Changer d'édition

Des premiers habitants à Esch-Schifflange pour 2025
Luxembourg 08.07.2019 Cet article est archivé

Des premiers habitants à Esch-Schifflange pour 2025

La maquette de l'Agora, pour le futur quartier des friches d'Esch/Schifflange

Des premiers habitants à Esch-Schifflange pour 2025

La maquette de l'Agora, pour le futur quartier des friches d'Esch/Schifflange
Guy Jallay
Luxembourg 08.07.2019 Cet article est archivé

Des premiers habitants à Esch-Schifflange pour 2025

La revitalisation de l'ancien site sidérurgique du sud du pays poursuit son chemin. L'agence Agora, qui s'occupe du projet a donné quelques détails quant au plan de développement prévu actuellement sur le site «Metzerschmelz».

(SW avec NA) - Alors que les citoyens étaient invités jusqu'en avril dernier, à proposer des idées d'urbanisation pour les anciennes friches de l'Arbed, entre Esch et Schifflange, l'agence Agora, qui gère le projet, a annoncé qu'il sera présenté cet automne au public.


Le projet de revalorisation d'Esch-Schifflange englobe les 54 hectares de l'ancien site de production d'ArcelorMittal (incluant une partie du Domaine Schlassgoart) et 8 hectares supplémentaires appartenant au Fonds du rail.
Le public participera à la revitalisation des friches de Schifflange
La prochaine étape de la revitalisation de l'ancien site sidérurgique d'Esch-Schifflange a été validée. Un «atelier de conception urbaine» interactif, auquel participera le grand public, verra le jour «dès la fin du mois de mars 2019».

Quatre modèles avaient été proposés, mais c'est finalement l'équipe danoise Cobe, qui a réussi à s'imposer. Selon Frank Vansteenkiste, président du conseil d'administration d'Agora, c'est avant tout l'idée d'un quartier à échelle humaine qui a attiré leur attention. L'équipe gagnante a également trouvé des solutions pour relier le terrain vague aux zones résidentielles environnantes de la meilleure façon possible.

Pour rappel, avec leurs 62 hectares, soit la moitié du site de Belval, les friches industrielles de l'ancienne usine de l'Arbed à cheval sur les territoires de Esch/Alzette et Schifflange, représentent un potentiel pour la construction de logements dont les communes ont grand besoin.

Selon les estimations actuelles, les premiers plans partiels de développement devraient être élaborés sur le site industriel en 2022 et 2023. Cela signifierait que les premiers habitants pourraient s'installer vers 2025. «Tout ne sortira pas de terre en même temps comme c'est le cas dans le Ban de Gasperich», souligne Frank Vansteenkiste.

La maquette du futur projet des friches d'Esch/Schifflange.
La maquette du futur projet des friches d'Esch/Schifflange.
Photo: Guy Jallay

Le nouveau quartier doit ainsi être construit par étapes ; ce qui devrait permettre des ajustements. Le site appartient pour moitié à l'Agora et l'autre moitié à l'Etat. «Le capital de l'Agora ne sera pas augmenté», a encore précisé Frank Vansteenkiste. 


Hier sind Überreste der ehemaligen Mischer zu sehen. Sie waren noch mit Roheisen gefüllt, als das Werk stillgelegt wurde.
De nouveaux logements et des écoles à Esch-Schifflange
Des habitations pour 10.000 personnes ainsi que des écoles et un lycée sortiront bientôt de terre sur les anciennes friches de l'Arbed. L'agence Agora appelle les citoyens à s'impliquer dans le projet.

Dans deux ans, les premières pelleteuses pourront donc rouler sur le site de l'ancienne «Metzerschmelz». Pour rappel, 50% des 62 hectares de ce site seront utilisés à des fins résidentielles.


Sur le même sujet