Changer d'édition

Déi Gréng: Folmer démissionne, Turmes élu sans quorum
Luxembourg 2 min. 05.06.2018

Déi Gréng: Folmer démissionne, Turmes élu sans quorum

Déi Gréng: Folmer démissionne, Turmes élu sans quorum

Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 05.06.2018

Déi Gréng: Folmer démissionne, Turmes élu sans quorum

Françoise Folmer démissionne de son poste de présidente du parti des Verts avec effet immédiat et ne se présente pas aux élections d'automne. Dans un même temps, Claude Turmes a été élu secrétaire d'Etat mais ne remporte pas la majorité: son élection n'est donc pas définitive.

(TR trad. SW) - L'annonce de la démission de la co-présidente du parti des Verts -  avec Christian Kmiotek - a été faite lors du congrès extraordinaire convoqué après la mort de Camille Gira pour nommer Claude Turmes comme secrétaire d'Etat.

Françoise Folmer a donné les raisons de sa décision: elle souhaite avoir davantage de temps pour sa famille et se concentrer sur son mandat municipal, sa vie en club et sa carrière professionnelle. Une annonce inattendue en ce mardi soir.

Du côté de Claude Turmes, il a bien été élu secrétaire d'État, succédant à Camille Gira, avec 121 voix sur 124. Cependant, le quorum de 138 délégués n'a pas été atteint, ce qui signifie que le vote n'est pas définitif. Dans les jours à venir, les délégués restants auront donc encore la possibilité de rejeter le vote.

Il devait être assermenté avant la fête nationale du 23 juin: il semblerait que ce timing soit compromis.

Le prochain congrès des Verts aura lieu le 30 juin:  le programme des élections et les listes de candidats seront alors votés. D'ici là, un nouveau candidat doit être désigné dans le Nord, pour remplacer Françoise Folmer et un nouveau candidat doit également être trouvé pour assurer la coprésidence.

Le congrès extraordinaire était une formalité, mais l'encouragement était important pour Claude Turmes. Il est confronté à un défi particulier; il a été membre du Parlement européen pendant 19 ans et doit maintenant se familiariser avec les questions politiques nationales et mener à bien les travaux de Camille Gira.

Il sera sans conteste davantage sous les feux de la rampe que n'importe quel autre candidat aux prochaines élections. Il aura la difficile tâche de conserver les votes de Camille Gira et d'aider les Verts du Nord à réussir. Camille Gira était de loin le meilleur politicien élu sur la liste verte en 2013 (7.548 voix) et était le seul Vert du Nord à être élu au parlement.

La perte de Camille Gira a durement frappé le parti. Mais les Verts peuvent compter sur de bons résultats d'enquête. Selon le Politmonitor, les trois Verts présents au pouvoir (François Bausch, Carole Dieschbourg et Félix Braz) ont connu la plus forte croissance et ont remporté l'appui des électeurs depuis décembre dernier (+6 %).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des idées vertes pour le Luxembourg
Samedi, les Verts ont adopté leur programme électoral pour les élections législatives d'octobre, dans la salle polyvalente de Junglinster. On fait le point sur ce programme.