Changer d'édition

Des réfugiés en quête d'un nouveau départ au Luxembourg
Luxembourg 16.10.2020

Des réfugiés en quête d'un nouveau départ au Luxembourg

Jean Asselborn au côté des réfugiés arrivés ce vendredi au Findel.

Des réfugiés en quête d'un nouveau départ au Luxembourg

Jean Asselborn au côté des réfugiés arrivés ce vendredi au Findel.
Photo: MAEE
Luxembourg 16.10.2020

Des réfugiés en quête d'un nouveau départ au Luxembourg

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Quatorze personnes de nationalité somalienne et érythréenne ont été accueillies ce vendredi à Luxairport par Jean Asselborn (LSAP). Cette arrivée est la dernière d'une campagne de solidarité mise en place il y a trois ans par l'Union européenne.

Après l'arrivée d'un premier groupe de 35 personnes en décembre 2019, un deuxième contingent de réfugiés en provenance du Niger est donc arrivé au Luxembourg ce vendredi. Une opération qui s'inscrit dans le cadre d'un appel de réinstallation lancé par la Commission européenne en 2017. 

L'arrivée de ces 14 personnes avait dans un premier temps été reportée en raison de la pandémie de covid-19 mais elle a finalement pu avoir lieu ce vendredi grâce à la collaboration du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et de l'Organisation internationale pour les migrations. L'ensemble des réfugiés sélectionnés depuis le Niger sont désormais arrivés au Luxembourg.

Les 14 personnes, dont deux enfants, accueillies par le ministre des Affaires étrangères et européennes, sont considérées comme des personnes vulnérables. Elles ont été détenues dans des conditions extrêmement difficiles dans des centres de détention en Libye avant d'être évacuées vers le Niger. Ces réfugiés sont d'origine somalienne et érythréenne. Ce groupe se compose de trois familles et de cinq célibataires.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'UE dévoile une politique migratoire complexe
Durcissement sur les renvois des migrants irréguliers, contrôles accrus aux frontières extérieures, accélération des procédures: Bruxelles a dévoilé ce mercredi une réforme de l'asile accusée par les ONG de céder aux pays les plus hostiles à l'accueil des réfugiés.
Migrants walk along a road near a temporary camp in Lesbos on September 17, 2020 as police began an operation to rehouse thousands of homeless migrants at a new site after their camp was destroyed by fire last week. (Photo by Manolis Lagoutaris / AFP)
La difficile intégration des réfugiés au Luxembourg
Cinq ans après la dernière grande vague d'immigration, la situation des bénéficiaires de protection internationale reste compliquée. Les difficultés d'accès au marché du travail et à un logement constituent une réalité, «faute de volonté politique» selon les associations.
ARCHIV - Ein Flüchtling sitzt am 10.10.2014 in München (Bayern) in einem Unterkunftszelt am Internationalen Jugendübernachtungscamp am Kapuzinerhölzl in seinem Bett.    (zu «dpa-Umfrage in den Bundesländern zur Flüchtlings-
unterbringung» vom 04.01.2017) Foto: Tobias Hase/dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++
Le covid grignote la marge de manœuvre des ONG
La pandémie a chamboulé leur travail mais les ONG luxembourgeoises poursuivent la plupart de leurs projets à l'étranger. Contraintes de s'adapter pour pérenniser leurs activités, elles sont inquiètes face à la baisse des dons privés.
Le Luxembourg accueille des réfugiés du «Eleonore»
Pour les 102 réfugiés à bord de ce navire de sauvetage allemand, l'incertitude prendra bientôt fin. Plusieurs pays, dont le Grand-Duché, ont accepté de les recueillir, après plusieurs jours de perdition en pleine mer.
ARCHIV - 27.08.2019, ---: Das Rettungsschiff «Eleonore» fährt mit rund 100 Migranten an Bord auf dem Mittelmeer. Die «Eleonore» hat die Migranten am 26.08.2019 vor der libyschen Küste aufgenommen. (Luftaufnahme mit einer Drohne, zu dpa « Seehofer hofft auf Kompromiss zur Rettung von Bootsflüchtlingen») Foto: Johannes Filous/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Quand le Luxembourg se mue en port humanitaire
Alors que le navire Open Arms ne trouve pas d'endroit où débarquer les migrants sauvés en Méditerranée, Jean Asselborn plaide pour une solidarité européenne même basée sur des quotas. Le Luxembourg a, lui, déjà accueilli 56 passagers ces douze derniers mois.