Changer d'édition

Délai fiscal prolongé pour les télétravailleurs français
Luxembourg 2 min. 26.08.2020

Délai fiscal prolongé pour les télétravailleurs français

Six jours avant la date butoir du 31 août, les frontaliers français peuvent à nouveau s'organiser. Ils savent désormais qu'ils pourront continuer à travailler chez eux, quatre mois supplémentaires.

Délai fiscal prolongé pour les télétravailleurs français

Six jours avant la date butoir du 31 août, les frontaliers français peuvent à nouveau s'organiser. Ils savent désormais qu'ils pourront continuer à travailler chez eux, quatre mois supplémentaires.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 26.08.2020

Délai fiscal prolongé pour les télétravailleurs français

Maurice FICK
Maurice FICK
Comme leurs collègues belges et allemands, les salariés français embauchés au Luxembourg pourront continuer à faire du home-working jusqu'au 31 décembre. L'accord entre la France et le Luxembourg a été prolongé de quatre mois.

Tous les travailleurs qui font la navette entre la France, la Belgique et l'Allemagne vers le Luxembourg sont désormais fixés. Ils pourront travailler depuis leur bureau privé tout en restant imposables au Luxembourg. Alors que les frontaliers belges sont rassurés depuis lundi, leurs collègues allemands savent que la prolongation se fait automatiquement, les Français n'ont plus à se tracasser non plus. L'accord sur le télétravail entre la France et le Luxembourg reste valable, quatre mois de plus.


Les télétravailleurs frontaliers affiliés jusque fin 2020
Si le doute persiste encore au niveau fiscal, pour ce qui est du rattachement à la Sécurité sociale, les frontaliers en home-office n'ont rien à craindre pour leurs droits. Le Luxembourg les couvrira jusqu'au 31 décembre au moins

Le ministère des Finances annonce qu'il a reçu «la confirmation officielle du ministère des Finances français que l'accord bilatéral en matière de fiscalité concernant le télétravail dans le contexte de la lutte contre la propagation du COVID-19 restera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2020». Nouvelle très attendue que s'est empressé de twitter le ministre lui-même, mardi soir.

L'accord prévoit que les jours de travail effectués à la maison en raison de la pandémie de covid-19, «ne sont pas pris en compte dans le calcul des 29 jours pendant lesquels la rémunération des frontaliers reste imposable au Luxembourg».


Manche Firmen befürchten, dass die Ablenkung im Homeoffice zu groß ist und greifen häufiger zu Überwachungsmethoden.
55 jours de travail hors Luxembourg pour tous les frontaliers
Le spectre du covid-19 continue de planer sur l'organisation du travail des frontaliers. Qu'ils soient belges, français ou allemands, l'OGBL vise l'équité de tous face au télétravail et a fait ses calculs.

Pour Pierre Gramegna, cette nouvelle prolongation de l'accord «tient à la fois compte des impératifs sanitaires, que cette situation requiert, et de la légitime flexibilité envers les employés et employeurs de nos deux pays». Il dit se féliciter «encore une fois de la bonne entente entre la France et le Luxembourg» et remercie son homologue français, Bruno Le Maire, pour l'«excellente collaboration.».

Même si elle n'arrive pas aussi rapidement que le souhaite notamment l'OGBL. Le syndicat qui réclamait mardi l'application d'un «seuil unique de 25% du temps de travail» pour l'ensemble des frontaliers, insiste sur le fait que ces salariés devraient se voir notifier la prolongation des accords entre leur pays et le Luxembourg «bien avant la date butoir, et non plus au dernier moment». La date butoir pour les frontaliers français arrivait dans six jours, le 31 août. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'OGBL demande 25% de télétravail pour tous
Alors qu'un accord entre les autorités luxembourgeoises et allemandes fait état d'une prolongation du travail à domicile jusqu'au 31 décembre, le syndicat luxembourgeois soulève un problème. Tous les salariés ne seraient «pas traités de manière équitable».
In Luxemburg hat die Telearbeit in den vergangenen zehn Jahren stark zugenommen.
L'accord sur le télétravail prolongé côté belge
A défaut de recevoir la Première ministre belge mercredi (visite annulée), le Luxembourg a reçu confirmation de Bruxelles que le gouvernement belge renouvelait l'accord sur le home-working jusqu'au 31 décembre. A la France de suivre maintenant, l'Allemagne poursuivant elle aussi le dispositif.
«La France doit un immense merci au Luxembourg»
L'épisode covid-19 aura marqué une nouvelle étape dans les relations entre l'Hexagone et le Grand-Duché. A l'occasion du 14 Juillet, l'ambassadeur de France revient sur cette nécessité de poursuivre une collaboration fructueuse pour les deux pays.
ITW Ambassadeur de France Bruno Perdu à l’occasion du 14 Juillet
Le télétravail objet de nouveaux pourparlers
Alors qu’un certain flou entoure encore le télétravail des frontaliers après le 31 août, le gouvernement assure garder le contact avec la France, la Belgique et l'Allemagne pour faciliter le travail à domicile.