Changer d'édition

Déi Lénk briguent un siège aux Européennes
Luxembourg 7 17.03.2019

Déi Lénk briguent un siège aux Européennes

David Wagner.

Déi Lénk briguent un siège aux Européennes

David Wagner.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 7 17.03.2019

Déi Lénk briguent un siège aux Européennes

Le parti de gauche a présenté sa liste de candidats pour le 26 mai,conduite par David Wagner et Carole Thoma, en vue de se faire une place parmi les six sièges que le Luxembourg occupera au parlement européen.

Après le DP et Déi Gréng samedi, Déi Lénk ont à leur tour présenté leurs candidats pour les élections européennes de mai. La liste des candidats proposée par la direction du parti a été approuvée par les délégués du centre sociétaire du Cents:

  • David Wagner
  • Carole Thoma
  • Gary Diderich
  • Sandrine Gashonga
  • Mara Martins
  • Antoni Montserrat. 

Le député David Wagner et la porte-parole du parti Carole Thoma sont les têtes de liste, le but étant d'obtenir un siège au parlement européen. 

Lors des précédentes européennes, Déi Lénk avait obtenu 5,76% des voix, loin donc du siège convoité.

Le programme du parti pour les élections européennes, dont les mots clés sont «social» et «écologique» a été adopté avec 50 voix pour, et cinq abstentions. Le parti prône «une union sociale différente», une transformation écologique de la société mais qui ne se fasse pas au détriment de la population défavorisée.

Un positionnement de renouveau

Les multinationales et le lobbying intensif qu'elles exercent au niveau européen sont aussi l'un des chevaux de bataille du parti de gauche dont le slogan de campagne est d'ailleurs «Eist Liewen, net hir Profiter» («Nos vies, pas vos profits»).

Dans sa courte histoire, le parti de gauche n'a encore jamais décroché de mandat au parlement européen. Cette fois-ci encore, les chances d'y parvenir sont ténues, puisque Déi Lénk n'a remporté que six sièges lors des législatives d'octobre.

Déi Lénk veut justement contrebalancer son manque d'expérience au niveau européen en se positionnant comme un parti nouveau, en rupture avec les partis traditionnels que sont les CSV, DP, LSAP ou Déi Gréng.

Par Steve Bissen (traduction et adaptation: AF)


Sur le même sujet

L’ADR attaque à tout-va
La tenue, dimanche, du congrès national du parti nationaliste a été non seulement l’occasion de dévoiler les ambitions européennes mais aussi et surtout celle de s’en prendre au gouvernement et au CSV.
ADR Nationalkongress/ Politik/ Useldange/ Am Tremel/ Foto : Caroline Martin
Le DP se veut social, libéral et européen
Lors de son congrès européen qui a eu lieu ce samedi, le parti libéral a confié vouloir se concentrer sur les opportunités et l'avenir de l'Union européenne. L'un des points centraux de son programme est la politique climatique.
IPO , DP Europakongress , Europawahlen 2019 , Centre Culturel Walferdingen , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Quels sont les enjeux de ces élections législatives?
Troisième et dernière vidéo explicative sur les élections législatives au Luxembourg. Cette fois-ci, nous nous intéressons aux enjeux de ce scrutin 2018 qui va, pour la première fois, juger l'action d'une coalition à trois. Qui joue gros? Qui va finir dans l'opposition? Réponses en images.