Changer d'édition

Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca
Luxembourg 2 min. 17.02.2021

Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca

Les premières doses AstraZeneca ont été administrées depuis le 8 février au Luxembourg.

Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca

Les premières doses AstraZeneca ont été administrées depuis le 8 février au Luxembourg.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 17.02.2021

Délai prolongé entre deux injections AstraZeneca

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Jusqu'à présent, le Luxembourg souhaitait assurer la première injection et le rappel de ce vaccin anti-covid en 4 semaines. Le ministère de la Santé vient d'opter pour un écart de 10 semaines.

Le Luxembourg compte obtenir du laboratoire AstraZeneca de quoi vacciner près de 207.000 personnes. Après avoir limité l'emploi de cette formule anti-covid aux moins de 65 ans, le Conseil supérieur des maladies infectieuses vient d'émettre une nouvelle proposition : distancer de deux mois et demi (contre un mois actuellement) la première et la deuxième injection. Et cela, dixit l'autorité sanitaire, «en tenant compte des dernières données vaccinales».


Robert-Schuman (trop) généreux sur ses vaccins
Le centre hospitalier a-t-il eu raison d'administrer des doses anti-covid à certains membres de son conseil d'administration? La question peut se poser, même si l'éventuelle entorse aux règles est loin d'être scandaleuse.

Désormais, l’administration de la deuxième dose du vaccin d’AstraZeneca pourra donc se faire entre la 8e et la 12e semaine après la première piqûre. Et le comité de justifier ce changement d'attitude en notant : «L’allongement de l’intervalle entre les deux doses apparaît avoir un effet favorable sur l’efficacité de ce vaccin contre les formes symptomatiques de la maladie». 

Par contre, il est désormais entendu que l’administration du rappel au-delà de la 12e semaine «n’est pas recommandée». A partir de ce délai, en effet, la protection conférée par la première injection est considérée comme perdue.

Il y a tout juste un mois, c'est sur le timing d'injection des vaccins Pfizer et Moderna que le ministère de la Santé avait revu sa copie. S'accordant une semaine de plus. Mais une chose reste inchangée : pas question pour le gouvernement de déroger à la règle de préservation de la deuxième dose. Autrement dit, sur chaque lot de vaccins reçu, la direction de la Santé prévoit systématiquement la mise en stock des flacons indispensables au rappel vaccinal imposé par les trois laboratoires jusque-là retenus. 

D'autres pays n'ont pas retenu cette option préférant piquer au fur et à mesure des arrivées. Moins prudent, mais méthode permettant de gonfler les chiffres de doses administrées.

Pour le Luxembourg, qui vient tout juste d'ouvrir son deuxième centre de vaccination à Esch-Belval, on assure avoir injecté la première dose à 18.055 volontaires, 5.969 personnes ayant déjà été ''piquées" deux fois

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après bien des Etats, le Grand-Duché a fait le choix de s'en remettre à un prochain avis de l'Agence européenne des médicaments avant de reprendre -ou non-les injections d'AstraZeneca.
11.03.2021, Großbritannien, London: Ein Mitarbeiter zeigt die ersten verabreichten Ampullen mit den Corona-Impfstoffen von Astrazeneca (l) und Biontech/Pfizer, die Teil einer neuen COVID-19-Austellung im Science Museum sein werden. Foto: Victoria Jones/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Face à une épidémie covid qui peine à décroitre, le département frontalier a décidé d'ajouter plus de sites de vaccination sur son territoire. Un effort rendu possible par l'arrivée de 30.000 doses de sérum supplémentaires sur les deux prochaines semaines.
Stored AstraZeneca vaccines are seen at the Region Hovedstaden's vaccine center in Bella Center in Copenhagen on February 11, 2021, amid the ongoing coronavirus Covid-19 pandemic. (Photo by Liselotte Sabroe / Ritzau Scanpix / AFP) / Denmark OUT
14 mars, voilà la nouvelle date fixée pour une éventuelle levée des restrictions sanitaires. La campagne vaccinale devrait, quant à elle, connaître un nouvel élan dès la semaine prochaine. Quant aux bars et restaurants, des aides viennent les consoler.
Politik, Briefing Xavier Bettel und Paulette Lenert, Covid-19, Coronavirus, Chris Karaba/Luxemburger Wort