Changer d'édition

Des chambres d'hôtel pour héberger les réfugiés ukrainiens
Luxembourg 2 min. 29.03.2022
Un appel de l'Horesca

Des chambres d'hôtel pour héberger les réfugiés ukrainiens

La Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers (Horesca) a lancé un grand appel à la solidarité auprès des hôteliers luxembourgeois
Un appel de l'Horesca

Des chambres d'hôtel pour héberger les réfugiés ukrainiens

La Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers (Horesca) a lancé un grand appel à la solidarité auprès des hôteliers luxembourgeois
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 29.03.2022
Un appel de l'Horesca

Des chambres d'hôtel pour héberger les réfugiés ukrainiens

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Face à l'afflux massif de réfugiés en provenance d'Ukraine, l'Horesca a lancé un grand appel à la solidarité auprès des hôtels et autres établissements d'hébergement.

Début mars, nous apprenions que la ville de Luxembourg avait décidé de louer un hôtel pour héberger les réfugiés ukrainiens. L'hôtel en question est l'hôtel Graace à Bonnevoie. La commune avait directement loué l'établissement et ses  chambres à son propriétaire. Il ne s'agit toutefois pas de la seule initiative du secteur Horesca afin de venir en aide aux ressortissants ukrainiens fuyant la guerre.


A Ukrainian evacuee waits to board a train en route to Warsaw at the rail station in Przemysl, near the Polish-Ukrainian border, on March 26, 2022, following Russia's military invasion launched on Ukraine. - Some 3.7 million people have fled Ukraine since Russia's invasion a month ago, the UN said on March 25. (Photo by Angelos Tzortzinis / AFP)
La ville de Luxembourg face au défi logistique des réfugiés
Des solutions doivent notamment être trouvées pour la scolarisation des nombreux enfants et adolescents qui fuient la guerre.

Ainsi, il y a quelques semaines, c'est la Fédération nationale des hôteliers, restaurateurs et cafetiers (Horesca) qui a lancé à son tour un grand appel à la solidarité auprès des hôteliers luxembourgeois. En effet, sur son site web, l'Horesca a ainsi appelé les propriétaires d'hôtels à mettre en location leurs chambres d'hôtel en se manifestant à l'Office national de l'accueil via un formulaire.  «La situation humanitaire en Ukraine nous attriste et nous laisse pantois, mais nous ne sommes pas impuissants. La solidarité et la disponibilité de l'ensemble de l'hôtellerie et du tourisme sont énormes et sont un signe fort que nous ne laissons pas les Ukrainiens seuls, face à l'agression contre leur pays», commente la fédération sur son site web.

Un secteur très sollicité

Cette dernière note d'ailleurs que le secteur hôtelier est particulièrement sollicité dans ce domaine. «Les hôtels, ainsi que les établissements d'hébergement disposant de capacités d'hébergement non occupées, peuvent participer au soutien envers la population ukrainienne sinistrée par la guerre en cours. Sont idéalement recherchés des établissements entièrement mis à disposition, mais aussi des annexes ou chambres individuelles qui peuvent être mises à disposition».


„Es gibt keine Diskriminierung“ betont Außen- und Immigrationsminister Jean Asselborn (LSAP) mit Blick auf den Umgang mit den Flüchtlingen aus der Ukraine.
Comment le Luxembourg entend maîtriser l'afflux de réfugiés
L'accueil et la prise en charge des réfugiés en provenance d'Ukraine constituent un défi pour le Luxembourg. Deux aspects en particulier donnent du fil à retordre au ministre des Affaires étrangères et de l'Immigration.

Contacté, François Koepp, secrétaire général de l'Horesca, explique que plusieurs propriétaires hôteliers se sont déjà manifestés. «Ces derniers se sont déjà dit prêts à mettre un certain contingent de chambres à disposition des réfugiés. Evidemment, après deux années de pandémie, ils ne peuvent pas se permettre de mettre à disposition ces chambres gratuitement. Toutefois, celles-ci seront disponibles à un tarif préférentiel. Il y a également un certain nombre d'hôtels qui ont mis à disposition des annexes», dit-il.

D'autres aides en tête

L'homme espère que cette initiative permettra au secteur d'apporter sa pierre à l'édifice dans l'effort humanitaire. «Il reste à savoir combien de personnes seront hébergées dans les structures d'accueil classiques ainsi que dans les chambres d'hôtel. Nous ne souhaitons toutefois pas en rester là et nous sommes déjà en train de réfléchir à ce qu'on pourrait faire d'autre pour aider ces gens qui sont dans le désarroi le plus total. On pense par exemple à proposer déjà des postes à des réfugiés via une plateforme dédiée.»

Les propriétaires hôteliers désireux de participer à l'initiative peuvent contacter l'office national de l'accueil à l'adresse e-mail: projets.immobiliers@ona.etat.lu 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le nombre d'hôtels, auberges et pensions ne cesse de diminuer, passant de 367 en 2000 à 246 l'an dernier. Dans le même temps, le nombre de nuitées au sein de ces établissements a augmenté. Explications avec le secrétaire général de l'Horesca, François Koepp.