Changer d'édition

Suivez les annonces de Xavier Bettel en direct
Luxembourg 1 14.09.2022
Avant la tripartite

Suivez les annonces de Xavier Bettel en direct

Le patronat a été reçu ce mercredi par le gouvernement, juste avant les syndicats.
Avant la tripartite

Suivez les annonces de Xavier Bettel en direct

Le patronat a été reçu ce mercredi par le gouvernement, juste avant les syndicats.
Photo: SIP
Luxembourg 1 14.09.2022
Avant la tripartite

Suivez les annonces de Xavier Bettel en direct

Le Premier ministre Xavier Bettel a rencontré, tour à tour, syndicats et patronat ce mercredi après-midi, avant la tripartite qui doit démarrer dimanche et durer trois jours.

Les dernières données du Statec sur l'inflation sont un des points qui figuraient au programme des entrevues entre le Premier ministre Xavier Bettel (DP) le patronat, puis les syndicats ce mercredi après-midi. 

Le chef du gouvernement tiendra ensuite une conférence de presse à 18h pour présenter l'avancée des discussions à ce sujet. Vous pouvez suivre celle-ci en direct ci-dessous:

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Ces échanges doivent permettre de préparer la réunion tripartite qui doit s'ouvrir ce dimanche 18. Xavier Bettel avait indiqué début septembre avoir bloqué trois jours pour les négociations, soit jusqu'au mardi 20 septembre. «Mais s'il le faut cela pourrait être plus», avait glissé le Premier ministre. Cette nouvelle tripartite s'inscrit dans un contexte économique tendu, alors que les prix de l'énergie mais aussi de très nombreux autres produits du quotidien ne cessent de grimper.

Vers un nouvel index?

Concernant la tripartite qui se profile, Nora Back, présidente de l'OGBL, a assuré au micro de RTL ce mercredi matin que «le gouvernement a promis, lors de la dernière réunion au mois d'août, qu'il livrerait aux partenaires sociaux toutes les données et laisserait le temps pour les négociations.» Elle a assuré que les syndicats se présenteraient unis dans ces discussions.


La prochaine tripartite débutera le 18 septembre
Xavier Bettel a annoncé que des aides «efficaces, rapides et concrètes» face à la flambée des prix de l'énergie seront discutées pendant la prochaine tripartite, qui se tiendra à partir du 18 septembre.

La syndicaliste a également rappelé que la position de l'OGBL concernant l'index n'a pas changé. Pour Nora Back, il n'est pas question de repousser une nouvelle tranche indiciaire si jamais elle devait tomber. Xavier Bettel avait reconnu début septembre qu'il serait difficile d'expliquer «politiquement, socialement et humainement» aux citoyens que l'index ne trouverait aucune application face à la hausse généralisée des prix. Mais le Premier ministre avait toutefois souligné la complexité de la situation actuelle.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Adapté aux tranches salariales
A quelques jours de la tripartite ce dimanche, le syndicat des banques au Luxembourg dit réitérer sa position sur l'index et souhaite qu'il soit échelonné plutôt que gelé ou retardé, en l’adaptant aux différentes tranches salariales.
Wirtschaft, Interview Roberto Mendolia, Aleba, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Discussions avant la tripartite
Le Premier ministre Xavier Bettel a présenté lors d'une conférence de presse les conclusions des rencontres bilatérales avec le patronat et les syndicats de ce mercredi. Il veut des aides rapides, pour la fin septembre ou début octobre au plus tard.
Politik , Tripartite , 18H , PK zu den bilateralen Konzertationen mit UEL und Syndikaten , PK Xavier Bettel , Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le parti Fokus s'en tient au système d'indexation, mais veut en revanche lutter contre les injustices qu'il engendre. Ceux qui gagnent moins doivent recevoir plus.
IPO , PK. Fokus-Frank Engel. Rentree Politique , Fokus. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Xavier Bettel s'est dit conscient de la hausse généralisée des prix et qu'il serait compliqué d'expliquer qu'un nouvel index ne soit pas mis en place. Le Premier ministre a toutefois souligné la complexité de la situation actuelle.