Changer d'édition

Des examens de fin d'année sous le signe du covid
Luxembourg 2 min. 20.04.2021

Des examens de fin d'année sous le signe du covid

Masque obligatoire, tests rapides à la maison, distance de deux mètres entre les tables... tout est prévu pour que les examens se passent dans les meilleures conditions sanitaires possible.

Des examens de fin d'année sous le signe du covid

Masque obligatoire, tests rapides à la maison, distance de deux mètres entre les tables... tout est prévu pour que les examens se passent dans les meilleures conditions sanitaires possible.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 20.04.2021

Des examens de fin d'année sous le signe du covid

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Le ministère de l'Education a répondu favorablement ce mardi à la demande des lycéens de suspendre le présentiel avant le début des examens de fin d'année. D'autres mesures préventives sont également prévues pour le jour J.

En prévision des examens de fin d'année qui commencent le 17 mai, le ministère de l'Education a listé cinq mesures préventives, dans un communiqué publié ce mardi. Le but étant que les meilleures conditions sanitaires soient réunies le jour J. De quoi rassurer les élèves de Première, qui avaient fait part de leur «angoisse» dans une lettre adressée à Claude Meisch (DP).


Les Premières veulent finir les cours à la maison
Sollicité par des lycéens, le ministre de l'Education nationale entend discuter d'une suspension du présentiel à partir du 9 mai avec les représentants des élèves. A l'approche des examens de fin d’études secondaires, les adolescents s'inquiètent des risques de contamination.

Suite à une concertation avec la conférence nationale des élèves du Luxembourg, le ministre de l'Education nationale a notamment accepté leur requête de mettre en place le «schouldoheem»  pour les trois derniers jours de cours. Seuls les «éventuels devoirs en classe ou épreuves orales» auront lieu dans les établissements du secondaire, d'après le communiqué. De quoi rassurer les jeunes des douze lycées signataires de la lettre.

Pour cette deuxième année d'examens sous le signe du covid, le gouvernement innove en distribuant à tous les élèves de Première une invitation à réaliser un test PCR, ainsi qu'un kit de cinq autotests antigéniques rapides. Les élèves pourront ainsi se tester à domicile avant chaque journée de cette semaine d'examens. Visant à dissiper les doutes, la mesure reste facultative: les élèves n'auront pas à présenter un test négatif pour accéder à la salle d'examen, précise le ministère.


ARCHIV - 30.04.2020, Baden-Württemberg, Baienfurt: Schüler testen eine neue Hygieneschleuse am Eingang der Achtalschule. Nachdem sie die Hände gewaschen haben, desinfizieren sie diese noch. (zu dpa: «Regierung, Schüler, Eltern und Lehrer sprechen über Schulöffnungen») Foto: Felix Kästle/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Un test d'abord, la rentrée ensuite
Le ministère de l'Education invite l'ensemble des élèves et personnels de l'enseignement à se faire tester. Un moyen de contrôler la présence ou non du virus avant que jeunes et adultes ne fassent leur rentrée, le 19 avril prochain.

En cas de test positif, les élèves seront placés en quarantaine par une ordonnance du directeur de la Santé. Comme l'année précédente, les candidats absents pendant une journée au cours de la semaine d'examen pourront la repasser quelque temps plus tard. Si cette absence est supérieure à un jour, les élèves seront acceptés d'office pour la session d'automne. 

Toutefois, ces mêmes candidats pourront demander à l'inspection sanitaire (recours-covid@ms.etat.lu) de lever leur isolement pour pouvoir passer leurs épreuves. Dans une salle séparée, les superviseurs comme les candidats devront être équipés de masques FFP2. Les adolescents auront interdiction de fréquenter les autres adolescents, et même d'emprunter les transports à destination du lieu de l'examen. 


06.04.2021, Sachsen-Anhalt, Halle (Saale): Ein Klassenzimmer im Lyonel-Feininger-Gymnasium ist leer und verwaist. Wegen der hohen Inzidenz in Halle bleiben die Schulen, bis auf vereinzelte Notbetreuungen, geschlossen. Foto: Holger John/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
425 classes affectées par le virus avant les congés
358 élèves du fondamental, du secondaire et des centres de compétences ont été dépistés positifs au covid, entre le 29 mars et le 4 avril. Un chiffre stable qui justifiera sans doute le déploiement des autotests à tous les établissements.

L'accès aux salles d'examen «classiques» demeure interdit pour les élèves positifs au covid. Quelle que soit la situation, le port du masque sera obligatoire. Chaque salle d'examen ne pourra accueillir que 100 candidats, distanciés de deux mètres.

Au-delà de rassurer les élèves, leurs parents et les professeurs, ces mesures visent surtout à prévenir toute formation de clusters. Pour rappel, 342 lycéens avaient été testés positifs au covid avant les vacances de Pâques.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les Premières veulent finir les cours à la maison
Sollicité par des lycéens, le ministre de l'Education nationale entend discuter d'une suspension du présentiel à partir du 9 mai avec les représentants des élèves. A l'approche des examens de fin d’études secondaires, les adolescents s'inquiètent des risques de contamination.
425 classes affectées par le virus avant les congés
358 élèves du fondamental, du secondaire et des centres de compétences ont été dépistés positifs au covid, entre le 29 mars et le 4 avril. Un chiffre stable qui justifiera sans doute le déploiement des autotests à tous les établissements.
06.04.2021, Sachsen-Anhalt, Halle (Saale): Ein Klassenzimmer im Lyonel-Feininger-Gymnasium ist leer und verwaist. Wegen der hohen Inzidenz in Halle bleiben die Schulen, bis auf vereinzelte Notbetreuungen, geschlossen. Foto: Holger John/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un test d'abord, la rentrée ensuite
Le ministère de l'Education invite l'ensemble des élèves et personnels de l'enseignement à se faire tester. Un moyen de contrôler la présence ou non du virus avant que jeunes et adultes ne fassent leur rentrée, le 19 avril prochain.
ARCHIV - 30.04.2020, Baden-Württemberg, Baienfurt: Schüler testen eine neue Hygieneschleuse am Eingang der Achtalschule. Nachdem sie die Hände gewaschen haben, desinfizieren sie diese noch. (zu dpa: «Regierung, Schüler, Eltern und Lehrer sprechen über Schulöffnungen») Foto: Felix Kästle/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Les 257 élèves du Vauban en avance sur le bac
Les épreuves du bac 2019 ont démarré avec la philo ce lundi pour 7.422 élèves en Lorraine. Pour la première fois, les élèves qui suivent l'enseignement français au Luxembourg n'avaient pas besoin d'aller à Thionville et ont déjà passé tous les écrits.