Changer d'édition

Des annonces «insuffisantes» aux yeux de l'OGBL
Luxembourg 3 min. 15.10.2020

Des annonces «insuffisantes» aux yeux de l'OGBL

Pour l'OGBL de Nora Back, le Premier ministre a effectué «une série de silences» lors de son discours sur l'état de la Nation.

Des annonces «insuffisantes» aux yeux de l'OGBL

Pour l'OGBL de Nora Back, le Premier ministre a effectué «une série de silences» lors de son discours sur l'état de la Nation.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 15.10.2020

Des annonces «insuffisantes» aux yeux de l'OGBL

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Deux jours après le discours sur l'état de la Nation et au lendemain du dépôt du budget 2021, le principal syndicat du pays estime que «les leçons des crises précédentes ont été retenues», mais estime que des mesures proposées ne sont pas toutes à la hauteur de la gravité de la crise.

Malgré «une série d'annonces positives» réalisées lors du grand oral du Premier ministre et détaillées lors du dépôt du projet de budget 2021, l'OGBL reste sur sa faim. Pour le principal syndicat du pays, les mesures destinées à permettre au Luxembourg d'affronter les conséquences de la pandémie de covid-19 «demeurent (...) insuffisantes au regard de la gravité de la situation économique et sociale». 


Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Ce que révèlent les mots du Premier ministre
Pendant près de deux heures, mardi, Xavier Bettel a détaillé son analyse de la situation du pays dans son septième discours sur l'état de la Nation. Un texte de 53 pages passé au crible pour y faire apparaître les idées mises en avant, mais aussi celles placées plus discrètement.

Une liste de manquements supposés qui s'attardent avant tout sur l'aspect social des mesures proposées. Qu'il s'agisse des compensations proposées aux ménages les plus modestes suite à l'introduction d'une nouvelle taxe carbone, de la revalorisation de 10% de l'allocation de vie chère ou bien encore de l'introduction d'un «autre régime fiscal avantageux» à destination des «très hauts salaires».

Concrètement, l'OGBL dénonce le choix de retenir le plafond maximal de 96 euros pour compenser la hausse du prix des carburants d'«environ cinq centimes» par litre. Une somme présentée comme «bien trop faible» d'autant plus que le syndicat relève qu'«à partir d'un revenu annuel imposable de 80.000 euros, les personnes concernées ne peuvent déjà plus bénéficier d'aucune compensation». 


13.08.12 Zone Industrielle Mierscherbierg.Foto:Gerry Huberty
Cinq nouveautés budgétaires pour aider les entreprises
Le projet de budget 2021 du gouvernement prévoit 21,7 milliards d'euros de dépenses. Une somme incluant les mesures de soutien à l'activité économique mais aussi au développement de l'attractivité des sociétés luxembourgeoises.

Autre sujet d'insatisfaction liée à cette taxe vouée à atteindre la réduction des émissions de CO2 de 50à 55% d'ici 2030, la situation des locataires «qui n'ont aucune influence sur le type d'énergie utilisé dans leur logement». Raison pour laquelle l'OGBL demande au gouvernement «soit d'exclure le mazout et le gaz naturel de la taxe carbone, soit d'introduire un dispositif de remboursement» pour ces ménages. Selon les chiffres du dernier recensement, datés de 2011, 28,3% des ménages se trouvaient dans cette situation, selon le Statec

Si la revalorisation de l'allocation de vie chère est saluée, le syndicat juge «inadmissible» que l'exécutif présente cette mesure comme une mesure compensatoire du nouvel impôt puisque cette aide «n'a plus été adaptée depuis 2009». Ce qui pousse l'organisation aux quelque 70.000 membres à juger cette annonce «comme un ajustement modeste et toujours insuffisant qui aurait dû être réalisé depuis longtemps».


Picture shows an empty construction area in Burgos on March 30, 2020, on the day that all non-essential activities were ordered to halt trying to contain the coronavirus spread. - Spain, already struggling with high unemployment and debt, is bracing for the impact of the government's decision to put the country's economy into "hibernation" to fight the spread of coronavirus. Grappling with Europe's second-worst outbreak of the disease after Italy, the government on March 14 imposed a lockdown and yesterday it went even further, banning all non-essential work for two weeks in the nation of around 47 million people. (Photo by CESAR MANSO / AFP)
Le logement sort-il gagnant du budget 2021?
Avec un budget gonflé de 11% pour le ministère du Logement et un paquet de mesures annoncées, le gouvernement se donne plus de moyens pour faire face à la pénurie d'habitats abordables. «De l'affichage», gronde l'opposition.

