Changer d'édition

Des cabinets médicaux impactés par la vaccination
Luxembourg 2 min. 07.12.2020 Cet article est archivé

Des cabinets médicaux impactés par la vaccination

Contrairement au vaccin contre la grippe, les injections contre le covid-19 ne se feront pas en cabinet, mais dans cinq centres spécialisés.

Des cabinets médicaux impactés par la vaccination

Contrairement au vaccin contre la grippe, les injections contre le covid-19 ne se feront pas en cabinet, mais dans cinq centres spécialisés.
Photo: Guy Wolff/archive
Luxembourg 2 min. 07.12.2020 Cet article est archivé

Des cabinets médicaux impactés par la vaccination

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Prévue pour se tenir dans cinq centres spécialisés répartis sur le territoire, l'injection du sérum contre le covid-19 sera réalisée notamment par des médecins ou des infirmiers, sur base de volontariat. Avec des conséquences sur les disponibilités de ces praticiens.

Dévoilée officiellement vendredi, la stratégie nationale de vaccination reposera en grande partie sur les personnels inscrits au sein de la réserve sanitaire. Que ces derniers exercent en tant que médecins, pharmaciens ou infirmiers. A partir de «la première quinzaine de janvier», ces derniers devraient donc consacrer une partie de leur planning à enchaîner les injections dans l'un des cinq centres de vaccination planifiés à ce jour. Et donc être absents de leur lieu de travail habituel.


03.12.2020, Berlin: Projektleiter Albrecht Broemme (l) und Dilek Kalayci (SPD, M), Berliner Gesundheitssenatorin, erläutern in Anwesenheit von Oliver Igel (SPD), Bezirksbürgermeister von Treptow-Köpenick, die Funktionalität der Impfkabinen im zukünftigen Impfzentrum in der Arena Berlin in Treptow. In Berlin entstehen derzeit sechs Impfzentren. Die Zulassung von Corona-Impfstoffen in Europa steht allerdings noch aus. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Cinq centres de vaccination à mettre en place
Dans une première phase, le gouvernement n'ouvrira qu'un seul site de vaccination anti-covid, au Limpertsberg. Mais l'ensemble du pays sera couvert à terme, avec en plus six équipes mobiles engagées

«Ce qui pourrait avoir un impact sur le fonctionnement des cabinets médicaux», note le Dr Alain Schmidt, contacté lundi par le Luxemburger Wort. Comprenez des temps d'attente potentiellement rallongés et des rendez-vous décalés. Tout dépendra cependant du nombre de volontaires présents sur la liste de la réserve sanitaire, mais aussi de la durée de présence demandée à chacun dans les centres spécialistes. «Si cela s'organise autour d'une demi-journée, cela devrait pouvoir être jouable, mais plus s'annonce compliqué, voire impossible», estime le président de l'Association des médecins et médecins-dentistes.

Pour répondre à cette inquiétude, le ministère de la Santé a relancé et facilité, en fin de semaine dernière, les inscriptions au sein de la réserve sanitaire. Objectif: recenser les personnels de santé volontaires pas encore inscrits depuis le début de la pandémie. Et donc accroître le volume de professionnels disponibles pour vacciner la population. Mission qui devrait s'étaler dans le temps, puisque les premières doses seront réservées «aux personnels de santé en contact avec les malades ou les personnes fragiles», selon Xavier Bettel (DP). Ces derniers devant alors servir de «bouclier sanitaire».


Politik, Xavier Bettel DP und Paulette Lenert LSAP, Regierung, Col Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le vaccin voué à créer «un bouclier sanitaire»
Xavier Bettel indique que les doses qui arriveront au Luxembourg seront mises gratuitement à disposition de la population, mais à partir du mois de janvier. Une décision basée sur la volonté de garantir «une vaccination sûre».

Autrement dit, un panel comprenant les médecins, les infirmières et les aides-soignantes mais également l'ensemble des personnels exécutant des actes médicaux à domicile. Sans oublier celles et ceux travaillant en maisons de retraite ou de soins. Ce qui devrait représenter «17.000 professionnels de santé», selon les données publiées fin octobre par Paulette Lenert (LSAP) qui listait alors la liste des 239.000 personnes prioritaires. La ministre de la Santé évoquait alors la présence au Luxembourg de «90.000 personnes âgées de 65 ans et plus» et de «132.000 personnes vulnérables».

Pour rappel, en mai dernier, quelque 1.400 praticiens s'étaient manifestés et avaient signé un CDD avec l'Etat aussi bien pour gérer les différentes hotlines que pour effectuer des prélèvements du large scale testing. Seuls 700 avaient réellement été affectés, selon les données du ministère de la Santé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'OGBL demande à ce que les personnes assurant l'entretien dans les services de santé soient placées comme prioritaires pour la vaccination. Le ministère de la Santé répond travailler en ce moment à l'intégration de certains sous-traitants dans sa campagne.
Putzfrau
Le Premier ministre a promis de faire un point, vendredi 11 décembre, sur la possible levée des mesures de confinement en vigueur. Une prise de parole qui devrait aussi donner la ligne à suivre pour les fêtes de fin d'année.
IPO,Conseil de Gouvernement. Xavier Bettel & Paulette Lenert.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le Luxembourg réservera ses premières doses de vaccin anti-covid aux personnels de santé, résidents comme frontaliers. Dans l'espoir de créer un premier «bouclier sanitaire» face à l'infection.
Nurse Care Coordinator, Silvana Di Florio (C), wearing protective gear, prepares to enter in the COVID-19 Intensive Care Unit (ICU) of the Tor Vergata hospital on November 24, 2020 in Rome. - Italy, the first European country to be hit by the global coronavirus pandemic, on November 23, 2020 passed the threshold of 50,000 deaths from Covid-19. Most took place earlier this year, but around 15,000 deaths have been reported since the beginning of September. (Photo by ANDREAS SOLARO / AFP)
Dans une première phase, le gouvernement n'ouvrira qu'un seul site de vaccination anti-covid, au Limpertsberg. Mais l'ensemble du pays sera couvert à terme, avec en plus six équipes mobiles engagées
03.12.2020, Berlin: Projektleiter Albrecht Broemme (l) und Dilek Kalayci (SPD, M), Berliner Gesundheitssenatorin, erläutern in Anwesenheit von Oliver Igel (SPD), Bezirksbürgermeister von Treptow-Köpenick, die Funktionalität der Impfkabinen im zukünftigen Impfzentrum in der Arena Berlin in Treptow. In Berlin entstehen derzeit sechs Impfzentren. Die Zulassung von Corona-Impfstoffen in Europa steht allerdings noch aus. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Xavier Bettel indique que les doses qui arriveront au Luxembourg seront mises gratuitement à disposition de la population, mais à partir du mois de janvier. Une décision basée sur la volonté de garantir «une vaccination sûre».
Politik, Xavier Bettel DP und Paulette Lenert LSAP, Regierung, Col Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort