Changer d'édition

Déjà cinq agréments retirés à des crèches cette année
Luxembourg 18.08.2021 Cet article est archivé
Accueil jeunes enfants

Déjà cinq agréments retirés à des crèches cette année

Plus de 16.000 places sont ouvertes en crèche, mais bien des familles peinent à placer leur enfant.
Accueil jeunes enfants

Déjà cinq agréments retirés à des crèches cette année

Plus de 16.000 places sont ouvertes en crèche, mais bien des familles peinent à placer leur enfant.
Photo : Shutterstock
Luxembourg 18.08.2021 Cet article est archivé
Accueil jeunes enfants

Déjà cinq agréments retirés à des crèches cette année

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Depuis 2017, onze établissements ont été sanctionnés de la sorte par le ministère de l'Enfance et de la Jeunesse qui n'a pas renouvelé leur autorisation à accueillir de jeunes enfants.

Pas simple de trouver une place en crèche au Grand-Duché. Et si les disponibilités sont rares, cela n'influence pas les choix de l'administration quand il s'agit de constater si telle ou telle structure respecte les indispensables critères lui permettant d'obtenir l'agrément pour fonctionner comme «service d'éducation et d'accueil» (SEA). Pour n'avoir pas respecté leurs obligations, onze établissements ont ainsi perdu leur autorisation d'accueillir des bambins depuis 2017.


ARCHIV - 03.02.2020, Baden-Württemberg, Backnang: Ein Spielzeug steht vor zwei Geschwistern. (zu dpa: «Freiburgs OB will bei Kontaktregeln Ausnahmen für kleine Kinder») Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le masque n'a pas sa place en crèches
Le ministre de la Jeunesse l'a confirmé : ni les bambins, ni les personnels des crèches luxembourgeoises ne sont tenus de porter une protection buccale.

Et le phénomène aurait même eu tendance à s'accélérer cette année 2021. En juillet dernier, le ministère de Claude Meisch retirait ainsi leur agrément à trois crèches basées dans la capitale. Sur quatre ans, l'administration a ainsi mis à l'écart de l'ordre de 300 places d'accueil pour jeunes enfants. Sachant qu'une place peut être ''occupée'' par plusieurs enfants, la décision n'est pas sans conséquence. 

Mais il s'agit là de choix assumé. Et, à l'occasion d'une réponse parlementaire adressée à la députée Françoise Hetto-Gaasch (CSV), Claude Meisch (DP) a ainsi rappelé que toutes ces structures avaient été sanctionnées pour des «conditions d'admission qui n'étaient pas remplies». Quels étaient ces manquements ? Le ministre en liste une série : accueil au-delà de la limite fixée, non-respect des règles de sécurité et/ou d'hygiène.

Dans d'autres cas encore, le retrait de l'agrément est venu frapper un SEA ne répondant pas aux exigences en matière de qualifications du personnel, insuffisance d'effectifs, utilisation de locaux non autorisés ou prise en charge de groupes d'âges non autorisés.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

C'est l'une des professions les plus en tension dans le pays, mais la réforme de la formation proposée par le ministre Claude Meisch est loin de susciter les enthousiasmes.
Sala de refeitório com educadoras
Annoncée officiellement à la mi-mai, la réindexation des montants versés aux ménages avec enfant ne serait qu'une mesure imposée au gouvernement qui ne compenserait pas la perte de pouvoir d'achat et qui entrerait en vigueur après la prochaine tranche indiciaire, selon l'OGBL.