Changer d'édition

Des demandeurs de logement passent la nuit à la SNHBM
Luxembourg 2 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Des demandeurs de logement passent la nuit à la SNHBM

La SNHBM a remercié ceux qui ont patiemment attendu dans le froid. Ironie?

Des demandeurs de logement passent la nuit à la SNHBM

La SNHBM a remercié ceux qui ont patiemment attendu dans le froid. Ironie?
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 02.10.2019 Cet article est archivé

Des demandeurs de logement passent la nuit à la SNHBM

Du jamais-vu: une file d'attente nocturne pour obtenir des appartements subventionnés. Plusieurs dizaines de personnes ont ainsi campé devant le siège du promoteur public pour déposer leur dossier de candidature.

(jt) - Les images rappellent les lancements de nouveaux modèles d'iPhone ou les rabais pour les lève-tôt dans les magasins : sur des chaises de camping et enveloppées dans des couvertures, des dizaines de personnes ont défié le vent et le temps dans la nuit de mercredi à jeudi, au siège de la Société Nationale des Habitations à Bon Marché (SNHBM).

Et cela juste afin de soumettre leurs demandes pour un projet de logement, à Alzingen. Les utilisateurs des réseaux sociaux y voient un symbole de l'aggravation constante de la crise du logement au Luxembourg.


Henri Kox à la tête du ministère du Logement
Déi Gréng confirme officiellement ce mercredi que le député de la circonscription Est succède à Sam Tanson, place de l'Europe. Il sera parallèlement le bras droit de François Bausch puisqu'il devient aussi ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Défense.

L'actuelle ministre du Logement, Sam Tanson, a déclaré mercredi soir qu'elle était «relativement choquée» par une photo de la campagne de ces «campeurs» que RTL avait publiée sur son site web. «Cela montre à quel point la situation sur le marché du logement est tendue et dramatique», a dit l'élue Déi Gréng qui s'apprête à céder son poste ministériel du Logement à son collègue de parti Henri Kox.

La SNHBM s'est également sentie obligée de réagir. «Ce matin, une centaine de candidats ont présenté leur dossier de candidature. Certains d'entre eux attendent depuis la veille», indique un message sur Facebook. Le promoteur public admet que la procédure de vente actuelle n'est «pas idéale» et doit être modifiée. Une solution est «au stade de la réflexion».

A la SNHBM, les logements sociaux sont attribués selon le principe du «premier arrivé, premier servi». La société pour l'immobilier résidentiel à prix réduit souligne que le respect de l'ordre chronologique dans lequel les dossiers sont traités a comme avantage une «transparence absolue».

Cependant, la conclusion du message semble quelque peu déplacée, voire cynique: la société tient à remercier tous ceux qui ont déposé leur dossier le matin - «surtout ceux qui y ont passé la nuit». Les parties intéressées sont louées «pour leur courage et leur détermination» dans le contexte d'un problème national de logement. Pire, où l'habitat est devenu la préoccupation première des résidents luxembourgeois.

A un tiers du prix du marché

La présente procédure de sélection concerne un projet de construction à Alzingen. Les appartements subventionnés se voient proposés à un tiers du prix du marché - une explication du haut niveau d'intérêt. 

Selon la SNHBM, un appartement de 100 m2 à Alzingen vendu par ses soins coûte 330.000 euros ; sur le marché libre, la facture approcherait le million d'euros. Les appartements du promoteur public sont vendus dans le cadre de contrats de location foncière (99 ans).


Sur le même sujet

Le locatif social se bâtira sur une nouvelle loi
L'État soutient les promoteurs dans la construction de logements sociaux. Toutefois, la loi est discriminatoire à l'égard des bâtisseurs publics. Pour la ministre Sam Tanson (Déi Gréng), il est temps de réformer le système.
1.06.2015 Luxembourg, Luxembourg, Wohnungssuche, Mietwohnung, Mieter, Vermieten, Immo, à louer photo Anouk Antony
Nouvelles règles pour soutenir le logement social
La ministre du Logement souhaite revoir les aides octroyées aux promoteurs favorisant les constructions à loyer modéré. Sam Tanson entend aussi allonger à 40 ans la durée obligatoire de mise en location de ces habitations.
La capitale joue le jeu du logement social
La Ville de Luxembourg mettra à disposition de nombreux terrains lui appartenant pour des projets de construction de logements sociaux. D'ici 2026, ce volontariat permettrait la réalisation de 400 à 600 habitations à loyer accessible.
Des idées pour construire plus de logements
La SNHBM et le Fonds du logement construisent des logements abordables pour ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter sur le marché traditionnel. Leurs deux responsables savent comment l'État pourrait acquérir des terrains à bâtir et construire davantage.
Lokales, maisons témois auf der Baustelle Elmen in Olm, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort