Changer d'édition

Des bornes pour sécuriser l'accès aux zones piétonnes
Luxembourg 5 4 min. 18.07.2022
A Luxembourg-Ville

Des bornes pour sécuriser l'accès aux zones piétonnes

Les fournisseurs, ici dans la rue Chimay, devront à l'avenir respecter plus strictement les délais de livraison.
A Luxembourg-Ville

Des bornes pour sécuriser l'accès aux zones piétonnes

Les fournisseurs, ici dans la rue Chimay, devront à l'avenir respecter plus strictement les délais de livraison.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 5 4 min. 18.07.2022
A Luxembourg-Ville

Des bornes pour sécuriser l'accès aux zones piétonnes

David THINNES
David THINNES
À partir du 19 août, les bornes seront mises en service. La circulation dans les zones piétonnes devrait ainsi être mieux contrôlée.

C'est toujours la même scène le matin dans les rues de la capitale, principalement dans la Grand-Rue et autour de la place d'Armes: la circulation des camionnettes. Celle-ci sera désormais plus strictement réglementée et contrôlée à partir du 19 août, avec la mise en service des bornes de sécurité. 

 «Les horaires de livraison ne changent pas, mais nous avons maintenant un meilleur contrôle. Actuellement, beaucoup ne respectent pas les règles», a expliqué la bourgmestre Lydie Polfer (DP) lors d'une conférence de presse, lundi matin.


Lokales,Betonblöcke zum Schutz der Fussgänger werden aufgestellt.hier Grand Rue /Lafayette.Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La capitale se protège à coup de blocs de béton
Deux jours après la mort de cinq personnes à Trèves, fauchées par une voiture alors qu'elles se trouvaient en pleine zone piétonne de Trèves, des protections destinées à empêcher un tel drame à Luxembourg-Ville ont été installées.

Des bornes de sécurité seront installées à douze endroits, cinq fixes et sept escamotables manuellement. Le devis avait déjà été adopté fin mars 2021 par le conseil communal de la Ville de Luxembourg. 

Les travaux sur les bornes devaient être terminés il y a quelques mois déjà. Les travaux ont pris du retard, car une équipe - sept personnes au total - a été formée pour contrôler les accès sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Une caméra est en effet installée près des bornes escamotables. L'employé responsable contrôle qui veut avoir accès et où.

Les riverains et les commerçants ont accès à tout moment avec leur vignette. À cela s'ajoute désormais un badge qui permet d'ouvrir les bornes escamotables manuellement - à l'entrée et à la sortie.

Pour les fournisseurs, les heures de livraison existantes - de 6 à 10 h et de 18 à 22 h à des endroits désignés - continuent de s'appliquer. Les fournisseurs doivent dorénavant sonner aux entrées et les bornes sont alors ouvertes.

À partir du 19 août

Patrick Goldschmidt (DP), échevin en charge de la Mobilité à la Ville de Luxembourg, indique que dans le cadre de la loi sur la protection des données, on contrôle qui ouvre les bornes, quand et avec quel badge: «Si des abus sont constatés, nous intervenons».

Les fournisseurs et les commerçants doivent se réorganiser en termes de livraison et faire preuve de plus de discipline.

Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg

Et Lydie Polfer mentionne encore qu'il ne servirait à rien de déclarer son badge perdu et de le transmettre à d'autres personnes: «En cas de perte, le badge est désactivé et ne peut plus être utilisé».

De manière générale, la bourgmestre de la capitale souhaite que la mise en service des bornes de sécurité se traduise par ceci: «Les fournisseurs et les commerçants doivent se réorganiser en termes de livraison et faire preuve de plus de discipline».

La date de mise en service du 19 août a été choisie pour la raison suivante, explique Lydie Polfer: «Les riverains et les commerçants doivent encore avoir le temps de faire les demandes nécessaires auprès des services communaux».

Le «Gruef», future zone piétonne

D'ici là, les blocs de béton qui, comme les bornes de sécurité, sont censés assurer la sécurité, seront retirés à certains endroits, comme la rue du Curé. Leur fonction sera alors reprise par les bornes.

La rue du Fossé revient aussi régulièrement dans les discussions sur la modération du trafic. Lydie Polfer a assuré que le «Gruef» sera un jour transformé en zone piétonne. Actuellement, la rue du Fossé est encore une «zone de rencontre» - avec un trafic individuel motorisé très important, qui n'y est en fait plus autorisé.

Mais pour l'instant, les travaux autour du Knuedler sont encore en cours et la rue du Fossé sera également rénovée. Ces travaux seront réalisés à la suite du chantier de la place Guillaume II, qui devrait être terminé au printemps/été 2023. Le «Gruef» devrait être achevé à l'automne 2023.

Cet article a été publié pour la première fois sur www.wort.lu/de

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les élus de la capitale ont annoncé ce mercredi lors du citybreakfast qu'un plan de gestion globale était lancé pour trouver des solutions face aux problèmes de nuisances sonores et sanitaires provoqués par les corbeaux.
Lokales, Illustaration, Rabe, Vermehrung in Städten, Vogelrasse, hier schwarzer Rabe auf den Tramgleisen Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Initiée début mars, la mutation de cette voie de la Ville-Haute s'est achevée ce lundi. Elargi, l'axe reliant la rue Notre-Dame à la place du Théâtre fait la part belle aux mobilités douces, notamment grâce à une double piste cyclable.
WO fr , rue du Fossé , um Gruef , Foto:Guy Jallay/Luemburger Wort