Changer d'édition

Déjà 167 cas de covid dans les écoles
Luxembourg 2 min. 06.10.2020

Déjà 167 cas de covid dans les écoles

Dans la plupart des cas, les classes ont pu poursuivre l'enseignement malgré le cas positif signalé dans les rangs.

Déjà 167 cas de covid dans les écoles

Dans la plupart des cas, les classes ont pu poursuivre l'enseignement malgré le cas positif signalé dans les rangs.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 06.10.2020

Déjà 167 cas de covid dans les écoles

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Trois semaines après la rentrée, le coronavirus continue à circuler parmi les élèves du Luxembourg. Plusieurs classes entières ont déjà été placées en quarantaine, reconnaît le ministère de l'Education.

Bien sûr que Claude Meisch (DP) ne vas pas le claironner sur les toits. Mais à l'heure où le pays a déjà enregistré 10.340 cas positifs au covid-19, le ministre de l'Education ne peut que constater que la pandémie ne s'arrête pas à la porte des classes. Ainsi, 167 garçons et filles scolarisés au Grand-Duché ont été infectés par le covid-19, reconnaît l'administration en date du 2 octobre. En une semaine, le chiffre a donc bondi d'un tiers... 

Certes, sur un total de 90.000 élèves accueillis pour cette rentrée si particulière, c'est peu. Mais le ministère de l'Education réitère tout de même son conseil de prévention aux familles : ne pas envoyer en classe un enfant qui présente des symptômes pouvant être assimilés aux signes d'une contamination au coronavirus (fièvre, maux de tête, toux...). Mieux vaut avoir le cœur net de l'état de santé du jeune en question plutôt que de risquer de transmettre à plus d'écoliers ou lycéens l'infection pulmonaire possible.

Dans ses informations, le ministère de l'Education indique également que 133 élèves (sur les 167 touchés) ont été pris en charge dans le cadre du «scénario 1», sur les trois hypothèses préétablies. Autrement dit, dans 133 classes, un seul cas isolé a été testé positif dans sa classe. Du coup, le jeune touché a été invité à s'isoler et reste à la maison dans le même temps; le restant du groupe n'étant pas contraint à une quelconque quarantaine. Une vigilance particulière est demandée toutefois autour de ces enfants ou adolescents qui doivent subir un dépistage pour bien  vérifier qu'ils ne sont pas atteints à leur tour.


(FILES) In this file photo taken on September 4, 2017 Pupils arrive at a primary school on the first day of the new school year, in La Rochelle, western France. - French President Emmanuel Macron said during a televised speech on June 14, 2020 that all French schools, except high schools, would fully reopen from June 22, a move that will allow more parents to return to work and give students at least a few days with their teachers before the summer break. (Photo by XAVIER LEOTY / AFP)
Cinq détails sur la rentrée qui ont pu vous échapper
La reprise des cours, le 15 septembre, ne sera pas seulement exceptionnelle du fait des aménagements liés au covid, elle le sera aussi par le nombre record d'élèves accueillis: 91.048 jeunes attendus. Mais ce n'est pas tout...

Toujours selon l'administration scolaire, 31 élèves figurent dans le cas de figure du  «scénario 2». Cette fois, toute la classe a été mise à l'isolement et a débuté un enseignement à distance. Après un test négatif, les enfants peuvent retourner à l'école normalement. 

Enfin, seuls trois jeunes sont à classer dans le«scénario 3».  Non seulement l'ensemble de leurs camarades ont été invités à rester chez eux, avec là encore des cours en ligne à suivre, mais les établissements où le ministère de la Santé a pu prendre d'autres dispositions. Comme l'utilisation du masque obligatoire pour tous les élèves de l'école, y compris en classe. Ce troisième scénario s'applique lorsqu'il existe des preuves solides que l'infection s'est produite au sein de l'école même.

Le ministère de l'Education n'a donné aucun chiffre concernant le nombre d'enseignants éventuellement infectés parmi les 10.800 en service.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Des mesures très ciblées dans les écoles»
Alors que les chiffres de contamination au covid-19 atteignent des pics ces derniers jours, Claude Meisch, le ministre de l'Education, appelle à la responsabilisation de chacun et assure que son ministère saura s'adapter.
Politik, Presskonferenz, Covid-19, Claude Meisch und Paulette Lenert. Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Très chers enseignants luxembourgeois
Les quelque 10.800 professeurs du Grand-Duché ont de quoi faire des envieux. Non seulement dans le restant de la population active mais aussi aux yeux de leurs homologues européens. Ce sont eux qui sont les mieux payés de toute l'UE.
Lehrer, Lehrerin, Grundschule, Schule (Foto: Shutterstock)
Le congé pour raisons familiales reprend ses droits
Quatre mois durant, les parents ont été autorisés à s'occuper de leur enfant au-delà du quota de jours accordés par la Caisse nationale de santé. Pour la rentrée, plus question d'appliquer cette dérogation. Sauf en cas de quarantaine, ça tombe bien.
L'école n'a pas à jouer au docteur
Il n'y aura pas de vérification de température des élèves entrant à l'école ou au lycée. Aux familles d'être vigilantes sur les éventuels symptômes pouvant laisser penser à une infection covid.