Changer d'édition

Déjà un premier dilemme à résoudre
Luxembourg 6 min. 05.01.2021

Déjà un premier dilemme à résoudre

Favoriser le retour à la normale ou la prudence sanitaire? La question se pose à nouveau à Paulette Lenert et Xavier Bettel.

Déjà un premier dilemme à résoudre

Favoriser le retour à la normale ou la prudence sanitaire? La question se pose à nouveau à Paulette Lenert et Xavier Bettel.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 6 min. 05.01.2021

Déjà un premier dilemme à résoudre

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Si les chiffres de l'épidémie plaident en la faveur d'un assouplissement des restrictions, Xavier Bettel et ses ministres ont-ils malgré tout d'autres choix que de prolonger le remède prescrit actuellement? Réponse ce mardi à 15h.

«Ce virus ne prend pas de vacances», a coutume de rappeler la ministre de la Santé. Paulette Lenert (LSAP) comme l'ensemble du gouvernement ont d'ailleurs appris que le moindre relâchement pouvait être coupable face à ce covid-19. Au besoin, le décompte des 508 victimes de l'épidémie vient rappeler la menace. Seulement à l'aube de 2021, voilà que la deuxième vague de l'épidémie semble marquer le pas. Aussi, à l'occasion du premier conseil de gouvernement de l'année, ce mardi 5 janvier, la tentation pourrait être grande de baisser la garde.

Après tout, les hospitalisations en lien avec le coronavirus régressent (retour aux chiffres d'octobre), le nombre d'infection actives a été divisé par plus de trois (3.114 désormais contre près de 10.500 début novembre), le rythme des infections ralentit (162 nouveaux cas en moyenne quotidienne ces sept derniers jours), les traces virales ne progressent plus dans les eaux usées analysées par le LIST et voilà maintenant une semaine que la campagne de vaccination anti-covid a débuté. Et puis, par définition, les mesures «temporaires» ne sont pas faites pour durer. 

Alors après le 10 ou le 15 janvier, selon les cas, que le ministre de l'Economie rouvre donc tous les commerces (et plus seulement ceux dits «essentiels»). Que son homologue de l'Education renvoie tous les scolaires en classe après cette rentrée à la maison (c'est encore à l'école ou au lycée que les jeunes apprennent le mieux); que le patron de la Sécurité intérieure bannisse le couvre-feu; que le responsable des Classes moyennes annonce la réouverture des cafés et restaurants; que sa collègue de la Culture rouvre le rideau sur cinémas et salles de spectacle; que l'on en finisse avec cette limitation à deux invités maximum chez soi; que l'on reprenne librement le chemin des équipements sportifs. Nous le souhaitons tous et, secrètement, nous en avons même fait le vœu.


asdf
«Cette crise accélère certaines tendances inquiétantes»
Si l'espoir de voir la fin de la pandémie approcher avec le début de la vaccination, ses effets devraient se faire sentir sur le long terme, notamment auprès des jeunes générations. Explications avec Louis Chauvel, professeur de sociologie à l'Uni.

Et puis toutes ces mesures ont un prix. Aides publiques aux entreprises, soutien au chômage partiel, remboursement du congé pour raisons familiales : il faudrait se montrer plus économe, entend-on ici et là. Alors, M. le Premier ministre, faites un beau geste, demandent certains.

Sauf que Xavier Bettel va sans doute résister à l'appel de ces sirènes. Qu'elles soient organisations professionnelles ou familles, entreprises ou décideurs politiques. Le chef du gouvernement a promis d'évoquer le devenir des restrictions, ce mardi à l'occasion d'un point-presse prévu pour 15h.

A J-5 de la fin des mesures imposées pour les fêtes, l'exécutif doit se remettre à l'ouvrage. Et choisir si l'heure est aux étrennes (récompensant la bonne attitude collective de ces derniers temps) ou à la sévérité (imposant encore un effort général). Mais lundi, au micro de RTL, la ministre de la Santé a déjà douché les espoirs. «Encore trop d'inconnues», a glissé Paulette Lenert.


Le Luxembourg sur le podium mondial des infections
Avec des cas dépassant la barre des 1.000 cas pour un million d'habitants selon les données de l'OMS, le Grand-Duché se classe au troisième rang en termes de contaminations. Un classement qui reste toutefois à prendre avec des pincettes.