Dénonçant également que les revalorisations à venir des primes en matière de mobilité électrique et d'efficacité énergétique ne soient pas soumises à un principe de progressivité - et donc «ne profiteront qu'aux ménages les plus aisés» -, l'OGBL voit d'un très mauvais œil la mise en place des «primes participatives», système destiné à permettre aux salariés de bénéficier d'une partie des bénéfices de leur entreprise. Une idée à laquelle le syndicat s'oppose car «venant créer de nouvelles injustices fiscales» et étant «très similaire au régime injuste et tant décrié des stock-options».

Même scepticisme quant aux mesures liées à l'immobilier, notamment l'absence d'annonce en ce qui concerne la mise sur le marché de nouveaux logements sociaux, de mesures contraignantes envers les communes pour la construction ou bien encore l'introduction d'une taxe nationale sur la rétention de terrains. «Une série de silences de la part du Premier ministre» qui concerne également «les nécessaires réformes en matière de droit du travail» ou «la revalorisation et la réindexation des prestations familiales».


Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Bettel se tourne vers le monde d'après
Sans surprise, le septième discours sur l'état de la Nation prononcé par Xavier Bettel en tant que Premier ministre aura été largement marqué par l'impact de la pandémie de covid-19. Et, corollaire direct, les changements induits sur la fiscalité, le logement ou bien encore la mobilité au Grand-Duché.

Du côté des satisfecit, l'OGBL met en avant «la volonté affichée du gouvernement de ne pas soumettre le pays à une nouvelle politique d'austérité», sa volonté de mettre en avant «l'importance d'un Etat-providence fort» ou bien encore son intention de maintenir «un haut niveau d'investissements de l'Etat», sans oublier «la possibilité de continuer à faire des emprunts publics».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce que révèlent les mots du Premier ministre
Pendant près de deux heures, mardi, Xavier Bettel a détaillé son analyse de la situation du pays dans son septième discours sur l'état de la Nation. Un texte de 53 pages passé au crible pour y faire apparaître les idées mises en avant, mais aussi celles placées plus discrètement.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le logement sort-il gagnant du budget 2021?
Avec un budget gonflé de 11% pour le ministère du Logement et un paquet de mesures annoncées, le gouvernement se donne plus de moyens pour faire face à la pénurie d'habitats abordables. «De l'affichage», gronde l'opposition.
Picture shows an empty construction area in Burgos on March 30, 2020, on the day that all non-essential activities were ordered to halt trying to contain the coronavirus spread. - Spain, already struggling with high unemployment and debt, is bracing for the impact of the government's decision to put the country's economy into "hibernation" to fight the spread of coronavirus. Grappling with Europe's second-worst outbreak of the disease after Italy, the government on March 14 imposed a lockdown and yesterday it went even further, banning all non-essential work for two weeks in the nation of around 47 million people. (Photo by CESAR MANSO / AFP)
Cinq nouveautés budgétaires pour aider les entreprises
Le projet de budget 2021 du gouvernement prévoit 21,7 milliards d'euros de dépenses. Une somme incluant les mesures de soutien à l'activité économique mais aussi au développement de l'attractivité des sociétés luxembourgeoises.
13.08.12 Zone Industrielle Mierscherbierg.Foto:Gerry Huberty
Bettel se tourne vers le monde d'après
Sans surprise, le septième discours sur l'état de la Nation prononcé par Xavier Bettel en tant que Premier ministre aura été largement marqué par l'impact de la pandémie de covid-19. Et, corollaire direct, les changements induits sur la fiscalité, le logement ou bien encore la mobilité au Grand-Duché.
Politik,  Xavier Bettel , Lage der Nation, Déclaration sur la politique générale du gouvernement, État de la Nation, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'OGBL dénonce l'«impôt injuste» à venir
Réclamant des mesures de «compensation sociale» immédiates, le syndicat pointe le risque que feront peser les nouveaux tarifs des carburants sur les ménages les plus modestes. Une prise de position qui intervient au lendemain de l'annonce gouvernementale de nouvelles accises.
Les carburants continuent d'être plus attractifs au Grand-Duché que chez les voisins, malgré la nouvelle hausse des taxes.