Changer d'édition

Des assouplissements pour un retour vers la normalité
Luxembourg 5 min. 04.02.2022
Pandémie au Luxembourg

Des assouplissements pour un retour vers la normalité

Les discothèques vont pouvoir rouvrir leurs portes.
Pandémie au Luxembourg

Des assouplissements pour un retour vers la normalité

Les discothèques vont pouvoir rouvrir leurs portes.
Photo: afp
Luxembourg 5 min. 04.02.2022
Pandémie au Luxembourg

Des assouplissements pour un retour vers la normalité

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
L'évolution positive de la situation dans les hôpitaux permet aujourd'hui de donner plus de libertés aux Luxembourgeois. Et offre l'espoir d'une sortie de crise cette année.

Un premier pas vers le retour à la normalité. Voici comment la ministre de la Santé Paulette Lenert a résumé les assouplissements annoncés ce vendredi après-midi lors du point presse qui a suivi le conseil de gouvernement. La levée de plusieurs restrictions était dans l'air depuis plusieurs jours. Cela s'est confirmé.


Près de 82% des adultes vaccinés au moins une fois
La ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) a présenté jeudi lors d'une conférence de presse un état des lieux de la vaccination en rappelant que le risque de se retrouver en soins intensifs est 19 fois plus élevé pour les non-vaccinés.

«Autant de sécurité que possible, autant de liberté que possible. Voilà le principe de base que nous avons respecté depuis le début de la crise», a entamé le Premier ministre Xavier Bettel. Le développement positif de la situation dans les hôpitaux permet le retour à une vie plus normale au Luxembourg. Et ce, malgré un nombre encore très élevé de contaminations. «Le virus circule rapidement à la fois chez les vaccinés et les non-vaccinés», a ainsi étayé la ministre de la Santé. Paulette Lenert se veut cependant optimiste pour les semaines à venir: «Nous sommes autour du pic de cette vague».  

Bars et restaurants ouvriront après 23 heures

Concrètement, ce premier pas vers un retour à une vie normale se traduit par la fin de la fermeture obligatoire des bars et restaurants à 23 heures. Une mesure qui était en vigueur depuis le 25 décembre. Bonne nouvelle également pour le monde de la nuit puisqu'avec la fin des restrictions dans l'horeca, les discothèques vont pouvoir rouvrir. Aucune date n'a cependant été avancée pour la levée de ces mesures, ces annonces étant soumises à la validation du projet de loi par la Chambre des députés.

«Pourquoi avons-nous tiré le frein à main en décembre dernier? On ne savait pas tout ce que l'on sait maintenant. Le nouveau variant Omicron se répandait rapidement. Maintenant, nous avons un certain recul. C'est donc important d’assouplir un peu. Des mesures préventives comme la fermeture des bars et restaurants ne font plus sens aujourd'hui», a expliqué Paulette Lenert. 

Retour au 3G pour les loisirs

Le secteur des loisirs va lui aussi connaître des assouplissements. Il pourra s'affranchir du système 2G+ actuellement en vigueur.  Désormais, un retour au système 3G (testé, guéri ou vacciné) sera d'application. Les personnes ne pouvant pas se faire vacciner et possédant un certificat médical pour le prouver, et uniquement celles-ci, pourront toujours avoir recours aux autotests rapides sur place.


22.11.2021, Bayern, Heimstetten: Ein Mitarbeiter führt im Büro des Produktionsleiters in einem Produktionsgebäude der Bäckerei- und Konditoreikette Traublinger ein Stäbchen für einen Corona-Schnelltest in seine Nase ein. Foto: Matthias Balk/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Chaleur et tests antigéniques ne font pas bon ménage
Qu'ils soient proposés par l'armée luxembourgeoise ou par les pharmacies, les tests antigéniques de dépistage du covid-19 peuvent voir la fiabilité de leur résultat altérée en fonction de la température.

Le système 3G+ sera par contre conservé dans les hôpitaux et les maisons de soins. Ainsi, les personnes n'ayant pas reçu leur dose booster doivent présenter un test négatif pour accéder à ces établissements de santé. Pour les personnes non vaccinées, le test à réaliser est un test PCR ou antigénique certifié. 

Le variant Omicron entraînant moins de cas graves que ses prédécesseurs, les mesures d'isolement vont également évoluer. Les personnes positives obtiennent ainsi la possibilité de mettre fin à leur isolement si leurs tests sont négatifs deux jours consécutifs. La quarantaine est également supprimée.

Conserver un comportement prudent

Des allègements sont aussi prévus dans le domaine privé. Le gouvernement a décidé de lever toutes les mesures prises à ce sujet, y compris les limitations de rassemblement. Le gouvernement invite cependant les résidents à la prudence. «A la maison, un comportement prudent s'impose quand on rencontre d’autres personnes. Par exemple, il faut continuer à se tester avant les rassemblements», a ainsi suggéré Xavier Bettel, qui a tenu à souligner à ce sujet le comportement exemplaire de la majorité de la population luxembourgeoise.


Des questions encore sans réponse pour le covid long
Ce jeudi, les professionnels de la santé ont dressé un premier bilan du projet pilote long covid. 443 patients sont actuellement pris en charge.

Les règles en vigueur dans les écoles devraient elles aussi évoluer, comme l'a confirmé le Premier ministre, sans toutefois s'épancher plus sur le sujet.

Concernant le monde du travail, le CovidCheck reste mais il deviendra optionnel. C'est-à-dire que les entreprises pourront continuer à fonctionner avec le régime 3G ou «devront dans le cas contraire respecter les règles de distanciation sociale».

«Une sécurité pour l'automne»

Xavier Bettel a ensuite insisté une nouvelle fois sur l'importance de la vaccination pour sortir de la crise. Rappelant au passage la position du gouvernement, qui est celle de rendre la vaccination obligatoire pour les plus de 50 ans et le personnel des soins de santé. «L'obligation vaccinale est une sécurité pour l'automne». Le Premier ministre n'exclut cependant pas une évolution de la mesure en fonction de l'épidémie. «Les assouplissements ne sont pas en contradiction avec la nécessité d'une obligation vaccinale», a-t-il martelé. 

La ministre de la Santé place quant à elle de grands espoirs dans les mois qui arrivent. «Aujourd'hui cela fait deux ans que cette crise a commencé, et j'espère que l'année 2022 sera celle de la sortie de la crise», a-t-elle déclaré. 

La vaccination reste aujourd'hui l'arme principale dans cette lutte contre le covid-19. De nouveaux vaccins devraient faire leur apparition sur le marché, comme l'a confirmé la ministre de la Santé. 9.000 doses du vaccin de Novavax seront livrées d'ici le 21 février. Au mois de mars, 30.000 doses de ce nouveau sérum seront également reçues au Luxembourg. Chaque flacon comportant 10 doses, ce nouveau produit sera utilisé uniquement dans les centres de vaccination. «Ce vaccin apporte un espoir d'une nouvelle dynamique curative», estime Paulette Lenert.  Et ouvre la voie vers la sortie de crise tant espérée depuis de longs mois.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Il est désormais acté que l'on se dirige enfin vers un retour à la normalité. Retour sur les annonces tant attendues et confirmées par Xavier Bettel et Paulette Lenert.
Politik, PK Paulette Lenert, Xavier Bettel, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Masques, gel, tests. C’est devenu une routine pour les jeunes élèves du Luxembourg. Même s’ils s’adaptent, cela n’exclut pas qu’ils gardent des séquelles de cette pandémie. Découvrez le quotidien de l’école fondamentale Lenkeschléi de Dudelange.
Reportage WEB école fondamentale Lenkeschlei  au temps du covid Dudelange photo Christophe Olinger 31.02.2022
Quitte à facturer maintenant le dépistage PCR payant, le gouvernement veut voir encore progresser le nombre de citoyens vaccinés contre le coronavirus. Histoire de gagner la course contre-la-montre face au virus.
Politik, briefing Lenert/Bettel, Xavier Bettel, Paulette Lenert Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony