Changer d'édition

Des patients de Mulhouse héliportés vers le Luxembourg
Luxembourg 6 4 min. 24.03.2020

Des patients de Mulhouse héliportés vers le Luxembourg

Des patients de Mulhouse héliportés vers le Luxembourg

Photo: AFP
Luxembourg 6 4 min. 24.03.2020

Des patients de Mulhouse héliportés vers le Luxembourg

Maurice FICK
Maurice FICK
Le Grand-Duché accueillera ce mardi deux nouveaux patients issus des services de réanimation de l'hôpital de la région Grand Est saturé. Quatre personnes souffrant du coronavirus «sont déjà arrivées depuis dimanche», assure le ministère de la Santé.

En attendant l'ouverture imminente de l'hôpital de campagne militaire installé sur un de ses parkings, le Centre hospitalier Emile Muller de Mulhouse reçoit de l'aide de toutes parts afin de prendre en charge ses patients les plus gravement atteints par le coronavirus. La ministre de la Santé (LSAP), Paulette Lenert avait confirmé dimanche les dires de Xavier Bettel (DP) : le Luxembourg tendrait rapidement la main à la France pour désengorger l'hôpital de Mulhouse.

Le Grand-Duché, dont les hôpitaux sont «loin d'être saturés», est «prêt à aider dans les cas aigus» l'hôpital de Mulhouse «qui se trouve dans une situation catastrophique», avait annoncé Paulette Lenert. Les premiers transferts de malades ont effectivement eu lieu dès dimanche via les hélicoptères de Luxembourg Air Rescue. «Quatre patients ont déjà été pris en charge depuis dimanche et deux sont actuellement en route vers le Luxembourg ce mardi après-midi», assure le ministère de la Santé. En précisant qu'«au total sept personnes seront transférées».

Les patients sont dispatchés dans plusieurs centres hospitaliers. Jusqu'ici une personne a été accueillie au CHL, deux au Kirchberg et une au Centre hospitalier du Nord à Ettelbruck. Les deux patients qui arriveront ce mardi seront pris en charge par les soignants du Centre hospitalier Emile Mayrisch à Esch-sur-Alzette. 

Après le Land allemand du Bade-Würtemberg et trois cantons suisses samedi, le Luxembourg, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat ont offert leur aide dimanche pour accueillir des patients en réanimation confirme l'AFP.

Des patients du Haut-Rhin ont été évacués ces derniers jours vers d'autres hôpitaux du Grand Est moins surchargés, ainsi que vers Marseille, Toulon et Bordeaux grâce à deux évacuations sanitaires aériennes effectuées par l'armée. Selon les derniers chiffres publiés lundi soir par l'Agence régionale de Santé (ARS), 2.348 personnes infectées par le virus sont hospitalisées dans le Grand Est, où 335 décès ont été dénombrés. 


Face à l'ampleur de la crise, les capacités d'accueil en réanimation ont été doublées dans la région samedi, pour atteindre 900 lits. La préfecture et l'Agence Régionale de Santé (ARS) avaient annoncé dimanche que 100 professionnels seraient mobilisés dès lundi «pour soutenir psychologiquement les soignants du Grand Est».   

Jean Rottner le président LR de la région Grand Est avait souligné, dès dimanche, la bonne coopération européenne en citant le Luxembourg, la Sarre et la Rhénanie-Palatinat dans un post sur Facebook. Il est de retour à l'hôpital depuis quelques semaines mais y exerce plus une fonction de soutien aux soignants. L'ancien urgentiste n'a pas pratiqué la médecine depuis plusieurs années.

Une nouvelle évacuation sanitaire aéroportée a été organisée ce mardi par les armées pour transférer des patients atteints du coronavirus hospitalisés à Mulhouse vers la Bretagne, a annoncé la ministre des Armées Florence Parly via Twitter. C'est la troisième fois en une semaine que les armées déploient le dispositif d'évacuation médicale aéroportée baptisée Morphée au profit de patients atteints du coronavirus, pour désengorger l'hôpital de Mulhouse. Mercredi et samedi, douze patients hospitalisés en Alsace avaient déjà été transférés par vol militaire vers des régions moins saturées. 

Ce mardi, un hôpital de campagne militaire monté ces derniers jours à Mulhouse doit prendre en charge de premiers malades graves du coronavirus pour soulager l'hôpital voisin. Cet «élément militaire de réanimation» (EMR) du service de santé des armées dispose de trente lits. 

Après le montage d'une vingtaine de tentes samedi sur le parking de l'hôpital, la journée de dimanche a été consacrée à leur aménagement intérieur et à l'installation du matériel médical. L'équipe soignante des armées qui doit faire fonctionner l'EMR comporte une centaine de personnes, médecins anesthésistes-réanimateurs, infirmiers anesthésistes-réanimateurs mais aussi infirmiers et aides-soignants.  



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Chambre s'installe au Cercle
Le Parlement a annoncé ce mardi qu'après Pâques, les séances plénières se tiendraient dans les locaux du Cercle municipal. Il s'agit d'une mesure de sécurité car à la différence de la Chambre, ce lieu permet de garder une bonne distance entre chaque député. A suivre dans notre liveticker.
21.3. IPO / 60 Jahre Römische Verträge / Cercle Municipal , Place d`Armes Foto:Guy Jallay
La chloroquine, traitement miracle ou faux espoir?
Si certains veulent généraliser l'antipaludique chloroquine comme traitement contre la pandémie de covid-19, les autorités sanitaires, dont l'OMS, appellent à la prudence. Point sur l'état des connaissances actuelles sur cette substance.
Le Luxembourg déploie ses capacités d'accueil des malades
Le Luxembourg n'a pas compté de mort supplémentaire endéans 24 heures mais se prépare au pic de la pandémie d'ici deux semaines. Si les hôpitaux sont «loin d'être saturés» pour l'heure, la ministre de la Santé a annoncé l'ouverture de six nouvelles structures.
Pressekonferent Paulette Lenert, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Du matériel chinois pour aider le Luxembourg
Le pays attend une livraison importante de fournitures médicales en provenance de Chine pour lundi. Le ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn (LSAP), l'a confirmé au Luxemburger Wort.
An employee wearing a face mask sews surgical masks at a leather workshop turned into a mask factory, close to Vigevano, Lombardy, on March 19, 2020 during the country's lockdown within the new coronavirus pandemic. - A crafts company specialized in the production of leather goods and accessories for the automotive and clothing sector, has now turned its activity to the production of surgical masks on behalf of a company from the nearby town of Galliate, in the wake of the needs following the coronavirus pandemic. (Photo by MIGUEL MEDINA / AFP)
Le Luxembourg combat le coronavirus
Avec des dizaines d'infections officiellement recensées, le Grand-Duché a choisi de prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du covid-19. Des mesures qui impactent le quotidien des 614.000 résidents et des 200.000 frontaliers du pays.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort