Changer d'édition

Des mesures pour limiter la spéculation sur l'habitat
Luxembourg 3 min. 18.11.2020

Des mesures pour limiter la spéculation sur l'habitat

Si la pandémie aura un impact inévitable sur le long terme, Pierre Gramegna reste lui optimiste.

Des mesures pour limiter la spéculation sur l'habitat

Si la pandémie aura un impact inévitable sur le long terme, Pierre Gramegna reste lui optimiste.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 18.11.2020

Des mesures pour limiter la spéculation sur l'habitat

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Une enveloppe de près de 550 millions d'euros est prévue pour financer la construction de logements abordables dans les années à venir. A laquelle s'ajoute l'objectif d'«éliminer les mesures qui encouragent les hausses de prix», assure Pierre Gramegna au journal "Contacto".

(ASdN) - Si l'accès au logement constitue la plus grande préoccupation des résidents, elle est aussi l'une des priorités du budget de l'Etat pour l'année 2021. Dans une interview à nos confrères de Contacto, le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP) révèle que «certaines mesures sont prévues qui devraient empêcher les prix de continuer à augmenter aussi rapidement qu'actuellement». 

Le gouvernement a en effet approuvé, en plus du budget, un paquet d'investissements. Au total, près de 550 millions d'euros sont prévus pour financer la construction de logements abordables dans les années à venir. L'objectif est ainsi d'«éliminer les mesures qui encouragent les hausses de prix», précise-t-il à Contacto avant d'ajouter qu'il est également «nécessaire d'augmenter l'offre».


Pierre Gramegna
Equité fiscale et solidarité au cœur du budget 2021
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a détaillé, ce mardi à la Chambre, les grands axes de son action. En ligne de mire: la spéculation immobilière et les stock-options, mais aussi de nouvelles mesures pour attirer les talents.

Autre priorité du budget 2021 : l'augmentation des investissements publics. Près de 4% du produit intérieur brut (PIB), à savoir la richesse produite chaque année au Grand-Duché, sera utilisé pour l'investissement public. Selon le ministre, il s'agit en effet du «seul moyen de garantir l'emploi et le profit à l'avenir» et malgré que les investissements ne soient souvent «victimes de coupes en temps de crise».

Malgré l'impact de la pandémie, Pierre Gramegna garde espoir. Le ministre des Finances estime ainsi que le pays restera «en dessous de la limite des 30%» du déficit public. Et en 2021, «avec la reprise économique, nous serons en mesure d'arrêter l'augmentation de la dette», assure l'élu démocrate.


Worker sweeping concrete floor in empty warehouse.
«Le chômage partiel reste au cœur du dispositif»
Préserver l'emploi et aider au rebond des entreprises : les objectifs annoncés, vendredi, par le ministre de l'Economie n'ont pas varié. Seul le calendrier bénéficie d'une rallonge jusqu'à fin 2021 pour certains soutiens.

Quant au risque de voir le nombre de personnes sans travail monter en flèche, le ministre rappelle que la croissance du chômage a été «beaucoup plus faible que prévu». L'instrument du chômage partiel, qui a été prolongé de six mois, a joué, selon lui, un rôle décisif dans la maîtrise du chômage.

Mais à quoi faut-il s'attendre à l'avenir ? Si la pandémie empêche toute projection, Pierre Gramegna reste lui optimiste. «Nous sommes très confiants», confie-t-il à nos confrères. En outre, «nous pensons que la pandémie doit être maîtrisée dès que des vaccins seront disponibles». Et après quoi «rien n'empêche l'économie de reprendre son fonctionnement normal».

Mais celle-ci ne sera toutefois plus la même. Pour le ministre, la pandémie aura un impact considérable sur le long terme. Et après les leçons tirées de cette pandémie, il sera «nécessaire de développer la croissance d'une manière différente à l'avenir».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Le chômage partiel reste au cœur du dispositif»
Préserver l'emploi et aider au rebond des entreprises : les objectifs annoncés, vendredi, par le ministre de l'Economie n'ont pas varié. Seul le calendrier bénéficie d'une rallonge jusqu'à fin 2021 pour certains soutiens.
Worker sweeping concrete floor in empty warehouse.
Le Fonds de relance étend sa générosité
Le gouvernement a non seulement décidé de maintenir le dispositif d'aide aux PME jusqu'en mars 2021, mais aussi d'ouvrir le champ des bénéficiaires notamment aux commerces de détail et aux organismes de formation professionnelle.
Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Equité fiscale et solidarité au cœur du budget 2021
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a détaillé, ce mardi à la Chambre, les grands axes de son action. En ligne de mire: la spéculation immobilière et les stock-options, mais aussi de nouvelles mesures pour attirer les talents.
Pierre Gramegna
Un déficit public de 2,9 milliards d'euros
Lundi, le ministre des Finances a présenté aux membres de la Commission des finances et du contrôle budgétaire l'évolution des finances publiques jusqu'à la fin du mois d'août.
Le budget 2020 dépassera les 20 milliards d'euros
Jamais le Grand-Duché n'aura pu s'appuyer sur une pareille somme. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a même annoncé ce lundi matin des investissements records pour le pays, à hauteur de 2,8 milliards d'euros.
Le ministre des Finances Pierre Gramegna a présenté les orientations budgétaires ce lundi.