Changer d'édition

Des centaines de milliers de doses vont expirer
Luxembourg 4 min. 25.11.2022
Covid-19

Des centaines de milliers de doses vont expirer

Selon les derniers décomptes, chaque semaine, environ 2.450 doses étaient administrées.
Covid-19

Des centaines de milliers de doses vont expirer

Selon les derniers décomptes, chaque semaine, environ 2.450 doses étaient administrées.
Photo: AFP
Luxembourg 4 min. 25.11.2022
Covid-19

Des centaines de milliers de doses vont expirer

Maximilian RICHARD
Maximilian RICHARD
Le Grand-Duché dispose d'une grande réserve de vaccins. Les substances actives n'ont toutefois qu'une durée de conservation limitée.

Les stocks de vaccins sont pleins à craquer. Le Luxembourg disposait, à la mi-novembre, d'environ 978.000 doses de vaccins de différents fabricants. Environ 40% d'entre elles pourraient toutefois être détruites à court terme. La date de péremption d'environ 400.800 doses de vaccin expire, en effet, entre novembre et fin février 2023. 


A Kannerklinik criou uma célula de crise para dar resposta ao forte aumento de internamento de crianças com bronquiolite.
Légère augmentation des cas de covid-19
Rien d'alarmant toutefois. À noter qu'un cas sur trois est une réinfection. Autrement dit, 36,2% des nouveaux cas ont déjà contracté le covid-19 dans le passé.

Il est plus qu'improbable que tous les vaccins trouvent preneur dans le pays d'ici là. Le taux de vaccination se situe actuellement à un niveau plutôt bas. Dernièrement, seules 2.450 doses ont été administrées en moyenne chaque semaine. Si ce chiffre se maintient, seules 34.300 doses devraient suivre d'ici fin février. En outre, les doses arrivant à échéance ne devraient être utilisées que pour une petite partie de ces vaccinations. 

En effet, au Luxembourg, la plupart des habitants se font actuellement administrer un deuxième rappel. Pour ce faire, on utilise présentement en priorité des vaccins plus récents, adaptés aux variants. Mais, à court terme, ce sont surtout les principes actifs non adaptés qui risquent d'expirer. Ils sont toutefois loin d'être inefficaces. Selon les connaissances actuelles, ces vaccins continuent de fournir une protection efficace contre les formes graves du coronavirus. 

Des doses de vaccin pour plusieurs millions d'euros 

La valeur d'achat des sérums arrivés à expiration n'est pas connue. Dans une réponse à une question parlementaire du député Sven Clement (Parti Pirate), la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) a toutefois fourni en octobre une indication de l'ordre de grandeur des coûts. Fin octobre, 78.840 doses de vaccin avaient déjà dû être jetées en raison d'une date de péremption dépassée. 

Selon la ministre, ces substances actives avaient une valeur d'achat d'environ 1,4 million d'euros. Par conséquent, la valeur d'achat des 400.800 doses de vaccin qui expirent d'ici fin février peut être estimée à environ 7,2 millions d'euros. Des écarts sont cependant possibles en raison des différences de coût des différentes substances actives. 

Dans sa réponse à la question parlementaire, la ministre de la Santé prend également position sur les importantes réserves de vaccins du Grand-Duché. Celles-ci s'expliquent par les conditions de négociation entre les fabricants et la Commission européenne. La plupart des pays doivent s'engager sur une certaine quantité douze à quinze mois avant une livraison. À ce moment-là, les informations sur l'efficacité des substances sont limitées. De plus, le déroulement des campagnes de vaccination n'est pas prévisible pendant cette période - pas plus que les progrès réalisés dans le développement de nouveaux vaccins adaptés à des variants émergents. 


Le covid continue de perdre du terrain au Luxembourg
Malgré la chute des températures de ces derniers jours, la pandémie de covid-19 continue de faiblir, la vague automnale tant redoutée semble donc avoir déjà atteint son pic.

À cela s'ajoute le fait que les fabricants exigent un nombre minimum de vaccins achetés lors des commandes. D'autres commandes de vaccins sont en vue. Ainsi, entre novembre et la fin de l'année prochaine, environ 625.000 doses devraient être livrées au Luxembourg. Tous les habitants devraient ainsi avoir la possibilité de se faire administrer une dose de rappel, explique une porte-parole de la Santé interrogée à ce sujet. 

Une seconde vaccination de rappel est actuellement recommandée pour les groupes à risque. Toutefois, les autres habitants qui ont déjà reçu un premier rappel peuvent également recevoir une nouvelle dose sur demande. Le nombre relativement faible de vaccinations indique toutefois que cette offre séduit peu. Le ministère ne dispose d'aucune information sur le nombre de personnes vaccinées qui sont concernées par un facteur de risque. 

Discussion sur un don au Bangladesh 

Compte tenu du faible nombre de vaccinations, les nouvelles substances actives commandées pourraient ne pas toutes trouver preneur dans notre pays. Si une partie de la population n'accepte pas l'offre de vaccination, le Luxembourg pourrait également donner les vaccins à un autre État, selon une porte-parole de la Santé. 


«Il ne faut jamais s'automédicamenter»
Initiée par l’OMS, la campagne mondiale pour sensibiliser le grand public à la sécurité et au bon usage des médicaments se tient du 7 au 13 novembre au Luxembourg.

Début avril, il avait déjà été dit que des dons aux pays dans le besoin étaient envisagés. Mais il n'y avait pas encore d'accords concrets, avait alors indiqué la Santé. Huit mois plus tard, les projets sont apparemment un peu plus concrets: il y aurait des discussions sur un don au Bangladesh. La Santé ne donne pas d'autres informations - par exemple sur l'ampleur ou la date d'une livraison. Une mise en œuvre rapide serait en tout cas souhaitable - cela vaut aussi pour d'autres projets de dons. Sinon, des centaines de milliers de doses de vaccin risquent d'être jetées sans être utilisées, non seulement à court terme, mais aussi à moyen terme. 

Car les réserves de vaccins restantes ont, elles aussi, une durée de vie limitée. Outre les 400.800 doses de vaccin qui expirent d'ici fin février, 579.200 autres doses ont une date d'expiration comprise entre mars et juillet 2023.

Cet article a été publié pour la première fois sur wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet