Changer d'édition

Déjà 66.000 appels sur la hotline covid
Luxembourg 15.05.2020 Cet article est archivé

Déjà 66.000 appels sur la hotline covid

La hotline avait reçu ses premiers appels le 2 mars dernier.

Déjà 66.000 appels sur la hotline covid

La hotline avait reçu ses premiers appels le 2 mars dernier.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 15.05.2020 Cet article est archivé

Déjà 66.000 appels sur la hotline covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Au pic de la crise (et des peurs), la ligne de consultation sur le coronavirus a reçu jusqu'à 1.700 appels par jour. A compter de samedi, et compte tenu de la régression de l'épidémie, l'accueil téléphonique réduit ses horaires.

Pas de doute à avoir : mettre en place la hotline 8002-8080 s'est avéré utile. Ainsi, en deux mois, ce service d'écoute et réponse (gratuit) sur le coronavirus n'a cessé de sonner. Maintenant que l'infection semble marquer le pas, le ministère de la Santé a décidé d'alléger le dispositif. Ainsi, le numéro gouvernemental ne fonctionnera plus qu'en semaine, et du lundi au vendredi entre 8 h et 16h.

Au passage, les autorités sanitaires annoncent qu'en plus d'un total de 66.000 appels traités via la hotline, près de 2.900 coups de téléphone liés au covid-19 ont également été reçus au 112, numéro d'urgence dont il convenait de libérer les lignes pour les missions habituelles de secours. Un joli bilan établi entre le 2 mars, date de l'ouverture de la ligne et le 15 mai 2020. Sachant que d'autres lignes d'urgence (notamment pour le soutien psychologique) ont aussi été mises en place depuis le début du confinement.

Cette mi-mai annonce aussi un changement au niveau du fonctionnement des maisons médicales. Celles-ci avaient suspendu les services de garde de nuit et du week-end en début de la crise sanitaire, les voilà autorisées à reprendre ces fonctions désormais. «Les visites à domicile pour les patients non covid, également pendant la nuit et le week-end, sont maintenues de manière inchangée», annonce le ministère de la Santé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le stress post-traumatique sous contrôle
Sur le «front» de la pandémie depuis de longues semaines, le personnel médical demeure sous pression. Pour autant, le ministère et les personnels de santé s'accordent à dire que tout a été mis en place pour minimiser les impacts psychologiques de la crise sanitaire.
TOPSHOT - Katie Ffolloitt-Powell (R) and Mike Carr of the Patient Transport Services of South Central Ambulance Services move an elderly non-COVID-19 patient from hospital to a care home  near Portsmouth, south England on May 5, 2020. - As the list of recognised Covid-19 symptoms grows, paramedic crews like those with the South Central Ambulance Service are forced to treat every patient as being a potential case, often requiring specialised personal protective equipment (PPE). Paramedics now routinely don what the NHS refers to as Level 2 PPE, like face masks and disposable aprons. (Photo by Leon Neal / POOL / AFP)
Caritas croule sous les appels à l'aide psychologique
Signe du mal-être croissant de la population en période de confinement, l'association caritative fait face à une explosion de demandes de soutien moral de la part de ses 140 bénéficiaires. Trois psychologues répondent à ces requêtes par téléphone et visioconférence.
Déposez vos angoisses au 8002 8080
Anxiétés, soucis domestiques ou liés au télétravail, solitude: la hotline ouverte au début de la crise du covid-19 offre aussi un soutien psychologique multilingue. Depuis le 1er avril, deux psychologues dûment qualifiés veillent au bien-être des citoyens confinés en détresse.