Changer d'édition

Des indicateurs de l'épidémie plus stables que jamais
Luxembourg 3 min. 09.03.2022 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Des indicateurs de l'épidémie plus stables que jamais

La semaine passée, 10 patients sur 24 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés.
Covid-19 au Luxembourg

Des indicateurs de l'épidémie plus stables que jamais

La semaine passée, 10 patients sur 24 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 09.03.2022 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Des indicateurs de l'épidémie plus stables que jamais

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Stabilité, c'est un peu le maître-mot de cette nouvelle rétrospective covid-19 de la Santé, publiée chaque semaine.

L'actualité «covid» de ce mercredi, c'est sans aucun doute le funeste cap des 1.000 décès liés au virus qui a été franchi. C'est en tout cas ce qu'a annoncé la Santé au cours de son dernier rapport journalier. Dans la foulée, le ministère dirigé par Paulette Lenert (LSAP) a publié sa dernière rétrospective de la semaine écoulée. Et force est de constater que l'épidémie continue de se stabiliser au Luxembourg, s'il fallait encore en douter cela dit.


Loi covid: de nombreux assouplissements prévus
La nouvelle loi Covid pourrait encore être adoptée cette semaine. Elle prévoit de nombreux assouplissements.

Ainsi, pour la semaine du 28 février au 6 mars dernier, le nombre de personnes testées positives au covid-19 a augmenté de 4.670 à 4.794, ce qui correspond à une légère augmentation de 2%. D'un autre côté, le nombre de tests PCR effectués au cours de la même semaine a très légèrement diminué, passant de 17.554 à 17.166. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives au covid est de 34,2 ans, une population active donc.

Mais quid des hospitalisations? Voilà des semaines que l'on annonce une très nette amélioration de la situation au sein de ceux-ci. Cette rétrospective vient confirmer celle-ci. En effet, 24 nouvelles admissions de patients positifs au virus ont eu lieu dans l’unité des soins normaux la semaine dernière, contre 22 la semaine précédente. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés a diminué de 7 à 6. La moyenne d’âge des patients hospitalisés est de 57 ans.  

5 patients sur 6 non vaccinés en soins intensifs

Toujours parmi les hospitalisations, 10 patients sur 24 hospitalisés en soins normaux n’étaient pas vaccinés tandis que 14 patients avaient un schéma vaccinal complet. D'un autre côté, 5 patients sur 6 en soins intensifs n’étaient pas vaccinés, preuve en est de l'efficacité des vaccins à protéger des formes graves du virus.

La semaine dernière, 7 nouveaux décès en lien avec une infection au covid-19 étaient à déplorer. L’âge moyen des personnes décédées est actuellement de 88 ans. 

Contrairement à la semaine passée, la plus grande augmentation de nouveaux cas a cette fois-ci été enregistrée dans les groupes des personnes âgées de 75 ans et plus. On a constaté dans ce groupe une augmentation de 29% des nouveaux cas positifs. Suivent ensuite les enfants de 0-14 ans (+14%) et des 30-44 ans (+6%). La plus grande diminution est enregistrée chez les 15-29 ans (-14%).


ACHTUNG: SPERRFRIST 7. MÄRZ 11:00 UHR. ACHTUNG: BITTE BEACHTEN SIE DIE SPERRFRIST: 07.03.2022 UM 11:00 UHR !! - ARCHIV - 13.07.2021, Berlin: ILLUSTRATION - Eine Frau steht in ihrer Wohnung an einem Fenster. (gestellte Szene - zu dpa: «Die Corona-Pandemie macht Frauen unglücklicher als Männer») Foto: Fabian Sommer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La pandémie a détérioré les conditions de vie des femmes
Selon une enquête de l'ONU Femmes publié en novembre 2021, quelque 45% de ces femmes dans 13 pays étudiés disent avoir été victimes, ou connaître une femme, qui a été victime de violences depuis le début de la pandémie.

La Santé rappelle toutefois que le nombre de cas reste important et qu'il est toujours difficile de déterminer la source probable de contamination. «Le cercle familial est la source la plus fréquente (31,3%) suivi par l’éducation (12,3%), les voyages à l’étranger (8,2%), les loisirs (6,2%), et le travail (3,6%). La part des sources indéterminées diminue (33,9%)», note toutefois le ministère.

Encore plusieurs milliers de personnes se font vacciner chaque semaine malgré l'annonce de la levée des principales restrictions sanitaires. Aujourd'hui, 469.749 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 78,2% par rapport à la population vaccinable.

La liste de tous les spots de vaccinations est actualisée de façon continue et peut être consultée à partir du site web: www.impfen.lu.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le coronavirus circule toujours activement au sein de la population luxembourgeoise. Il semblerait cependant qu'on ait atteint un pic dans les contaminations. Une baisse de 15% de celles-ci a été constatée la semaine dernière.
Well-protected medical staff performs swab test for Covid-19 to a young blonde female patient.
Surreprésentées dans les professions de première ligne, sursollicitées à la maison pour les tâches ménagères ou la garde des enfants, les femmes ont été davantage impactées socialement que les hommes par la pandémie.
Avec le confinement ou la peur d'être infectées en étant vulnérables, les personnes obèses se sont moins rendues à la clinique du CHL qui les prend en charge. Un retard qui peut pourtant avoir des conséquences sur leur état de santé.