Changer d'édition

Des forains privés de Schueberfouer mais pas d'aides
Luxembourg 2 min. 04.08.2021 Cet article est archivé
Crise covid

Des forains privés de Schueberfouer mais pas d'aides

Au Grand-Duché, une quarantaine de familles pratiquent une activité foraine.
Crise covid

Des forains privés de Schueberfouer mais pas d'aides

Au Grand-Duché, une quarantaine de familles pratiquent une activité foraine.
Photo archives : Marc Wilwert
Luxembourg 2 min. 04.08.2021 Cet article est archivé
Crise covid

Des forains privés de Schueberfouer mais pas d'aides

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Non seulement, la traditionnelle fête foraine n'aura pas lieu mais bien des événements ont été annulés pour les exploitants de manège. Du coup, comme les restaurateurs, les forains peuvent demander des aides sur les coûts non couverts.

Et de deux. Pour la deuxième année, la fin août et le début septembre trouveront le Glacis bien silencieux. Pas de Schueberfouer géante dans la capitale, toujours en raison de la situation covid. Certes, la Ville de Luxembourg a permis à plusieurs manèges de tourner ici ou là cet été et quelques attractions auront le droit de s'installer sur la place (du  21 août au 12 septembre) mais rien à voir avec la traditionnelle effervescence. La perte de revenus des derniers mois ne sera donc pas comblée par ce rendez-vous qui voit d'ordinaire affluer des milliers d'amateurs de manèges. 


Lokales, online, Schueverfouer 2019,Aufbauarbeiten, letzter Schliff, Vorbereitungen auf Hochtouren  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
L'été démarre vendredi à Luxembourg-Ville
42 manèges au Glacis, des concerts au parc Mansfeld, du cinéma en plein air... la Ville a apporté quelques précisions sur l'organisation et le déroulé des animations estivales, qui débutent dans deux jours.

Pour les forains, c'est un nouveau coup dur. Sachant que la saison (qui s'étend généralement de Pâques, avec un premier rendez-vous à Esch-sur-Alzette pour s'achever à l'automne) a déjà été malmenée. Le calendrier des manifestations a en effet connu les hauts et les bas de la crise sanitaire. Aussi, les forains se sont-ils aussi retournés vers l'Etat pour leur venir en aide. 

Dernièrement, le ministre des Classes moyennes, Lex Delles a ainsi confirmé que 23 professionnels luxembourgeois avaient vu leurs demandes d'aides aux coûts non couverts être prises en compte, de novembre 2020 à juin dernier. Et 18 autres dossiers restent encore à étudier. Interrogé par les députés d'opposition, Serge Wilmes et Laurent Mosar (CSV) à ce sujet, le ministre libéral a également précisé que si des dossiers avaient été refusés c'est parce qu'ils ne rentraient pas dans le dispositif étatique. 

Ainsi, à défaut de pouvoir justifier d'une perte de chiffre d'affaires supérieure à 40% par rapport à 2019, huit sollicitations ont été exclues de ce type de versement. Sachant qu'il s'agit là du même dispositif de soutien que celui introduit, depuis la fin d'année dernière, pour les cafetiers-restaurateurs notamment. Quelques adaptations spécifiques ayant été faites pour l'activité foraine. 

Au ministère de l'Economie, les fonctionnaires ont constaté qu'aucune demande n'avait été faite de la part de forains pour se voir attribuer l'aide de relance. Un coup de pouce pouvant toutefois s'adapter à des activités saisonnières. Mais il n'est pas trop tard car, comme le rappelle Lex Delles, cette aide comme celle accordée sur les coûts non couverts a été prolongée. En juillet, la Chambre a ainsi approuvé que ces deux plans soient encore effectifs jusqu'en octobre 2021.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.