en cours. Mais, en raison de la complexité des travaux, «il n'est pas encore possible d'avancer une date précise pour leur clôture».

Hausse des regroupements familiaux 

Pour rappel: en 2018, la direction de l'Immigration a traité 13.688 titres de séjour. Soit 6.174 premiers titres de séjour, 539 titres de séjour en qualité de résident de longue durée et 6.975 titres de séjour renouvelés. S'y ajoutent 293 remplacements.

D'autre part, cette même direction a enregistré 2.205 demandes de protection internationale. Un chiffre quasi-identique aux deux années précédentes puisque 2.318 demandes avaient été introduites en 2017 et 2.036 en 2016.  

Dans ce contexte, si l'Erythrée est devenu le premier pays des demandeurs de protection internationale avec 17,8%, il est à noter qu'aucun pays des Balkans occidentaux ne se trouve parmi les cinq premiers pays d'origine en 2018.    

Le ministère distingue réfugiés ayant obtenu la «protection internationale», de personnes exerçant une «activité rémunérée» et une catégorie «autres». Mais  ces catégories contribuent toutes à la hausse des regroupements familiaux,   

Si le nombre de regroupements concernant des réfugiés augmente depuis 2016, ce sont les familles de personnes travaillant au pays qui obtiennent le plus souvent l'autorisation de faire venir des membres de leur famille au Luxembourg.

En ce qui concerne les mesures spécifiques prévues pour garantir un accès personnalisé aux informations et une bonne application de la loi sur l'immigration, Jean Asselborn a indiqué que de nouvelles offres en ligne étaient à l'étude. Par ailleurs, des formations sont proposées au personnel des communes et aux acteurs du secteur social qui peuvent demander des subsides pour certains projets.


Pour changer les mentalités sur le sujet sensible des étrangers résidant au Luxembourg, l'Asti adopte une stratégie moins frontale.
À 40 ans, l'Asti change son fusil d'épaule
Dans une impasse politique, l’Association de soutien aux travailleurs immigrés redouble d'efforts pour atteindre son objectif : accorder plus de droits à près de la moitié des résidents du Grand-Duché. Pour ce faire, l'Asti mise sur son soft power.

C'est ainsi que la direction de l'Immigration a soutenu le projet «guichet info-migrants» de l'Asti (158.000 euros entre 2010 et 2018) et le projet «Pink Paper» de l'association Passerel (3.750 euros en 2018).

Dans le même ordre d'idées, mais cette fois-ci en rapport direct avec le Brexit, le gouvernement avait présenté, dès le début d'année, une batterie de mesures pour éviter que les sujets britanniques travaillant sur le territoire luxembourgeois ne «perdent leur emploi».


An anti-Brexit protester draped in a composite if the EU and Union flag walks past more flags outside the Houses of Parliament in London on March 4, 2019. - Britain's Prime Minister Theresa May has promised to return to parliament with an EU Withdrawl Bill for lawmakers to have a 'meaningful vote' by March 12. Unless there is a negotiated delay Britain will leave the EU on March 29. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Les Britanniques auront des papiers européens jusqu'en 2020
Un projet de loi prévoit de mettre en place l'«approche généreuse» prévue par la Commission européenne et permettre aux 4.600 citoyens britanniques installés au Luxembourg de s'adapter aux changements que le Brexit va provoquer dans leurs droits.



Sur le même sujet

L'ONA passe l'épreuve de la Chambre
Le projet de loi donnant naissance à l'Office national d'accueil a été définitivement adopté par la Chambre, après un débat tendu. Le nouvel organisme, successeur de l'Office luxembourgeois pour l'accueil et l'intégration (Olai), hérite de la mission d'hébergement des demandeurs d'asile.
La création de l'Ona doit fluidifier l'accueil des demandeurs de protection internationale au Grand-Duché.
A Belval, la demande pour apprendre le luxembourgeois explose
Installé dans les locaux de l'Université à Belval, l'Institut national des langues a connu une croissance «de 64% en deux ans», assure Laurence Jung. La directrice-adjointe de l'INL en charge de Belval explique comment elle fait face à une demande exponentielle.
L’INL se développe aussi à Belval. 07. 10. 2019 - Esch-sur-Alzette, Luxembourg. photo: Matic Zorman / Luxemburger Wort
Les réfugiés de la Méditerranée sur le sol luxembourgeois
En l'absence d'entente à l'échelle européenne, le Luxembourg fait partie de la poignée de pays qui participent régulièrement à la répartition des migrants arrivés sur les côtes méditerranéennes. Jean Asselborn révèle combien sont effectivement arrivés.