Changer d'édition

Déjà 54.000 euros de dons pour les survivants de l'explosion du Waldhof
Luxembourg 18.02.2019

Déjà 54.000 euros de dons pour les survivants de l'explosion du Waldhof

Deux sous-officiers âgés de 40 et 48 ans sont décédés le jeudi 14 février par l'explosion d'un obus de la Seconde Guerre mondiale stocké au dépôt de munitions du Waldhof. Deux autres sous-officiers de l'Armée luxembourgeoise ont été blessés.

Déjà 54.000 euros de dons pour les survivants de l'explosion du Waldhof

Deux sous-officiers âgés de 40 et 48 ans sont décédés le jeudi 14 février par l'explosion d'un obus de la Seconde Guerre mondiale stocké au dépôt de munitions du Waldhof. Deux autres sous-officiers de l'Armée luxembourgeoise ont été blessés.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 18.02.2019

Déjà 54.000 euros de dons pour les survivants de l'explosion du Waldhof

Après l'explosion mortelle du Waldhof, les membres du Syndicat professionnel de l'Armée luxembourgeoise (SPAL) ont lancé un appel aux dons pour les familles des victimes. Plus de 54.000 euros ont déjà été récoltés en quelques jours.

(MF / jt) – L'explosion survenue jeudi dans un dépôt de munitions de l'armée au Waldhof, qui a tué deux sous-officiers et en a blessé deux autres, dont un gravement, a déclenché une vague de solidarité au Luxembourg. En quelques jours, plus de 54.000 euros de dons ont pu être collectés en «Hommage aux morts et blessés de l'incident». Plus de 1.300 personnes ont déjà participé à la collecte de fonds via Facebook. L'objectif affiché est de parvenir à une enveloppe de 100.000 euros.

Ces dons seront gérés par le Fonds de secours du SPAL qui soutient financièrement les familles des membres décédés du syndicat, en particulier  leurs enfants mineurs. «Grâce à cette campagne de dons sur Facebook, nous apportons une aide supplémentaire aux veuves et aux enfants des soldats», explique Christian Schleck, président du syndicat. Fondé en 1953, le SPAL dénombre environ 700 membres. Il compte dans ses rangs des sous-officiers mais aussi des caporaux et soldats volontaires, actifs et retraités.

Le gouvernement avait également assuré les familles des victimes de son soutien. Une cérémonie en hommage aux deux sous-officiers décédés à l'âge de 40 et 48 ans, doit avoir lieu cette semaine au Centre militaire à Diekirch. Une plaque commémorative en l'honneur des deux membres du Service de déminage de l'Armée luxembourgeoise (SEDAL) tués dans l'explosion sera apposée dans la caserne du Herrenberg.