Changer d'édition

Des TER empêchés de franchir la frontière en janvier
Luxembourg 3 min. 26.05.2019 Cet article est archivé

Des TER empêchés de franchir la frontière en janvier

Des TER empêchés de franchir la frontière en janvier

Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 26.05.2019 Cet article est archivé

Des TER empêchés de franchir la frontière en janvier

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Face à l'incapacité de la SNCF d'équiper en temps et en heure son parc ferroviaire, les autorités luxembourgeoises refusent d'accorder une dérogation. Résultat: certains trains ne devraient plus pouvoir quitter la gare de Thionville début 2020.

Si, depuis le 1er avril, seuls les usagers du TER 88570/1 reliant Nancy à Luxembourg-Ville doivent obligatoirement changer de train en gare de Thionville, la situation devrait concerner bien plus de monde. À compter du 1er janvier, tous les TER non équipés du système ERTMS se verront interdire de territoire luxembourgeois, indiquent l'administration des chemins de fer auprès de nos confrères du Républicain Lorrain. Soit près de la moitié des TER qui desservent le sillon lorrain, puisque seuls 13 des 25 trains répondent actuellement aux normes européennes.

Pour justifier leur décision, l'administration évoque le retard chronique de la SNCF dans l'implémentation du nouveau système de contrôle automatisé de la vitesse des trains évoquée depuis 1999. Et ce, malgré les engagements réguliers pris. Si le Grand-Duché a débuté la mise en conformité de ses trains en 2003 et l'a achevée en 2018, la France, elle, se trouve à la traîne. Si un accord franco-luxembourgeois prévoyait le maintien du système de contrôle Memor II jusqu'en 2017, puis jusqu'au 30 juin 2021, la donne a désormais changé.

Volonté «d'accompagner la SNCF»

La faute à l'accident du 14 février 2017 qui a coûté la vie à un cheminot des CFL, lors d'une collision frontale entre un TER et un train de marchandises. Un accident dont l'enquête officielle n'est toujours pas achevée. Pour le Luxembourg, le risque pour les quelque 12.000 frontaliers utilisant le sillon lorrain est devenu trop grand, la SNCF devant donc prendre ses responsabilités. «Selon les experts, le système ERTMS aurait permis d’éviter», affirme Marc Oestreicher, directeur des opérations des CFL, cité par nos confrères. Et ce dernier d'indiquer que «si un accident est déjà arrivé en 2017, c’est que cela peut se reproduire. Surtout qu’il s’agit de la ligne où les risques sont les plus élevés.»

Présent vendredi à Thionville pour une réunion avec le syndicat du sillon lorrain, François Bausch (Déi Gréng), ministre de la Mobilité, se dit «conscient» des perturbations à venir pour le quotidien des usagers, et annonce l'intention du gouvernement luxembourgeois «d'accompagner la SNCF» en faisant venir des trains des TER jusqu'à Thionville. Ce qui obligera tout de même les frontaliers à changer de trains, renvoyant de fait la région Grand Est et l'État français à leurs engagements passés.

Petite pique supplémentaire pour ses homologues français, le ministre n'a pas manqué de rappeler que «le Luxembourg a été confronté (en 2017, ndlr) à des grèves pendant plusieurs mois parce que les agents de la SNCF revendiquaient plus de sécurité sur le réseau luxembourgeois». Face à cette situation, certains élus lorrains sollicitent «la mise en place urgente d'une réunion de coordination entre les États, la Région, les CFL et la SNCF pour trouver des solutions» à une situation qui devrait durer «au moins jusqu'au mois de juin 2020».

Une demande qui n'a pas manqué de créer des réactions du côté des responsables politiques français, sans que ces derniers n'avancent toutefois la moindre information quant à la tenue d'une telle réunion.



Sur le même sujet

«Pas de retard» dans la livraison des TER sécurisés
La SNCF livrera-t-elle, avant le 31 décembre, douze rames équipées du système ERTMS indispensable pour rouler sur les voies luxembourgeoises. Pas sûr, avance un syndicaliste. Certainement, avancent les chemins de fer français et la région Grand Est.
la voix du luxembourg
Des frontaliers obligés de changer de train à Thionville
Les usagers du TER en provenance de Nancy et prévoyant d'être à Luxembourg-ville à 9h21 doivent prendre de nouvelles habitudes à compter de ce 1er avril. La liaison n'est plus directe en raison d'une non-mise en conformité de la rame...
Traffik, Bahn, Luxemburg Gare, Zug, Train, Foto Lex Kleren
Râleurs du TER : «Les politiques français s'en foutent»
Pour leur second rendez-vous, les «Râleurs du TER», regroupement de voyageurs du TER Lorraine, ont été invités par le ministre François Bausch pour exposer leur ressenti et leurs attentes par rapport à leur galère quotidienne dans les transports. Le tout avec le sourire. Aucun politique français n'est venu au rendez-vous.
Les voyageurs vivent à nouveau un calvaire dans leurs trajets quotidiens en train entre la France et le Luxembourg.