Changer d'édition

Decathlon enfin dans la course au Royal-Hamilius
Luxembourg 8 2 min. 02.02.2021 Cet article est archivé

Decathlon enfin dans la course au Royal-Hamilius

L'enseigne mise sur quelques sports urbains, plutôt qu'une sélection plus large.

Decathlon enfin dans la course au Royal-Hamilius

L'enseigne mise sur quelques sports urbains, plutôt qu'une sélection plus large.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 8 2 min. 02.02.2021 Cet article est archivé

Decathlon enfin dans la course au Royal-Hamilius

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Si la pandémie sanitaire a chamboulé le calendrier initialement prévu, l'enseigne d'équipement sportif accueillera enfin ses premiers clients dès ce mercredi. Mais la boutique entend davantage jouer le rôle de vitrine géante que proposer une gamme exhaustive de produits.

Longtemps bloqué dans les starting-blocks, Decathlon a lancé le top départ de son aventure grand-ducale. Après une inauguration officielle, la première boutique luxembourgeoise de l'enseigne d'équipement sportif ouvrira ses portes aux clients dès ce mercredi.

Une ouverture néanmoins placée sous le signe du covid. Outre le gel hydroalcoolique à disposition dans les rayons, l'équipe de huit collaborateurs ne prévoit ainsi pas de foule. Le flux de clients sera en effet géré dès l'entrée.

A l'instar de la Fnac voisine, le magasin d'une surface de 630m2 ne proposera par ailleurs qu'une sélection de produits adaptés «à la demande des sportifs de centre-ville», précise le communiqué officiel. En d'autres termes, des équipements et accessoires de quelques disciplines telles que le running, la natation, le fitness ou encore le futsal.

Car le concept de ce nouveau magasin est «davantage celui d'une boutique que celui d'un grand magasin périphérique». Ce «Decathlon City» se veut donc avant tout comme «un point de contact avec les clients», souligne Karine Blanc, la directrice. 

Plus concrètement, le magasin mise sur les commandes en ligne, mais aussi sur les services et les conseils de ses employés. Tant sur les produits disponibles en boutique, que sur ceux proposés en ligne.

Ce n'est donc pas un hasard si des écrans et bornes de click & collect ont été disséminés à travers le magasin. Permettant ainsi aux clients de commander les références manquantes en rayon, mais aussi de récupérer les commandes effectuées sur le tout nouveau site internet du magasin.  

Pour rappel, cette ouverture vient compléter l'offre du Royal-Hamilius aux côtés d'autres grandes enseignes telles que les Galeries Lafayette, la Fnac ou encore le supermarché Delhaize. Une bonne nouvelle pour le nouveau centre commercial qui peine à remplir les locaux commerciaux, malgré une situation idéalement placée au cœur de la capitale. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'ouverture de l'enseigne d'accessoires sportifs a été reportée en raison de la crise sanitaire. Envisagée initialement pour mai dernier, puis décalée en janvier, le magasin n'ouvrira finalement ses portes au Royal-Hamilius que dans trois semaines.
Chantier Royal Hamilius - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le rooftop du centre commercial de cœur de ville ne verra pas s'ouvrir Manko, table réputée pour ses saveurs péruviennes. Le contexte actuel a poussé l'enseigne à refuser d'ouvrir ce nouvel établissement.
Chantier Royal Hamilius - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'ouverture de l'enseigne d'accessoires sportifs a été reportée en raison de la crise sanitaire. Envisagée initialement pour mai dernier, le magasin ouvrira finalement début 2021 mais bien au Royal-Hamilius.
KAZAN, RUSSIA - MARCH 27, 2020: A family shop for bicycles in a Decathlon sports store in Kazan, Tatarstan. Yegor Aleyev/TASS (Photo by Yegor Aleyev\TASS via Getty Images)
Ce jeudi, le centre commercial Royal-Hamilius franchit un nouveau cap avec la présentation à la presse du grand magasin de mode et d'accessoires. Après FNAC et Delhaize, le prochain poids lourd attendu devrait être l'enseigne de sports.
online.fr.Galerie Lafayette,letzte Vorbereitungen vor der Eröffnung. Aldringen,Centre Hamilius. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Luxembourg-Ville cultive-t-elle un art d'acheter à la française? Et pourquoi ces enseignes privilégient-elles le Grand-Duché pour s'implanter? Nous sommes allés à la rencontre de certaines de ces sociétés afin de comprendre le phénomène.