Changer d'édition

Députés, avez-vous fait vos devoirs?
Luxembourg 4 min. 22.02.2019 Cet article est archivé

Députés, avez-vous fait vos devoirs?

Luxembourg 4 min. 22.02.2019 Cet article est archivé

Députés, avez-vous fait vos devoirs?

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Une vidéo de la Chambre des députés circule sur le web francophone depuis quelques jours, où un militant écologiste demande aux députés s'ils ont lu le rapport du GIEC et jette un malaise.

Un extrait d'une vidéo d'un débat parlementaire fait le buzz sur le web francophone depuis quelques jours. Il s'agit d'un extrait d'un débat parlementaire qui a eu lieu début février.

On y voit Brice Montagne, militant écologiste du Luxembourg, s'adresser à l'assemblée parlementaire, en français, avec fermeté. «Avez-vous lu le rapport du GIEC?» «Si vous l'avez lu je souhaiterais que vous leviez la main». Les députés se retournent et se regardent, on entend une rumeur, mais aucune main ne se lève. 

Malaise. Le rapport de 32 pages sur le réchauffement climatique a été publié à l'automne 2018, à l'attention notamment des décideurs politiques. 

La question posée par Brice Montagne aux députés luxembourgeois et à la ministre Carole Dieschbourg n'a pas obtenu de réponse claire, selon cette vidéo. 

Peut-être l'assistance a-t-elle mal compris car le terme de «GIEC» (Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'Evolution du Climat) se dit en anglais IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change), a-t-on avancé à la Chambre, en aparté du débat. 

«David Wagner (Déi Lénk, ndlr) est le seul à m'avoir dit qu'il avait lu le rapport», nous a précisé Brice Montagne, joint vendredi matin par notre rédaction. «C'est ce que dit Greta, lorsqu'elle dit que les politiques n'ont pas fait leurs devoirs.»

Greta Thunberg est devenue la figure de proue de la lutte contre le réchauffement climatique pour s'être adressée aux responsables politiques lors de la COP24 à Katowice, puis lors du Forum économique mondial à Davos et enfin ce mercredi matin à Bruxelles, à la Commission européenne. 

Traduire le rapport du GIEC

Une possible confusion entre l'acronyme en français de GIEC et en anglais de IPCC, ne convainc pas le militant de 31 ans: «Dans l'accord de coalition, j'ai vérifié, on parle bien de GIEC et non d'IPCC.». Le GIEC y est mentionné à deux reprises, aux pages 170 et 185.  

«Il n'existe qu'une version en anglais de ce rapport. J'imagine que ce n'est pas évident pour tout le monde de le comprendre. Nous avons lancé un appel sur Facebook et une traduction citoyenne est en cours pour l'avoir aussi en français et en allemand. Ce n'est pas parfait, mais au moins elle existera!», a précisé Brice Montagne. «Il y a urgence à fournir cette traduction. On a des mois devant nous. Pas des décennies.» 

Un débat d'une heure vingt

L'intervention de Brice Montagne a eu lieu dans le cadre d'un débat parlementaire au sujet des emballages plastiques. Le jeune militant était présent lors de ce débat suite à la pétition n°1107 pour la réduction des emballages plastiques lancée par Philippe Paul, Valeria Ortiz-Palafox et Elsa Luna-Luna, et était à la Chambre des députés le 6 février pour défendre cette proposition face à l'assemblée parlementaire et à la ministre Carole Dieschbourg. 

L'assemblée parlementaire a écouté avec attention les propositions des pétitionnaires pour réduire les emballages plastiques, leur adressant même des félicitations pour le succès de l'autre pétition qu'ils ont lancée sur le site change.org et qui avait alors recueilli 16.000 signatures.

Le débat a duré une heure vingt, et recueilli attention et réactions plutôt positives de la part de l'assemblée parlementaire, peut-on voir sur la vidéo publiée sur le site de la Chambre des députés.

Publiée par Brice Montagne sur son compte Facebook, l'extrait vidéo qui montre son intervention et la réaction des députés a d'abord été repris par le site PositvR le 15 février avant de faire le buzz.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les anti-plastique face aux élus
Ils vont tout faire pour convaincre ministres et députés qu'il faut en finir avec les emballages plastiques: les auteurs de la pétition 1107 sont à la Chambre ce mercredi matin.