Trop tôt pour savoir si les signaux positifs n'étaient qu'un leurre ou une tendance certaine. Tant que le pays ne reste pas durablement en dessous de 200 nouveaux cas dépistés par jour, le gouvernement se méfie, a-t-elle prévenu. En effet, une reprise des infections aussi subite que massive reste crainte. Et même si la vaccination a débuté, le premier rempart (les soignants) est encore loin d'être suffisamment immunisé. On parle tout juste de 1.200 premières piqûres administrées sur une population de plus de 620.000 personnes.

Par ailleurs, nul ne sait comment l'épidémie a pu se répandre durant la période des fêtes. L'impact ne devrait plus tarder à se faire connaître mais, à ce stade, tout pronostic serait hasardeux. Tout comme plane l'incertitude autour du possible développement de la souche britannique du virus. Cette variante a franchi la Manche et se trouve bien au Luxembourg, a confirmé dernièrement le LNS.


Lokales, CHEM, Centre François Baclesse, Krankenhaus, Urgences, Notaufnahme, Coronavirus, Covid-19, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Des hôpitaux bientôt de retour en phase 3?
Face à l'évolution du nombre d'hospitalisations de patients positifs au covid-19, le Dr Philippe Turk, membre de la cellule de crise covid, plaide pour une levée des contraintes imposées aux établissements de soins pour affronter la pandémie. Une position que ne soutient pas le ministère de la Santé.

Enfin, le système hospitalier qui a multiplié les SOS en décembre mériterait bien un peu de répit. Depuis mi-novembre, les services de santé sont passés en phase 4, se focalisant principalement sur les malades du covid. Des infectés dont le nombre a grimpé jusqu'à 251 personnes hospitalisées. Un record établi le 23 décembre, il n'y a pas si longtemps donc. Aussi une accalmie permettrait de faire baisser la pression sur les services de soins intensifs et soins normaux.

Surtout, avec le retour en phase 3, un semblant de normalité dans la prise en charge des autres patients serait rétabli. Ce qui ne pourrait que faire du bien à l'état de santé général du pays en proie à d'autres pathologies dont il est temps de se préoccuper. 

Voilà posé le dilemme à résoudre par le conseil de gouvernement de ce jour. Prudence ou confiance? Continuité ou changement de stratégie? Satisfaire les uns ou fâcher les autres? Pencher pour l'économique plutôt que le sanitaire? Le virus ne prend peut-être pas de vacances, mais les doutes dans le bien-fondé de chaque décision gouvernementale non plus.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La note de la Santé qui repoussait tout allègement
En date du 4 janvier, un rapport des services du ministère de la Santé préconisait de «renforcer les mesures afin d'éviter une nouvelle vague d'infections début 2021». Le gouvernement a décidé de ne pas suivre ces recommandations. Un choix assumé.
Healthcare workers gather the the nurses station in the intensive care unit of the Rafic Hariri University Hospital in the Lebanese capital Beirut, on January 5, 2021. - With 192,000 reported cases and almost 1,500 deaths, Lebanon is not among the world's worst hit countries, but its infrastructure is crumbling and a small surge in infections is enough to take its health sector to breaking point. (Photo by JOSEPH EID / AFP)
«Aider l'économie à se relever» reste la priorité
Si le gouvernement ne manque pas de projets pour la nouvelle année, 2021 restera inévitablement marquée par le covid-19. Pour le Premier ministre, la crise sanitaire se trouvera donc toujours au cœur des décisions gouvernementales.
Lokales, Luxembourg geht in den Lockdown II, Coronavirus, Covid-19, Grand Rue, Luxembourg Ville. Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des vacanciers priés de se faire tester au Findel
Pour tenter de limiter la propagation du covid-19 au Luxembourg par les personnes ayant passé les fêtes de fin d'année à l'étranger, des tests rapides seront proposés à tous les passagers transitant par l'aéroport. Et ce, dès ce samedi.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Covid19 Test im Flughafen,Ankunft.Corona.Luxairport, Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
1.200 personnels soignants vaccinés depuis lundi
Après l'injection des premières doses du sérum aux agents hospitaliers et aux ambulanciers, la campagne de vaccination se poursuit avec les personnels des maisons de retraite. Au total, un quart des personnes ciblées par la première phase ont reçu l'antidote, selon le ministère de la Santé.