Changer d'édition

Derrière l'ancien Monopol, un nouveau quartier se dessine
Luxembourg 6 4 min. 12.03.2015 Cet article est archivé
A l'ouest de la route d'Esch à Luxembourg

Derrière l'ancien Monopol, un nouveau quartier se dessine

Luxembourg 6 4 min. 12.03.2015 Cet article est archivé
A l'ouest de la route d'Esch à Luxembourg

Derrière l'ancien Monopol, un nouveau quartier se dessine

Une nouvelle route, parallèle à la route d'Esch et qui passera derrière la rangée d'immeubles du côté de la station Q8, est en projet. Elle doit desservir plusieurs nouveaux bâtiments ainsi qu'un nouveau lotissement, au total un ensemble d'envergure qui devrait compter, à terme, un millier de logements.

PAR DOMINIQUE NAUROY

Une nouvelle route, parallèle à la route d'Esch et qui passera derrière la rangée d'immeubles du côté de la station Q8, est en projet. Elle doit desservir plusieurs nouveaux bâtiments ainsi qu'un nouveau lotissement, au total un ensemble d'envergure qui devrait compter, à terme, un millier de logements.

L'ensemble de la route d'Esch va subir un lifting général au cours des prochaines années, mais pas seulement. A l'ouest de cet axe, c'est tout un nouveau quartier qui promet de fleurir. Le projet apporte sa pierre pour développer de nouveaux logements, densifier le périmètre urbain existant mais aussi grignoter quelques parcelles de champs et de prairies.

L'entreprise Giorgetti va prochainement démolir les numéros 262 à 270 route d'Esch pour bâtir un nouvel immeuble (en violet sur le plan). Sur le côté gauche, un nouveau cheminement piéton rejoindra une nouvelle rue parallèle à la route d'Esch pour relier ces deux voies (ligne orange sur le plan). Côté droit, l'immeuble jouxtera la station essence Q8 (en rouge sur le plan). 

Un nouvel accès depuis la route d'Esch

L'actuel Delhaize devrait laisser la place à une nouvelle voie destinée à desservir en partie les nouveaux immeubles prévus dans le cadre de ce PAP (plan d'aménagement particulier), en brun sur le plan, mais aussi une portion du nouveau quartier « Domaine du parc de Cessange ».

Le pâté de maisons qui se trouve dans le périmètre direct de l'ancien Monopol bénéficie d'un PAP déjà existant et le groupe Giorgetti est candidat pour reprendre ce marché. L'attribution devrait se faire courant 2015, après que l'entreprise qui avait été précédemment retenue, Breevast, ait jeté l'éponge.

D'autres PAP sont en cours d'élaboration, au nord de ce dernier (et de la station Q8). De la station Shell au chemin de fer, l'ensemble du côté ouest de la route d'Esch sera ainsi profondément transformé au cours des prochaines années, sur une profondeur d'une petite centaine de mètres.

Et derrière cette languette, c'est tout un nouveau quartier résidentiel, baptisé « Domaine du parc de Cessange », qui est projeté.

Sur une surface de 18 hectares, ce nouveau lotissement devrait compter à terme plus de 40 immeubles d'appartements et plus de 70 maisons unifamiliales.

L'ensemble du nouveau quartier s'arrête en suivant une ligne à peu près parallèle au ruisseau de Cessange. Un espace est d'ailleurs prévu entre le nouveau quartier et le ruisseau pour créer le nouveau parc de Cessange, sur la zone pentue du terrain, sur fond vert sur le plan, dévoilé il y a déjà quelques années par la Ville

Un millier de nouveaux logements

« Au total, en prenant en compte les trois PAP à l'ouest de la route d'Esch et le futur Domaine du parc de Cessange, on approche du millier de logements », considère Nico Steinmetz, du cabinet d'architectes SteinmetzDemeyer, qui a contribué à travailler sur le plan directeur, en commençant par proposer une première esquisse en 2008 en concertation avec la Ville de Luxembourg et avec les propriétaires fonciers, qui sont en nombre plus restreint que dans le cadre de la future « Porte de Hollerich ». Un bon point, a priori, pour que le projet se concrétise plus vite.

« Un projet d'une telle envergure, c'est une chance, c'est relativement rare. (...) Pour autant, il serait optimiste d'affirmer que les travaux seront tous réalisés avant une quinzaine d'années », tempère M. Steinmetz.

Les petits commerces partie intégrante du projet

Vue depuis la rue Verte. Le nouveau quartier doit se développer sur le côté gauche de la rue quand on vient de Cessange pour aller vers Gasperich.
Vue depuis la rue Verte. Le nouveau quartier doit se développer sur le côté gauche de la rue quand on vient de Cessange pour aller vers Gasperich.
Photo: Dominique Nauroy

Le long du futur parc de Cessange, des immeubles à logements collectifs seront proposés. « Un maximum de personnes pourront profiter des agréments du parc, avec une vue et un accès direct sur cette zone verte », explique l'architecte.

Au cœur du quartier, une zone d'habitations moins dense et plus calme a été imaginée, pour accueillir des maisons mitoyennes, plus loin des espaces verts publics mais disposant de jardins privés. Une série de petits immeubles collectifs fera la transition avec les constructions avoisinantes.

Mais le quartier aura aussi un centre, plus précisément deux squares où pourront fleurir des commerces de proximité. « C'est ainsi un quartier qui aura sa propre échelle », suggère M. Steinmetz, « et qui ne sera pas une cité dortoir ».

Pas de raccourci pour les automobilistes pressés

Photo: Dominique Nauroy

Le projet a été conçu de telle sorte que les automobilistes ne pourront pas profiter de ce nouveau quartier pour tracer un « itinéraire bis ». Chaque entrée depuis la route d'Esch ou la rue Verte mènera aux habitations et ensuite à une impasse et il n'est pas prévu que la nouvelle voie créée à partir de la route d'Esch puisse rejoindre la rue d'Ethe, en contrebas. En revanche, la mobilité douce, pour piétons, cyclistes et poussettes, restera possible sur tout le site.

« Densifier la ville, c'est aussi réduire le trafic », défend M. Steinmetz : plus de logements au cœur du poumon d'emplois que représente la capitale vise aussi à limiter l'effet des navetteurs, qu'il s'agisse ou non de frontaliers.


Sur le même sujet

Quelques mois après avoir validé la construction du lotissement «Guddebierg», le conseil communal a donné, lundi, son feu vert à la réalisation d'un nouveau lotissement dans le sud-ouest de la capitale. 84 unités d'habitation doivent sortir de terre.
Urbanisteschen Projet bei Zéisseng - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les projets immobiliers se multiplient
Une vingtaine de maisons bordant la route d’Esch, à proximité de la voie ferrée et du magasin Delhaize, sont aujourd’hui abandonnées : une situation étrange dans une ville où la demande de logements explose, mais temporaire car le long de cette route, les projets immobiliers foisonnent et certains ont déjà démarré.
Nouvel immeuble prévu à la place des numéros 262 à 270 route d'Esch