Changer d'édition

Des sacs design remplis de bonnes intentions
Luxembourg 4 3 min. 28.05.2021

Des sacs design remplis de bonnes intentions

Ici, une ancienne bâche annonçant un concert va retrouver une seconde vie grâce au Kielener Atelier.

Des sacs design remplis de bonnes intentions

Ici, une ancienne bâche annonçant un concert va retrouver une seconde vie grâce au Kielener Atelier.
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 4 3 min. 28.05.2021

Des sacs design remplis de bonnes intentions

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Depuis 2019, le Kielener Atelier se sert d'anciennes bâches publicitaires pour réaliser sacs et besaces. Une initiative d'économie circulaire qui permet aussi d'employer des personnes handicapées. Du beau, du bon, du bien.

Isabelle Malena fait un rapide calcul. «Disons que nous avons dû produire près de 300 sacs depuis que nous nous sommes engagés dans ce projet.» Et si l'éducatrice responsable du secteur couture de l'asbl Ateliers protégés et thérapeutiques a le sourire c'est que la demande ne faiblit pas. Les machines à coudre installées à Kehlen n'ont donc pas fini de tourner pour produire ces bagages flashy mis en vente par l'Office de tourisme de Luxembourg. «Nous avons déjà une quarantaine de commandes à honorer pour les clients du LCTO, et ça va augmenter encore...»


Sous les masques, une belle action
Le collectif Lux Artists United a confié aux Ateliers thérapeutiques protégés (ATP) la confection de masques en série limitée. Des pièces uniques vendues au profit de la sensibilisation à la maladie mentale.

Sacs à dos ou gibecières qui sortent des mains des participants de l'asbl sont en effet fort appréciés depuis 2019, et l'idée suggérée par une boite de communication. Design contemporain, dans un esprit d'économie circulaire et confectionnés de A à Z par des personnes souffrant de troubles psychiatriques : les accessoires sont non seulement à la mode mais aussi écologiquement et socialement responsables. 

L'initiative IAMBAG est même devenue une des activités principales de l'atelier couture qui, habituellement, accueille aussi les particuliers en attente d'une retouche de vêtement. «L'atelier compte sept postes de travail, et nous tenons à ce que chaque participant ait sa part dans la réalisation de cette commande. Chacun en fonction de ses possibilités agit», ajoute Rosa Chimenti, psychologue et chargée de direction du Kielener Atelier. 

De fait, la tâche manuelle assure du travail à ses adultes pris en charge par ATP, mais procure surtout une activité gratifiante à ces hommes et femmes souvent mis à l'écart en raison de leur handicap psychique.


Behindert, Behinderung, Rollstuhl, Heim, Behinderteneinrichtung, Behindertenheim
Les handicapés restent exclus de l'entreprise
A peine 18% des sociétés de plus de 25 salariés respectent le quota fixé par la loi en termes de recrutement de salariés souffrant d'une déficience physique ou mentale. D'autant plus regrettable que de nombreuses aides sont possibles.

A chaque pièce (unique par son motif) qui sort de l'atelier quelques euros reviennent à la coopérative qui peut ainsi investir dans d'autres actions. Quelques euros encore étant destinés à deux structures locales : la Fondation Maison de la Porte Ouverte et la Fondation EME.

Aujourd'hui, le savoir-faire des petites mains encadrées par Isabelle Malena est réputé au Grand-Duché. «Nous avons travaillé sur d'autres types de sac destinés à équiper les équipes mobiles de la Croix-Rouge mais aussi pour produire les foulards des scouts ou même, au début de la crise covid pour sortir -en édition limitée - des masques tissu signés par des artistes nationaux.» Même les masques couleur bordeaux que portent certains députés viennent du Kielener Atelier.

En un clic

Avant de reprendre la série d'IAMBAG, les équipes d'ATP se sont aussi vu confier d'autres contrats, y compris par de jeunes start-up. Une production de poufs géants pour l'extérieur, la couture de T-shirts avec poche intérieure ou encore la confection d'étui à masque à accrocher à la ceinture. «Par ces travaux, mais comme avec les réalisations effectuées en serrurerie, cuisine ou menuiserie, c'est toujours le même but qui prédomine : rapprocher le monde du handicap à la réalité, et vice versa». Sac à l'épaule ou dans le dos, chacun peut aussi contribuer à cette noble mission. Cela commence par un clic ici.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.