Changer d'édition

Des radars capables de détecter le téléphone au volant
Luxembourg 3 min. 09.07.2022 Cet article est archivé
L'idée est étudiée au Luxembourg

Des radars capables de détecter le téléphone au volant

Il est prévu d'augmenter le nombre de points retirés dans le cadre d'une utilisation d'un téléphone au volant de deux à quatre.
L'idée est étudiée au Luxembourg

Des radars capables de détecter le téléphone au volant

Il est prévu d'augmenter le nombre de points retirés dans le cadre d'une utilisation d'un téléphone au volant de deux à quatre.
Crédit: D.R.
Luxembourg 3 min. 09.07.2022 Cet article est archivé
L'idée est étudiée au Luxembourg

Des radars capables de détecter le téléphone au volant

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Si de tels dispositifs existent déjà en Allemagne, ils pourraient très bientôt voir le jour au Luxembourg. Le ministre de la Mobilité suit le dossier de très près.

C'est un euphémisme de dire que le téléphone au volant constitue un problème majeur sur les routes luxembourgeoises. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est prévu d'augmenter le nombre de points retirés dans le cadre d'une utilisation d'un téléphone au volant de deux à quatre. «Bien qu'il soit prévu plusieurs mesures, celle concernant le téléphone me semble l'une des plus importantes. En effet, nos statistiques démontrent que la distraction est en train de rattraper la vitesse et l’alcool en ce qui concerne la cause d’accidents graves et mortels. D’où l’importance d’agir dans ce domaine», nous confiait le ministre la Mobilité François Bausch (déi Gréng). De plus, le projet prévoit également un avertissement taxé de 250 euros.


La «tolérance zéro» restera de mise au volant
S'il sera désormais possible de cultiver et fumer de la marijuana à la maison, conduire sous l'effet de substances psychotropes reste interdit. Des contrôles «réguliers» seront ainsi effectués pour préserver la sécurité sur les routes du Grand-Duché.

Pris très au sérieux par les autorités, ce phénomène de l'usage du téléphone au volant a d'ailleurs été au coeur de la vaste campagne de contrôles de la police grand-ducale qui a eu lieu tout au long du mois de juin. Sur les 2.600 contrôles qui ont eu lieu sur les routes du pays, les agents ont rédigé 485 avertissements taxés de 145 euros avec retrait de 2 points pour utilisation du téléphone au volant. 

Tout cela pour dire que le Luxembourg compte bien serrer la vis en la matière. Et cela pourrait notamment passer par l'installation de nouveaux radars capables de détecter de manière automatique l'utilisation du téléphone au volant. Le nom de cette technologie? «Monocam». «Ce système radar mobile peut détecter l’utilisation du portable au volant», indiquent les députés Gusty Graas et Max Hahn (DP), dans une question parlementaire adressée au ministre de la Mobilité François Bausch (déi Gréng). Ces derniers indiquent que «Monocam» est actuellement en phase de test dans les villes allemandes de Trèves et de Mayence. 

Des tests dans d'autres pays

Dans sa réponse, le ministre a bel et bien confirmé suivre de très près l'évolution de cette technologie, en vue d'une future implémentation au Grand-Duché? «Plusieurs systèmes de radar et des nouvelles technologies détectant l’utilisation de portables au volant sont en cours de test dans différents pays»; note le ministre. «Si un modèle s’avère fiable, l’introduction d’un tel système au Luxembourg pourra en effet être envisagée».


Side view image of irritated young man shouting at other drivers while driving on the highway
Les Belges parmi les champions de la rage au volant
Le nouveau baromètre de la Fondation Vinci Autoroutes pour une conduite responsable pointe du doigt à plusieurs reprises les conducteurs du plat pays.

François Bausch n'exclut donc pas de déployer un système à la «Monocam» sur le sol luxembourgeois. Toutefois, afin de se préparer à l'arrivée d'une telle technologie, l'arsenal législatif doit évoluer également. «La législation actuelle au Luxembourg sur les radars permet uniquement de sanctionner les excès de vitesse, le franchissement de feux tricolores, le non-respect des distances de sécurité entre les véhicules et l’usage illégal de voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules», tempère le ministre.

L'exploitation des données collectées par les radars concernant l’utilisation de portables au volant et le fait de lancer des poursuites en découlant ne sont en effet actuellement pas autorisés. «L’introduction d’un tel système au Luxembourg nécessiterait donc l’adaptation de la législation ainsi que la vérification de la conformité avec la loi sur la protection des données».


Drei Radargeräte wurden am Donnerstag in Hollerich aufgestellt.
Attention, on flashe désormais à Hollerich
Trois radars ont récemment été installés à Hollerich. Pour l'instant, les contrevenants n'y sont pas encore facturés.

Toutefois, cela n'entache en rien la viabilité d'un tel projet, y compris d'un point de vue technique et opérationnel. «L’outil informatique de la chaine de contrôle sanction automatisée (CSA) du Centre national de traitement devrait être adapté pour permettre une sanction automatisée des infractions dues à l’utilisation du téléphone portable au volant.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Excès de vitesse, dépassements non autorisés, non-respect des panneaux de signalisation... Les infractions au code de la route constatées en 2021 par la police luxembourgeoise auront donné lieu à 285.000 contraventions.
En service depuis le 16 mars 2016, les premiers radars au Luxembourg ne chôment pas. Quel impact ont-ils eu sur nos routes? Quelle suite pour les prochaines années? Réponses.
845 véhicules/jour flashés au Luxembourg
Les radars déployés le long des routes luxembourgeoises en 2016 ont flashé 845 fois par jour en moyenne! Plus de 36% des conducteurs en excès de vitesse étant immatriculés à l'étranger.
Le montant global des amendes généré en 2016 par les 20 radars fixes et 6 radars mobiles s'élève précisément à 12.503.174 euros.
A partir de ce mercredi 3 février démarre la phase de test des nouveaux radars fixes installés le long des axes dangereux au Luxembourg. Découvrez les emplacements des dix radars qui vous flasheront de l'avant comme de l'arrière.
Le ministre des infrastructures révèlera ce matin lors d'une conférence de presse quels radars flasheront dès mercredi matin sur les routes luxembourgeoises