Changer d'édition

De nouvelles caméras bientôt à la Gare
Luxembourg 12.03.2019 Cet article est archivé

De nouvelles caméras bientôt à la Gare

De nouvelles caméras bientôt à la Gare

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 12.03.2019 Cet article est archivé

De nouvelles caméras bientôt à la Gare

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
La vidéosurveillance de la capitale va être étendue ces prochaines semaines à des points stratégiques dans le quartier de la Gare, dans une zone scolaire notamment, et sur la passerelle pour vélos du Pont Adolphe.

Seule ville du pays où la vidéosurveillance est opérationnelle, Luxembourg se dote de nouvelles caméras, dans le quartier de la Gare ainsi que sur la passerelle pour cyclistes sous le Pont Adolphe.


Vidéosurveillance: bientôt de nouvelles caméras à Luxembourg-Gare
Le réseau de vidéosurveillance du quartier de la gare va bientôt s'agrandir, selon le ministre de l'Intérieur, Etienne Schneider. De nouvelles caméras y seront installées à partir de fin 2018, puis en 2019.

François Bausch, ministre de la Sécurité intérieure, vient de signer une autorisation spécifique pour permettre l'extension du système de vidéoprotection à une zone comprenant des écoles et une aire de jeux. De quoi rassurer les parents au vu de la délinquance notamment liée à la toxicomanie dans le quartier.

Une équipe spécifiquement formée

Ces nouvelles caméras, qui seront installées dans les prochaines semaines, viendront rejoindre celles du Limpertsberg, une cinquantaine au total, braquées notamment sur le Glacis, et celles qui surveillent les parcs de la capitale, soit une trentaine. 

Voici où les nouveaux appareils seront placés:

Une équipe spéciale de la police grand-ducale est chargée de décortiquer les images captées par ces yeux électroniques. En cas de flagrant délit, une patrouille est envoyée directement sur les lieux. Si l'infraction a déjà été commise, les images peuvent servir de preuves et aider à l'identification des malfaiteurs.

La criminalité pourrait se déplacer

L'une des craintes des habitants de la capitale est de voir la criminalité se déplacer en fonction de l'emplacement des caméras. Sur ce point, le ministère de la Sécurité intérieure indique que la police sera attentive à ce phénomène et des conclusions seront présentées après une période d'un an.

Plus globalement, les résultats d'une étude complète sur l’efficacité de la vidéoprotection confiée à l'Inspection générale de la police seront présentés début 2020.