Changer d'édition

Des perquisitions au ministère de l'Environnement
Luxembourg 2 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Des perquisitions au ministère de l'Environnement

Lundi, la ministre de l'Environnement avait justifié le travail de ses services pièces à l'appui.

Des perquisitions au ministère de l'Environnement

Lundi, la ministre de l'Environnement avait justifié le travail de ses services pièces à l'appui.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Des perquisitions au ministère de l'Environnement

Dans le cadre de «l'affaire Traversini», des agents de la police judiciaire ont procédé à la saisie de différents documents dans les bureaux Place de l'Europe.

(PJ) Lundi, dans la précipitation, Carole Dieschbourg (Déi Gréng) organisait une conférence de presse au ministère de l'Environnement. Un rendez-vous fixé pour défendre autant ses services qu'elle-même dans la gestion des demandes de travaux expédiées par Roberto Traversini début août. Hier matin, les policiers ont remplacé les journalistes.

Le parquet de Luxembourg a confirmé, ce mercredi après-midi, qu’une perquisition avait bien eu lieu ce 2 octobre dans les locaux du ministère, au Kirchberg. «Différents documents» ont été saisis, indique le communiqué de l'institution judiciaire.


Carole Dieschbourg est prête à répondre aux questions de la commission Environnement «dès cette semaine».
La ministre Dieschbourg se défend de toute erreur
Montrée du doigt par le CSV pour d'éventuelles irrégularités dans le traitement du dossier qui a coûté sa place au bourgmestre de Differdange, la ministre de l'Environnement (Déi Gréng) a présenté l'ensemble des pièces à disposition de ses services. Et ainsi justifié ses choix.

Déjà le 11 septembre dernier, l'administration communale de Differdange et le Centre de (CIGL) avaient reçu la visite des enquêteurs. Une intervention survenue à quelques heures à peine de l'annonce de la démission de Roberto Traversini de son poste de bourgmestre.

Dans ce que le parquet qualifie - avec délicatesse - «d’une affaire concernant un abri de jardin sur le territoire de la commune de Differdange», il est reproché à l'élu Déi Gréng de Differdange d'avoir mené à bien différents chantiers autour d'une habitation dont il a hérité, sans forcément avoir obtenu au préalable les autorisations indispensables pour ces opérations menées en zone naturelle protégée. 

Demandes tardives et travaux gracieux

Le ministère avait été informé officiellement tardivement de ces travaux, mais avait accordé son aval rapidement après réception des demandes -tardives- mais en bonne et due forme.

De plus, des employés du CIGL que Roberto Traversini présidait, seraient intervenus sur la réhabilitation d'une partie de la demeure à titre gracieux.


Démission Roberto Traversini - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le parquet enquête sur Roberto Traversini
La Justice s'est officiellement saisie de l'«Affaire Traversini» ce vendredi. Des perquisitions ont déjà été menées à l’administration communale de Differdange ainsi que dans les bureaux du Centre d’initiative et de gestion locale que présidait le bourgmestre Déi Gréng.

Ces faits, dénoncés par l'opposition communale au cœur de l'été, ont entraîné l'ouverture d'une enquête par le parquet de Luxembourg depuis le 20 septembre.

Roberto Traversini a parlé d'«erreurs» pour qualifier ces opérations qui lui ont déjà coûté sa place de bourgmestre, sa démission parlementaire (annoncée ce mercredi matin) et certainement un poste de ministrable au sein du gouvernement remanié après les ennuis de santé de l'ancien ministre de la Justice, Félix Braz. 


Sur le même sujet

L'annus horribilis de Roberto Traversini
Il y a douze mois, l'élu Déi Gréng démissionnait de son poste de bourgmestre de Differdange avant de quitter la Chambre quelques jours plus tard. Retour sur une affaire qui a débuté par des travaux dans un petit cabanon.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Roberto Traversini renonce à son poste de député
Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.
Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
«Déi Gréng n'a pas à juger Roberto»
Le président du parti vert, Christian Kmiotek approuve le choix du bourgmestre de Differdange de démissionner de son poste communal. Il lui renouvelle toutefois sa confiance pour siéger comme député.
Christian Kmiotek souligne que l'ex-bourgmestre de Differdange, Roberto Traversini, a «réagi en fonction des standards verts».
Roberto Traversini démissionne
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.
Roberto Traversini reste à la tête de Differdange
Le bourgmestre a admis avoir commis plusieurs erreurs dans la manière dont il a conduit des travaux dans l'une de ses habitations. Mais pas de quoi le pousser à quitter ses fonctions comme le réclamait une partie de son opposition.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le bourgmestre de Differdange poussé à la démission
Les élus d'opposition au conseil communal (Déi Lénk et DP) demandent le départ de Roberto Traversini (Déi Gréng). Le LSAP critique également l'élu qui aurait entrepris des travaux sans autorisation sur un bien immobilier situé sur une zone naturelle.