Déclaration échevinale

Coalition DP-CSV: virage conservateur dans la capitale

Premier conseil communal avec les nouveaux élus ce lundi à Luxembourg
Premier conseil communal avec les nouveaux élus ce lundi à Luxembourg
Chris Karaba

Par Rita Ruppert (trad. ChB) 

Le logement, la mobilité, le développement urbain, l'éducation, l'environnement et la sécurité sont les priorités de la nouvelle coalition DP-CSV pour la Ville de Luxembourg.

Le nouveau collège échevinal a présenté lundi sa déclaration pour les années 2017 à 2023 face aux élus, lors du premier conseil communal post élections. Il y avait comme un air de déjà-vu mais aussi des nouveautés.

Avant la séance, la nouvelle équipe a posé pour les photographes sur l'escalier de l'hôtel de ville. Un seul manquait à l'appel: François Benoy (déi Gréng) devenu père le matin même.

De g. à dr. au 1er rang: Joël Delvaux (déi Lénk), Isabel Wiseler-Lima (CSV), Patrick Goldschmidt (DP), Serge Wilmes (CSV), Lydie Polfer (DP), Simone Beissel (DP), Colette Mart (DP), Laurent Mosar (CSV). 2e rang: Tilly Metz (déi Gréng), Jeff Wirtz (DP), Héloïse Bock (DP), Sam Tanson (déi Gréng), Maurice Bauer (CSV). 3e rang: David Wagner (déi Lénk), Claudie Reyland (déi Gréng), Tom Krieps (LSAP), Cathy Fayot (LSAP), Marc Angel (LSAP), Claudine Konsbruck (CSV). 4e rang: Claude Radoux (DP), Carlo Back (déi Gréng), Sylvia Camarda (DP), Paul Galles (CSV), Tanja De Jager (DP), Roy Reding (adr) et Elisabeth Margue (CSV)
De g. à dr. au 1er rang: Joël Delvaux (déi Lénk), Isabel Wiseler-Lima (CSV), Patrick Goldschmidt (DP), Serge Wilmes (CSV), Lydie Polfer (DP), Simone Beissel (DP), Colette Mart (DP), Laurent Mosar (CSV). 2e rang: Tilly Metz (déi Gréng), Jeff Wirtz (DP), Héloïse Bock (DP), Sam Tanson (déi Gréng), Maurice Bauer (CSV). 3e rang: David Wagner (déi Lénk), Claudie Reyland (déi Gréng), Tom Krieps (LSAP), Cathy Fayot (LSAP), Marc Angel (LSAP), Claudine Konsbruck (CSV). 4e rang: Claude Radoux (DP), Carlo Back (déi Gréng), Sylvia Camarda (DP), Paul Galles (CSV), Tanja De Jager (DP), Roy Reding (adr) et Elisabeth Margue (CSV)
Chris Karaba

L'opposition dans les starting-blocks

Sam Tanson (déi Gréng) n'a pas tardé à dénoncer le manque de transparence du collège échevinal qui n'avait transmis aucune information sur le contenu de sa déclaration à l'avance. Cela semblerait être symptomatique de la politique de communication du nouveau collège.

L'ex-échevine s'est également plainte que la réunion de la commission des Finances, dont les membres n'ont été nommés qu'hier, était déjà fixée à jeudi.

Le conseiller socialiste Marc Angel a formulé des remarques dans le même sens, avec l'espoir que ce n'était pas un mauvais présage pour la suite. Il a également critiqué le fait que le collège échevinal se trouve toujours (physiquement) plus haut que les autres membres du conseil dans la grande salle: "Il vaudrait mieux se parler au même niveau". 

Lydie Polfer recadre

La bourgmestre DP, Lydie Polfer, a coupé court à toute polémique, indiquant que la déclaration échevinale n'a jamais été présentée aux conseillers avant la première séance du conseil.

Elle a souligné que les partis auraient suffisamment de temps pour étudier le document jusqu'à la prochaine séance. Quant à la réunion de la commission des Finances jeudi, elle a précisé que c'était la seule façon de rester dans la légalité, puisqu'il s'agira d'évaluer le budget rectifié.

Logement: les jeunes familles ciblées

Le nouveau collège échevinal veut une politique qui réponde à la fois aux besoins de ses habitants, 116.881 exactement, et à ceux des institutions nationales et européennes basées dans la capitale.

Ainsi la cohésion sociale occupe une part importante dans les priorités des élus face aux défis actuels du développement urbain, du logement, de la mobilité, de l'éducation, l'intégration, l'environnement et la sécurité.

Faciliter l'accès au logement sera aussi un objectif important de ces prochaines années. La cible: surtout les jeunes familles qui veulent s'installer en zone urbaine, à des prix abordables à l'achat ou en location. Les autorités municipales veulent également investir dans le logement social.

Lydie Polfer a également annoncé qu'une partie des Portes de Hollerich sera un «quartier vert» avec jusqu'à 3.500 unités résidentielles. Si possible, des appartements dans l'ancien abattoir devraient également être planifiés, où sont principalement prévus des ateliers d'artistes.

La bourgmestre a encore appelé l'Etat à accélérer la construction du boulevard de Merl et du boulevard de Cessange afin que les quartiers de l'ouest et du sud-ouest puissent se développer. 

Un inventaire de la mobilité pour la capitale

Avec 116.381 habitants en ville et 120.000 personnes qui viennent chaque jour y travailler, la nouvelle coalition est consciente du challenge à relever: il faut une stratégie de mobilité réfléchie.

Le tram, qui sera officiellement mis en service ce dimanche avec le funiculaire et la nouvelle gare de Howald, complétera l'offre, selon Polfer. Dans ce contexte, les élus ont souligné que la connexion vers les zones des sociétés Paul Wurth et Heintz van Landewyck, et avec le projet Portes de Hollerich et le campus Geesseknäppchen, était essentielle.

Polfer a annoncé hier un inventaire de la mobilité qui constituera la base d'un plan de développement multimodal baptisé Mobility.

En plus de la rénovation et de l'élargissement des parkings urbains existants, le conseil examinera aussi avec les communes voisines la possibilité d'offrir plus de places de stationnement en périphérie de la ville.

Un plan communal pour l'Enfance

Pour analyser toutes les questions relatives à une mise en réseau des écoles et des foyers scolaires de la Ville avec les associations culturelles et sportives, le collège veut établir un plan communal pour l'Enfance. Il sera destiné à aider à la mise en œuvre du plan d'encadrement périscolaire.

En ce qui concerne les jeunes, ils devraient se voir attribuer plus de lieux de rencontre comme des terrains multisports notamment au Cents, à Gasperich, à Cessange et au Limpertsberg. La Ville explore aussi la piste de la construction d'une piscine en plein air.

Enfin, en matière de sécurité, le collège échevinal entend, entre autres, veiller à ce que les postes de police de la capitale soient considérablement renforcés en personnel.