Changer d'édition

Des pistes pour alléger la facture des ménages
Luxembourg 3 min. 16.02.2022 Cet article est archivé
Prix de l'énergie

Des pistes pour alléger la facture des ménages

En France et en Belgique, plusieurs mesures ont été mises en place pour tenter de limiter l'impact de la flambée des prix de l'énergie sur le pouvoir d'achat des ménages.
Prix de l'énergie

Des pistes pour alléger la facture des ménages

En France et en Belgique, plusieurs mesures ont été mises en place pour tenter de limiter l'impact de la flambée des prix de l'énergie sur le pouvoir d'achat des ménages.
Photo: DPA
Luxembourg 3 min. 16.02.2022 Cet article est archivé
Prix de l'énergie

Des pistes pour alléger la facture des ménages

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Face à la flambée des prix de l'énergie et du carburant, les partis politiques tentent de trouver des solutions.

A partir de ce mercredi, il faudra débourser près d'1,57 euro par litre de sans plomb 95 pour faire le plein. Soit une hausse de 0.023 euro en une semaine. Quelles sont les solutions pour aider les ménages, notamment les plus précaires ? Face à l'envolée des prix à la pompe et de l'énergie depuis le début de l'année, le Parlement a tenté de répondre à cette question la semaine dernière.


Weil die Preise für Sprit und Energie dramatisch steigen, muss die Regierung endlich handeln, fordert die CSV in einer von ihr beantragten Aktualitätsstunde im Parlament.
Comment s'explique cette envolée à la pompe?
Les prix à la pompe ne font que de grimper ces dernières semaines au Luxembourg, qui devient moins attractif pour ses voisins. Une envolée spectaculaire qui s'explique par les taxes, mais pas que.

Le parti chrétien-social avait ainsi demandé une heure d'actualité consacrée à la perte du pouvoir d'achat à la Chambre mercredi dernier. Gilles Roth, coprésident du CSV a accusé le gouvernement de ne pas se préoccuper de ce sujet et «de laisser les gens sur leur faim». Début février, le parti a mis quatre propositions sur la table pour remédier à l'évolution des prix de l'énergie: une indemnité kilométrique à 0,4 euro par kilomètre, un plafonnement temporaire du mazout à 0,95 euro, une adaptation de l'allocation de renchérissement et de l'allocation de vie chère.

Cibler les personnes les plus précaires

De son côté, le LSAP plaide pour la mise en place de mesures pour venir en aide aux personnes les plus démunies. «Il faut des mesures justes et qui ne soient administrativement pas trop compliquées. Les gens ont besoin de réponses simples à des problèmes complexes», avance Paul Delaunois, coordinateur du secrétariat général du LSAP. Le parti défend «trois outils» pour soutenir les ménages à faibles revenus, à commencer par les bénéficiaires des offices sociaux qui n'arrivent pas à payer leur facture de mazout. Paul Delaunois considère que s'adresser à un tel public permet de cibler les personnes qui ont le plus besoin d'aide et de leur donner une réponse immédiate. 

Une autre mesure serait d'établir sur certains critères, dont le revenu, une remise d'impôts où il serait possible de déduire les frais énergétiques des impôts. Un chèque énergie pourrait n'être qu'une réponse partielle si la situation continue à se détériorer, concède le coordinateur du parti socialiste. «En moyenne, les coûts d'énergie s'élèvent à près de 7% du revenu. 


Ce sont les bas salaires qui trinquent
La hausse généralisée des prix, et en particulier de ceux de l'énergie, rend la vie des familles à faibles revenus encore plus difficile. Une situation qui inquiète Caritas Luxembourg et la Chambre des salariés.

Mais plus les personnes sont précaires, plus le coût est important à cause notamment d'une mauvaise installation et d'un faible isolement du bâtiment», explique Paul Delaunois. Selon ce dernier, la balle est désormais dans le camp du gouvernement qui devrait rapidement mettre sur la table une proposition pour remédier à la hausse des prix de l'énergie.

La ministre des Finances Yuriko Backes (DP) avait annoncé à la Chambre lors de la séance consacrée à la perte du pouvoir d'achat une possible réindexation des salaires au printemps. Paul Delaunois se demande si l'indexation est véritablement une «mesure judicieuse», car elle risque de faire augmenter encore les prix: «C'est un peu le serpent de mer qui se mord la queue.»

Les mesures prises en France et en Belgique

En France, le gouvernement a déployé plusieurs mesures depuis l'automne pour tenter de limiter l'impact de la flambée des prix de l'énergie sur le pouvoir d'achat des Français: chèque énergie, indemnité inflation, plafonnement du prix du gaz et de l'électricité. Le coût de ces mesures a dépassé les 15 milliards d'euros.

En Belgique, le gouvernement du Premier ministre De Croo a annoncé également plusieurs mesures début février pour offrir aux Belges une réduction sur leur facture énergétique: baisse de la TVA sur l'électricité, un chèque de 100 euros sous forme de réduction directe sur la facture d'électricité ou encore l'extension du tarif social.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La hausse fulgurante du prix des carburants a un impact terrible sur les exploitants de stations-service. Est-il encore rentable pour les frontaliers de passer la frontière pour faire le plein?
21.11.07 erhoehte benzinpreise, benzin, fuel, oelpreise, oel, kraftstoff, tanken, verbrauch, tankstelle, photo: Marc Wilwert
De nombreux ménages vont se retrouver dans l'impossibilité de faire face à l'augmentation de leur facture de gaz ou d'électricité. L'accompagnement de ces familles figurera au cœur du programme politique de cet hiver.