Changer d'édition

Déjà quatre ans de radars fixes au Luxembourg
Luxembourg 4 min. 16.03.2020

Déjà quatre ans de radars fixes au Luxembourg

Le premier radar-tronçon du Luxembourg est en phase de test sur la N11 entre Waldhof et Gonderange depuis l'automne dernier

Déjà quatre ans de radars fixes au Luxembourg

Le premier radar-tronçon du Luxembourg est en phase de test sur la N11 entre Waldhof et Gonderange depuis l'automne dernier
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 4 min. 16.03.2020

Déjà quatre ans de radars fixes au Luxembourg

Le 16 mars 2016, les dix premiers appareils fixes installés au Grand-Duché flashaient 1.000 conducteurs en excès de vitesse en une seule journée. Ils sont aujourd'hui au nombre de 24, alors qu'une nouvelle procédure sera mise en place dès avril.

(JFC, avec Pierre Scholtes) - Dès le premier jour de leur mise en service officielle le 16 mars 2016, les dix radars fixes installés sur les 2.586 km² du territoire grand-ducal ont pris un millier de conducteurs en flagrant délit d'excès de vitesse. Un véritable déluge de flashes tous azimuts s'abattait sur le pays. Aujourd'hui, ils sont au nombre de 24, disséminés à travers le Luxembourg, le dernier étant entré en service à l'automne 2019 à Léierhaff, sur la route reliant Grosbous à Hierheck.

François Bausch (Déi Gréng), le ministre de la Mobilité dresse un bilan positif au bout de ces quatre années. «Ce système constitue une pierre angulaire du plan national de sécurité routière, et nous constatons aujourd'hui qu'il porte ses fruits. Ainsi, par rapport à 2013, le nombre de morts sur les routes a diminué de moitié, passant de 45 à 22». François Bausch qui n'omet pas de rappeler que «l'objectif à atteindre à long terme est celui d'aucun mort ni blessé grave sur les routes grand-ducales.»  


Le premier radar-tronçon commence à flasher
Les automobilistes n'ont plus qu'à lever le pied sur la N11. A partir de ce vendredi sera activé le premier radar-tronçon du pays sur la N11. Pendant le premier trimestre 2020 les flashes compteront pour du beurre.

À l'automne dernier, le radar fixe implanté sur la N11 entre Waldhof et Gonderange disparaissait pour faire place au tout premier radar-tronçon. Ce nouveau système mesure la vitesse moyenne entre deux points sur une distance de quatre kilomètres et la compare ensuite avec la vitesse maximale autorisée sur ce tronçon de route. Son but est de dissuader les conducteurs d'accélérer de nouveau immédiatement après avoir passé le radar. La phase-test a débuté en octobre 2019 et se poursuit au long du premier trimestre de 2020.

Selon Dany Frank, porte-parole du ministère de la Mobilité, les tests effectués depuis cinq mois sont satisfaisants. «Parallèlement à cette phase de test, l'homologation de la procédure par la Société nationale de certification et d'homologation (SNCH) est en cours. Une fois cette étape franchie, le radar-tronçon entrera alors vraiment en service». Et d'ajouter: «cela devrait être le cas d'ici la fin avril». A l'avenir, ce système est amené à être utilisé dans les tunnels, «notamment dans le tunnel Markusberg», explique Dany Frank, qui ajoute qu'«aucune décision ministérielle n'a cependant encore été prise jusqu'à présent, de sorte qu'une date exacte ne peut pas encore être donnée.»


Lokales,Stäreplatz, place d'étoile. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des radars feux rouges sur la place de l'Etoile
La pose des voies du tram sur ce carrefour stratégique sera synonyme de la mise en place d'une nouvelle technologie. Tous les carrefours de l'intersection seront équipés, courant 2020, de dispositifs de contrôle pour sanctionner les automobilistes qui ne respecteraient pas les feux rouges.

Outre les radars-tronçon,  un nouveau système de surveillance de la circulation fait aussi actuellement l'objet d'une phase-test. Il s'agit des «radars de feux de circulation», destinés à détecter et à punir les infractions des automobilistes aux feux tricolores. Un premier appareil de ce type devrait entrer en service en décembre de cette année à la place de l'Étoile dans la capitale. «Ce dispositif devra sécuriser la chaussée lors du passage du tram. Nous prévoyons également un deuxième point de mesure au passage à niveau près de l'église de Hollerich», détaille la porte-parole du ministère de la Mobilité.

A côté des appareils de mesure fixes, la police grand-ducale dispose de six radars mobiles embarqués dans les voitures. En outre, quatre radars de chantier sont utilisés - comme leur nom l'indique - en vue de sécuriser les sites en travaux. Sans oublier que la police est également équipée depuis l'année dernière de nouveaux «pistolets» permettant des mesures de vitesse plus précises sur une courte distance. «Cet outil sert notamment à enregistrer efficacement la vitesse des motards dans les virages serrés de l'Ösling», explique Dany Frank. «L'achat d'un système dit «ProVida» est également de plus en plus envisagé», ajoute la porte-parole, avant de préciser qu'«avec cette méthode, la mesure est effectuée à partir d'une voiture en mouvement et les contrevenants peuvent donc être détectés alors que la voiture est encore en mouvement.


Sur le même sujet

Schieren reste le «meilleur radar» du pays
Jamais, depuis 2016, les contrôles de vitesse n'auront autant surpris de contrevenants sur les routes du Luxembourg. Près de 282.000 véhicules auront ainsi été flashés en douze mois.
Radar Warnschild am Ende der A4 in Esch Alzette Richtung Rond Point Jean Paul 2. Photo: Guy Wolff
Le premier radar-tronçon commence à flasher
Les automobilistes n'ont plus qu'à lever le pied sur la N11. A partir de ce vendredi sera activé le premier radar-tronçon du pays sur la N11. Pendant le premier trimestre 2020 les flashes compteront pour du beurre.
Le premier radar-tronçon en phase de test
Deux dispositifs radar placés à quelques dizaines de mètres l'un de l'autre entre Gonderange et Waldhof représentent deux éléments d'un nouveau système de contrôle de vitesse. A compter du mois de janvier prochain, la section de 4,2 kilomètres flashera les contrevenants.
Schon seit Juli stehen nun jeweils zwei Säulen an beiden Enden des unfallträchtigen Abschnitts.
Des radars feux rouges sur la place de l'Etoile
La pose des voies du tram sur ce carrefour stratégique sera synonyme de la mise en place d'une nouvelle technologie. Tous les carrefours de l'intersection seront équipés, courant 2020, de dispositifs de contrôle pour sanctionner les automobilistes qui ne respecteraient pas les feux rouges.
Lokales,Stäreplatz, place d'étoile. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'efficacité avérée des radars mobiles du Luxembourg
Les sept dispositifs de mesure de vitesse non fixes ont permis à la police d'effectuer 863 contrôles entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019, décelant 63.897 infractions au total, soit une moyenne de 175 par jour, indique mardi le ministère de la Sécurité intérieure.
Les sept radars mobiles luxembourgeois ont effectué en un an 863 contrôles, décelant un total de 63.897 infractions liées au dépassement des limites de vitesse
798.000 véhicules flashés en trois ans
En service depuis le 16 mars 2016, les premiers radars au Luxembourg ne chôment pas. Quel impact ont-ils eu sur nos routes? Quelle suite pour les prochaines années? Réponses.