Changer d'édition

Des budgets en hausse pour les augmentations salariales
Luxembourg 2 min. 21.01.2022
Economie

Des budgets en hausse pour les augmentations salariales

Alors que le budget moyen pour les augmentations salariales était de 2,9 pour cent cet été, les entreprises prévoient désormais une moyenne de 3,3 pour cent.
Economie

Des budgets en hausse pour les augmentations salariales

Alors que le budget moyen pour les augmentations salariales était de 2,9 pour cent cet été, les entreprises prévoient désormais une moyenne de 3,3 pour cent.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 21.01.2022
Economie

Des budgets en hausse pour les augmentations salariales

Malgré la crise du Corona, les entreprises consacrent de l'argent pour les augmentations de salaire. C'est ce que montre une récente enquête réalisée auprès d' employeurs.

(m. m. avec Nadia DI PILLO) - En raison de la crise du coronavirus, de nombreuses entreprises doivent faire des économies. Pourtant, il y a aussi de l'argent réservé pour les augmentations salariales, comme le montre une étude du cabinet de conseil Willis Towers Watson. 


Le bien-être des travailleurs se dégrade
La pandémie qui perdure affecte la santé mentale des travailleurs, selon le «Quality of Work Index 2021». L'étude montre aussi que le home office a peu d'influence sur la qualité du travail.

Les experts en rémunération ont demandé à 23.000 entreprises de 130 pays quelles augmentations de salaire elles avaient budgétisées en début d'année. 96 organisations au Luxembourg ont participé à cette enquête. Le résultat du «Rapport sur la planification du budget salarial» pour le Luxembourg montre que les entreprises luxembourgeoises ont considérablement augmenté leurs budgets de hausses salariales prévus pour 2022 au cours du second semestre de l'année dernière. 

Selon l'étude, la pénurie actuelle de talents a clairement entraîné une pression croissante sur les salaires. Les entreprises ont donc augmenté les budgets prévus pour les augmentations salariales en 2022, passant d'une moyenne de 2,9 % en juillet 2021 à 3,3 % en décembre. «Il s'agit d'une forte hausse, car elle est supérieure à celles accordées en 2021, qui s'élevaient en moyenne à 3,1 pour cent au Luxembourg», indique l'étude. 

La pénurie de main-d'œuvre est source d'inquiétude 

Le principal facteur contribuant aux augmentations salariales serait la pénurie de main-d'œuvre et la concurrence accrue pour les talents. Trois entreprises luxembourgeoises sur cinq (60%) se disent préoccupées par un marché du travail tendu cette année. Plus d'un tiers (37 pour cent) ont indiqué qu'elles seraient plus généreuses en matière de rémunération en raison des meilleurs résultats financiers attendus pour 2022. Près d'un tiers (30 %) des entreprises luxembourgeoises ont admis également être préoccupées par l'inflation et l'augmentation des coûts des ressources, ce qui les a amenées à modifier leurs budgets de rémunération. 

«La pénurie de main-d'œuvre dans certains secteurs fait augmenter la demande de main-d'œuvre qualifiée et la poussée de croissance dans d'autres secteurs déclenche une course aux talents, les entreprises rivalisant entre elles pour attirer les employés», explique Mary Cloosterman-Hughes, Benelux Rewards Data & Intelligence Leader chez WTW. Selon elle, les entreprises ont réagi rapidement à ces changements et il faut s'attendre à des augmentations de salaire encore plus importantes dans certains secteurs, notamment dans l'industrie pharmaceutique et la technique médicale. 

Les entreprises veulent embaucher plus de personnel 

Selon l'étude, 30 pour cent des employeurs prévoient d'embaucher plus de personnel au cours des 12 prochains mois, seuls trois pour cent s'attendent à une réduction des effectifs. 53 pour cent des entreprises tentent de pourvoir des postes dans le domaine des technologies de l'information et 47 pour cent dans celui de l'ingénierie, tandis que la vente (41 pour cent) et la finance (24 pour cent) font également partie des points chauds. Au niveau mondial, les augmentations salariales devraient atteindre 5,1 % cette année, contre 4,7 % prévus jusqu'en juillet 2021. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Président de la Chambre de commerce et d'industrie française du Luxembourg, Fabrice Poncé estime que le Luxembourg reste «une terre d'opportunités» pour les salariés comme les investisseurs de l'Hexagone.
Pour le président de la Fedil, la pandémie n'a finalement fait qu'accélérer les restructurations. Mais si pour René Winkin, l'horeca et le commerce de détail seront touchés de plein fouet, l'industrie ne devrait pas non plus échapper au phénomène. Explications.
4.3. Wi / PK Fedil nach GV /  Rene Winkin Foto:Guy Jallay
Le nombre de sociétés mises en liquidation a augmenté de près de 6% en 2019. Sur les 1263 cas recensés par Creditreform Luxembourg, ce sont les petites entreprises qui forment le plus gros contingent.
Le nombre de défaillances d'entreprise au Luxembourg cumulées sur les six premiers mois de l'année ne progresse que très légèrement par rapport à l'année dernière, a annoncé ce matin Creditreform Luxembourg. Au cours des six premiers mois, 410 déconfitures ont été recensées, soit 3,02 % de plus qu'un an auparavant.
Le nombre de faillites a particulièrement augmenté dans le secteur du bâtiment avec 55 défaillances contre 33 l’année précédente. (Photo: Tania Fellers)