Changer d'édition

Des soignants bel et bien soumis à la troisième dose
Luxembourg 2 min. 09.11.2021 Cet article est archivé
Conseil de gouvernement

Des soignants bel et bien soumis à la troisième dose

Outre les personnes de 65 ans et plus, les personnels soignants sont incités à s'inscrire pour recevoir une troisième dose de vaccin anti-covid.
Conseil de gouvernement

Des soignants bel et bien soumis à la troisième dose

Outre les personnes de 65 ans et plus, les personnels soignants sont incités à s'inscrire pour recevoir une troisième dose de vaccin anti-covid.
Photo: Wolfgang Kumm/dpa
Luxembourg 2 min. 09.11.2021 Cet article est archivé
Conseil de gouvernement

Des soignants bel et bien soumis à la troisième dose

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Suivant les recommandations du Conseil supérieur des maladies infectieuses, le Conseil de gouvernement recommande ce mardi l'administration d'une nouvelle injection aux plus de 65 ans, aux professionnels de santé et aux assistants médicaux.

Comme début 2021, les personnels soignants devront une nouvelle fois jouer le rôle de «bouclier sanitaire». Afin de permettre de «réduire le risque de transmission aux personnes vulnérables et de limiter le risque de pénurie de personnel soignant», le Conseil de gouvernement recommande officiellement mardi l'administration d'une troisième dose «aux professionnels de la santé» et «aux assistants médicaux et médico-dentaires». 


02.11.2021, Bayern, Erlangen: Eine Mitarbeiterin des ASB zieht in einem temporären mobilen Impfzentrum eine Spritze mit dem Impfstoff von Biontech/Pfizer gegen Covid-19 auf. Das Impfzentrum Bayern ist weiterhin mit mobilen Teams in Erlangen unterwegs. Dabei wird unter anderem auch die dritte Impfung, die sogenannte Boosterimpfung, an Impfwillige verabreicht. Die Termine sind ohne Anmeldung offen für alle ab 12 Jahren. Foto: Daniel Karmann/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Avis attendu sur la troisième dose pour les soignants
«Dans les prochains jours», le Conseil supérieur des maladies infectieuses préconisera les possibilités d'extension de la vaccination

Ce booster vaccinal, également recommandé pour les personnes âgées de 65 ans et plus, doit notamment permettre de «maintenir à un niveau élevé la protection vaccinale (...) acquise contre l’infection, les formes sévères de la maladie et les décès». La préconisation valait jusqu'à présent pour les 75 ans et plus.

Selon le communiqué officiel publié mardi, l'injection aux catégories concernées doit intervenir «au moins six mois après la dernière dose du schéma vaccinal initial» et se fera avec «un vaccin à ARNm». Autrement dit, soit une dose de Moderna, soit une dose de Pfizer/BioNTech.

A noter que les personnels soignants et les 65 ans et plus recevront une invitation par courrier «avec indication détaillée de la démarche» afin de prendre rendez-vous dans l'un des trois centres de vaccination ou auprès de leur médecin. Les assistants médicaux et médico-dentaires en contact avec les patients devront, eux, être inscrits par le médecin avec qui ils travaillent sur un site dédié sur MyGuichet

«Les médecins concernés seront informés de la démarche à suivre par le directeur de la Santé», précise le communiqué officiel.


06.11.2021, Hamburg: Eine Krankenschwester hält eine Schale mit Spritzen mit dem Impfstoff Moderna im Maritimen Museum Hamburg in ihren Händen. Im Hintergrtund sitzen Impflinge im Wartebereich. Ein Corona-Impftermin des Deutschen Roten Kreuzes fand im Museum statt. Foto: Georg Wendt/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le Luxembourg a précommandé 2,8 millions de vaccins
Sur la totalité des doses anti-covid reçues au Luxembourg, attendues ou laissées en options auprès des laboratoires, 67% concernent Pfizer/BioNTech.

Le recours à une troisième dose est en train de se généraliser. Ainsi, à ce jour, quelque 30.000 personnes ont d'ores et déjà reçu cette dose complémentaire. 

La recommandation - et non une obligation - qui intervient quelques jours après l'annonce du premier licenciement d'une soignante des Hôpitaux Robert-Schuman qui avait refusé de se faire vacciner. Pour pouvoir faire face à cette nouvelle phase de la campagne de vaccination, le gouvernement a d'ores et déjà passé commande et posé des options pour 2,8 millions de doses vaccinales.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les quelque 38.000 personnes ayant reçu le vaccin Janssen devront recevoir une nouvelle dose, a décidé vendredi le Conseil de gouvernement. Toutes devront recevoir une deuxième injection du vaccin Pfizer/BioNTech ou Moderna afin de bénéficier d'un «booster vaccinal».
Près de la moitié des 8.686 doses administrées au Luxembourg du 27 septembre au 3 octobre ont concerné des sujets déjà doublement vaccinés les mois passés. L'injection "booster" étant administrée prioritairement aux seniors.
(FILES) In this file photo taken on September 20, 2021 a nurse prepares a dose the Pfizer-BioNtech vaccine at a vaccination centre in Derby, central England. - Vaccination with two doses of the Pfizer jab stays highly effective against severe Covid -- including the Delta variant -- for at least six months, an analysis of US patients said October 4, 2021. (Photo by Paul ELLIS / AFP)