Changer d'édition

Des bornes privées pour plus de mobilité verte
Luxembourg 3 min. 03.07.2020 Cet article est archivé

Des bornes privées pour plus de mobilité verte

La prise en charge de l'État s'élèvera jusqu'à 50% de l'ensemble de l'installation, avec un montant plafonné entre 750 et 1.650 euros.

Des bornes privées pour plus de mobilité verte

La prise en charge de l'État s'élèvera jusqu'à 50% de l'ensemble de l'installation, avec un montant plafonné entre 750 et 1.650 euros.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 03.07.2020 Cet article est archivé

Des bornes privées pour plus de mobilité verte

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le gouvernement prépare la transition vers l'électromobilité. Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement et du Développement durable, et Claude Turmes, ministre de l'Énergie ont présenté ce vendredi un nouveau régime d'aide financière aux stations de recharge électriques à domicile.

La crise du covid-19 n'a pas érodé les ambitions écologiques du gouvernement. Ainsi, le programme de relance «Neistart Lëtzebuerg» présenté le 20 mai dernier affiche aussi une dimension environnementale. Explorant toujours plus loin cette veine, les ministres Déi Gréng Carole Dieschbourg (Environnement et Développement durable) et Claude Turmes (Énergie) ont présenté ce vendredi le régime de soutien financier aux bornes de recharge électriques à domicile. Un projet de règlement l'introduisant a été adopté par le Conseil de gouvernement mercredi. Il s'ajoute à la mise en place d'un réseau national de bornes publiques «Chargy» et de bornes de recharge rapide «Fast Chargy».

Concrètement, les frais éligibles couvrent la borne, l'équipement technique, la main-d'œuvre pour l'installation ou l'adaptation technique de l'installation préexistante. La prise en charge de l'État s'élève jusqu'à 50% de l'ensemble, avec un montant plafonné entre 750 et 1.650 euros, variable à la fois en fonction du nombre d'emplacements et de l'intelligence de l'installation de recharge (voir tableau ci-dessous). A noter que la charge simultanée de plusieurs véhicules sera rendue possible et compatible avec le réseau électrique national. 

Les demandes de subvention peuvent être introduites soit par le propriétaire de l'immeuble, soit par le locataire ou bien encore par le syndic. Elles doivent se faire au plus tard un an après la dernière facture émise dans le cadre de l'investissement. Le site internet de myenergy fournit plus d'informations à ce sujet.

Par ailleurs, afin de promouvoir toujours plus l'électromobilité et les véhicules zéro émission, Carole Dieschbourg et Claude Turmes ont annoncé que le gouvernement accordera dorénavant une prime forfaitaire de 8 000 euros à l'achat d'une nouvelle voiture/camionnette 100% électrique. Quant aux véhicules hybrides «plug-in» (≤ 50 g de CO2/km), la prime accordée s'élève toujours à 2.500 euros. De même, jusqu'à 1.000 euros seront désormais accordés à l’achat d'un nouveau véhicule électrique léger (quadricycle, motocycle ou cyclomoteur électrique). Enfin, jusqu'à 600 euros de prime seront alloués à l'achat d'un nouveau vélo. 

«Ce mix efficace entre investissements dans le réseau de recharge publique très dense, aides à l'achat d'un véhicule électrique et primes pour la recharge à domicile faciliteront le passage de notre flotte nationale de véhicules vers une flotte sans émissions», affirme Claude Turmes.

Dans la lignée des aides à la rénovation, de la promotion de l'énergie solaire et de la mobilité durable, cette nouvelle mesure répond aux objectifs du plan intégré en matière d'énergie et de climat (PNEC) pour la période 2021-2030. En vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% à l'horizon 2030, la transition vers la mobilité électrique agrémentée d'un vaste programme d'amélioration de l'infrastructure de recharge à tous les niveaux s'avère en effet essentielle.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour plus de transparence dans l'électromobilité
Mise en place d'un label électrique ou encore suppression des cotisations sociales pour les petites entreprises sont au programme des nouvelles pétitions qui sont ouvertes à signature sur le site de la Chambre jusqu'au 13 août.
Le leasing va devoir passer au vert
A l'automne, le ministre des Finances présentera bien une réforme de l'avantage fiscal sur les autos en leasing. Un des buts sera d'accélérer le basculement des flottes d'entreprise vers le 100% électrique.
«Favoriser ceux qui produisent de l'électricité verte»
Parmi les mesures présentées fin mai pour relancer l'économie figure l'idée de développer l'autonomie énergétique via l'utilisation du photovoltaïque. Une idée que Claude Turmes, ministre de l'Energie, entend mettre en oeuvre mais pas uniquement pour les résidents déjà équipés. Explications.
L’installation des bornes Chargy relancée
Alors que le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures incitant à l'achat de véhicules électriques, il continue de tisser le réseau de bornes de recharge à travers le pays. L'objectif de 800 emplacements demeure lointain, mais le ministère de l'Energie annonce que 345 sont en service, soit 53 de plus qu'en fin d'année dernière.
Laden statt tanken: Der Markt für Elektroautos beginnt Schwung aufzunehmen.
Une pétition en faveur d'un parc automobile plus vert
Une demande d'abattement fiscal pour l'achat de véhicules d'occasion à basse émission de CO2 ou hybrides non rechargeables a été introduite. L'ambition est de sensibiliser un maximum de personnes à la transition énergétique.
Color image of a man's hand preparing to charge an electric car.
Aides et taxes à venir pour préserver le climat
Si le Luxembourg veut réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre, cela ne se fera pas sans contraintes, ni incitations. Et la mesure la plus spectaculaire est l'instauration, à compter de 2021 d'une taxe CO2 qui touchera entreprises comme particuliers.
La voiture à hydrogène passe par le Grand-Duché
La rencontre entre le Grand-Duc et l'aventurier suisse Bertrand Piccard, lundi, visait à promouvoir la nouvelle technologie de propulsion des voitures. L'explorateur helvète et son copilote d'exception ont fait un tour dans les rues du Grand-Duché.
La propulsion à hydrogène fait partie des pistes pour faire baisser les émissions des véhicules.