Changer d'édition

De nouveaux logements et des écoles à Esch-Schifflange
Luxembourg 6 2 min. 07.03.2019 Cet article est archivé

De nouveaux logements et des écoles à Esch-Schifflange

De nouveaux logements et des écoles à Esch-Schifflange

Lex Kleren
Luxembourg 6 2 min. 07.03.2019 Cet article est archivé

De nouveaux logements et des écoles à Esch-Schifflange

Des habitations pour 10.000 personnes ainsi que des écoles et un lycée sortiront bientôt de terre sur les anciennes friches de l'Arbed. L'agence Agora appelle les citoyens à s'impliquer dans le projet.

Avec leurs 62 hectares, soit la moitié du site de Belval, les friches industrielles de l'ancienne usine de l'Arbed à cheval sur les territoires de Esch/Alzette et Schifflange, représentent un potentiel pour la construction de logements dont les communes ont grand besoin. 


En tout, un millier de logements vont sortir de terre
Wunne mat der Wooltz: Wiltz prête pour le grand changement
L'ancienne friche industrielle de Tarkett au cœur de Wiltz va devenir d'ici 2030 un vaste ensemble urbain de 25 hectares conçu sur le mode de l’économie circulaire.

Pour faire face à cette crise, l'Etat mène une politique d'acquisition de terres autrefois dédiées à la sidérurgie: c'est le cas à Esch/Schifflange comme à Dudelange ou encore à Wiltz, avec pour effet de gonfler le nombre de terrains disponibles.

Le gouvernement et ArcelorMittal ont confié la revalorisation du site eschois-schifflangeois, à l'abandon depuis l'arrêt de l'usine en 2012, à l'agence Agora qui vient de lancer la phase de planification. «Les citoyens sont appelés à y prendre part», a expliqué le directeur administratif d'Agora, Yves Biwer, ce jeudi face à la presse. 

Quatre écoles et un lycée

Un programme urbanistique qui prévoit d'utiliser entre 50 et 60% des terres pour l'habitat a déjà été mis au point. Selon une première estimation, le nouveau quartier pourrait compter 10.000 habitants à terme, selon Frank Vansteenkiste, président du conseil d'administration d'Agora, soit un peu moins du tiers de la population actuelle d’Esch/Alzette. Les premiers occupants pourraient poser leurs valises dès 2023.


Le projet de revalorisation d'Esch-Schifflange englobe les 54 hectares de l'ancien site de production d'ArcelorMittal (incluant une partie du Domaine Schlassgoart) et 8 hectares supplémentaires appartenant au Fonds du rail.
Le public participera à la revitalisation des friches de Schifflange
La prochaine étape de la revitalisation de l'ancien site sidérurgique d'Esch-Schifflange a été validée. Un «atelier de conception urbaine» interactif, auquel participera le grand public, verra le jour «dès la fin du mois de mars 2019».

En plus de ces logements, le site comptera 20 à 25% de bâtiments publics dont quatre écoles et un lycée, selon l'échevin Martin Kox (déi Gréng), qui ajoute que la Ville souhaite privilégier les petites structures au lieu de grands établissements. Le bourgmestre chrétien-social de Schifflange, Paul Weimerskirch dit envisager une école commune aux deux villes. Enfin, les 10 à 15% de terrains restants seront réservés aux bureaux et aux jeunes entreprises.

Quant à la crainte de voir ce site se transformer en Belval numéro 2, Frank Vansteenkiste coupe court: «Il n'y aura pas de centre commercial à cet endroit».   

Le public invité à participer

C'est justement pour répondre en direct aux questions des citoyens et les associer pleinement à la démarche qu'Agora organise un «atelier de conception urbaine» du 29 mars au 4 avril. Cette semaine verra s'affronter quatre équipes d'urbanistes et architectes, mais également de sociologues et d'experts en mobilité. Les résultats de leurs travaux seront exposés au public et au jury lors de trois forums, les 29 mars, 1er avril et 4 avril, sur le site même.   

Par Nicolas Anen (trad. ChB)