Changer d'édition

Demokratie 2018: trop tard, impossible de retirer les listes
Luxembourg 22.08.2018 Cet article est archivé

Demokratie 2018: trop tard, impossible de retirer les listes

Demokratie 2018: trop tard, impossible de retirer les listes

Foto: Guy Wolff
Luxembourg 22.08.2018 Cet article est archivé

Demokratie 2018: trop tard, impossible de retirer les listes

Les listes de candidats de l'initiative «Demokratie 2018» ne pourront être retirées annonce le Service communication et presse de la justice. C'est trop tard.

(MT) – La polémique sur les listes de candidats de l'initiative «Démokratie 2018» continue. Après que le groupe eut annoncé mardi soir qu'il souhaitait retirer ses listes électorales pour les élections de 2018, la présidente du bureau principal de la circonscription Centre et le président de la circonscription Sud ont annoncé ce mercredi que toute annulation ou déposition de liste n'était plus possible depuis le 16 août à 18 heures, date butoir du dépôt des listes. Ils se réfèrent à l'article 137 de la loi électorale modifiée du 18 février 2003.

Le délai ayant expiré «toute demande de radiation de candidats est sans effet», précise le communiqué du Service communication et presse de la justice (SCPJ), daté de ce mercredi.

La présidente du bureau principal de la circonscription Centre, Josiane Schroeder, a confirmé l'information à Radio 100,7.

Le groupe «Fräi Wieler» a qualifié la déclaration de Josiane Schroeder de «scandale absolu» et a demandé l'annulation des élections, «afin que de nouvelles listes non falsifiées puissent être soumises».

Des candidats ont révélé avoir été inscrits, contre leur volonté, sur les listes de l'initiative «Demokratie 2018». Plusieurs d'entre eux se sont manifestés auprès de la police.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Demokratie 2018 en pleine tempête politique, retire ses listes
L'initiative a décidé de retirer ses listes pour les élections législatives après que des candidats, inscrits sur les listes du parti, ont dit avoir été dupés. C'est un nouvel acte dans la tragédie offerte par l'initiative depuis début août et l'apparition de différences politiques entre les deux têtes de liste: Lee Michel Baseggio et Sonja Holper.