Changer d'édition

Des idées vertes pour le Luxembourg
Luxembourg 4 min. 30.06.2018 Cet article est archivé

Des idées vertes pour le Luxembourg

Des idées vertes pour le Luxembourg

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 4 min. 30.06.2018 Cet article est archivé

Des idées vertes pour le Luxembourg

Le congrès électoral de Déi Gréng à Junglinster s'est terminé 45 minutes plus tôt que prévu, peu après 14 heures, samedi. Le programme électoral a été adopté à l'unanimité après de longues discussions sur les amendements.

La vision des Verts pour le Luxembourg est celle d'une nature intacte, d'une économie innovante, d'une société socialement juste et de l'égalité des chances pour tous.

"Pour nous, la politique est plus qu'un simple atelier de réparation des conséquences d'un modèle de croissance surchauffée ", a déclaré le président du parti, Christian Kmiotek, dans son discours au début du congrès.

La prospérité ne se mesure pas seulement par la croissance économique et les revenus, mais aussi par bien d'autres choses. Le parti a résumé la signification du bien-être et de la prospérité dans 29 chapitres électoraux.

Du 100% bio, pour zéro déchets

Les Verts sont déterminés à poursuivre sur leur lancée de ces cinq dernières années. De leur propre point de vue, beaucoup de choses ont été réalisées, notamment sur la protection de l'environnement et du climat, mais ils sont déterminés à en faire encore plus.


Depuis 1963, date de la première loi sur la protection de la nature, le Luxembourg réfléchit à des mesures pour protéger son environnement et ses biotopes.
Protection de la nature: la loi révolutionnaire des Verts
La loi sur la protection de la nature a été adoptée hier à la Chambre des députés avec 34 voix sur 60. Elle vient en renforcement des directives européennes en matière de protection des habitats et des espèces rares mais va donner à l'Etat luxembourgeois une place bien particulière puisqu'il va être au centre des décisions et des responsabilités concernant la gestion des biotopes. Quelles incidences cela va-t-il avoir sur l'économie et le logement? En quoi les écopoints vont-ils avoir une influence sur les nouvelles constructions?

"Nous avons révisé l'ensemble de la législation environnementale, créé une nouvelle loi sur la protection de la nature, une nouvelle loi sur la protection des sols, une nouvelle loi sur la protection des eaux et une nouvelle loi sur la protection des forêts ", a résumé la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg. Un signal clair a été donné quant à la signification de la politique verte et "nous devons continuer dans cette direction dans les années à venir". On ne fait pas de discours du dimanche, on fait ce qu'on dit."

Dans leur programme électoral, les Verts prônent l'agriculture biologique à 100%, les énergies renouvelables à 100% et la protection des ressources à 100% "parce que nous voulons 0% de pesticides, 0% d'énergie nucléaire et 0% de déchets ", explique Carole Dieschbourg.

Changement de paradigme dans la mobilité

Le ministre des Infrastructures, François Bausch, a également présenté un bon rapport. Au cours des cinq dernières années, une "véritable dynamique" s'est créée au sein de l'Etat, surtout dans la mobilité.

"L'élan ne doit pas être brisé maintenant. Pour mettre en œuvre ces projets complexes, nous n'avons pas besoin de ministères hésitants au cours des cinq prochaines années, mais de personnes qui soutiennent courageusement les projets. C'est la seule façon de créer le changement de paradigme de la mobilité. Il doit être possible de convaincre les gens qu'un bon aménagement du territoire est la meilleure condition préalable à un développement économique et social harmonieux".

Concepts scolaires innovants

Les Verts veulent aussi donner un nouvel accent à la famille, à l'éducation et à la politique sociale. Par exemple, le parti promet de prolonger et de modifier le congé parental afin de promouvoir la conciliation de la vie professionnelle et familiale et de la parentalité en partenariat.

Déi Gréng s'engage dans des concepts scolaires innovants qui donnent plus de place à l'envie de bouger et d'expérimenter la nature. Mais surtout, les Verts veulent restaurer la confiance et la paix après les troubles résultant des nombreuses réformes et de la pénurie d'enseignants dans les écoles, comme l'a expliqué Josée Lorsché, eurodéputée et nouvelle porte-parole de la politique de l'éducation.

L'amendement des jeunes Verts réclamant une augmentation du salaire minimum a été rejeté par une large majorité. A cet égard, le programme électoral se limite à adapter le salaire minimum à l'évolution du pouvoir d'achat. 

Solidarité avec les réfugiés

La politique d'asile européenne a été critiquée, jugée "indigne" par plusieurs orateurs. Le résultat des négociations à Bruxelles a montré "que les réfugiés deviennent le pion de politiciens qui veulent servir leurs intérêts politiques nationaux", a déclaré le ministre de la Justice, Felix Braz.


Le Luxembourg va accueillir 15 migrants du navire Lifeline
Le Luxembourg a accepté d'accueillir 15 migrants du navire humanitaire Lifeline échoué, dans le cadre d'un accord avec sept autres pays de l'Union européenne pour permettre au bateau d'accoster à Malte.

"Même si nous n'acceptons que 15 personnes, nous avons montré que nous sommes l'un des pays qui accorde la priorité à la population", a déclaré le nouveau secrétaire d'État, Claude Turmes. "Si la solidarité en Europe s'effondre, l'Europe s'effondre."

Ancrer le droit au logement dans la Constitution

Henri Kox, député européen, a souligné les points clés de la politique du logement vert. Il vise à renforcer le secteur public dans la construction sociale et abordable de logements locatifs tout en respectant les critères d'aménagement du territoire afin d'éviter l'étalement urbain.

Les Verts veulent inscrire le droit au logement dans la Constitution, afin que ce droit ait plus de poids dans la pondération des différents intérêts. En outre, les Verts veulent supprimer progressivement l’allègement fiscal sur les plus-values immobilières - ce que l'on appelle les "quart-taux" - et augmenter les valeurs fiscales plus équitablement.

Par Michèle Gantenbein, traduction Sophie Wiessler

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Protection de la nature: la loi révolutionnaire des Verts
La loi sur la protection de la nature a été adoptée hier à la Chambre des députés avec 34 voix sur 60. Elle vient en renforcement des directives européennes en matière de protection des habitats et des espèces rares mais va donner à l'Etat luxembourgeois une place bien particulière puisqu'il va être au centre des décisions et des responsabilités concernant la gestion des biotopes. Quelles incidences cela va-t-il avoir sur l'économie et le logement? En quoi les écopoints vont-ils avoir une influence sur les nouvelles constructions?
Depuis 1963, date de la première loi sur la protection de la nature, le Luxembourg réfléchit à des mesures pour protéger son environnement et ses biotopes.
Déi Gréng: Folmer démissionne, Turmes élu sans quorum
Françoise Folmer démissionne de son poste de présidente du parti des Verts avec effet immédiat et ne se présente pas aux élections d'automne. Dans un même temps, Claude Turmes a été élu secrétaire d'Etat mais ne remporte pas la majorité: son élection n'est donc pas définitive.
Congrès extraordinaire Déi Gréng - Francoise Folmer -  Photo : Pierre Matgé
Le bilan des Verts à la "mi-temps": Une question de crédibilité
Les Verts, réunis samedi en congrès à Hesperange, le reconnaissent: même s'ils sont dans le gouvernement, ils ne peuvent pas mettre en œuvre toutes leurs idées immédiatement. Travailler au sein d'une coalition signifie également faire des compromis. Et ils sont fiers du travail accompli.
François Bausch: «Nous ne pouvons pas ralentir la croissance démographique, en revanche, nous pouvons essayer de la  contrôler au mieux».