Changer d'édition

De l'éphémère pour combler les vitrines vides
Luxembourg 2 min. 18.12.2020

De l'éphémère pour combler les vitrines vides

En attendant la mise en place de kiosques dans les différents quartiers de la capitale, un nouveau pop-up store va voir le jour avenue de la Gare.

De l'éphémère pour combler les vitrines vides

En attendant la mise en place de kiosques dans les différents quartiers de la capitale, un nouveau pop-up store va voir le jour avenue de la Gare.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 2 min. 18.12.2020

De l'éphémère pour combler les vitrines vides

Face à la multiplication des départs de commerces au centre-ville, les responsables de Luxembourg-Ville reprennent en partie la main et multiplient les pop-up stores. Avec comme ambition de redynamiser l'ensemble de la capitale, via la création de nouvelles offres de proximité.

(Jmh avec David Thinnes) - Ambiance morose dans les rues de la capitale. Avec des panneaux «commerce à louer» qui rythment aussi bien le quartier Gare et la Ville-Haute que les autres espaces de la Ville, les responsables communaux se doivent de réagir. Ou du moins poursuivre leur politique de soutien actif aux commerçants. Après la mise en place de milliers de bons d'achat, les annulations de loyer ou le versement d'une aide de 4.000 euros suite au confinement, la coalition DP-CSV met l'accent sur les pop-up stores.


Wort.fr Pop Up Store Rue Philippe II FOTO: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville
La capitale a horreur des commerces vides. Suite à la faillite d'«A la Soupe», et en attendant de rafraîchir les locaux rue Chimay, les autorités communales indiquent que le local laissé vacant sera loué dès la fin août. Selon la recette à succès des pop-up stores.

Car la formule fonctionne. Et tend même à se généraliser hors des quartiers commerçants traditionnels. Loués par la Ville à un propriétaire et mis à disposition contre un loyer compris entre 3.000 et 7.500 euros, les espaces connaissent une nouvelle vie pour une durée maximale de six mois. Une fourchette de loyer assez large pensée pour attirer une offre la plus large possible, les exploitants de plusieurs boutiques devant s'acquitter des montants les plus élevés. 

Pour permettre au concept de prendre ses quartiers hors du centre-ville, Serge Wilmes (CSV), premier échevin de la capitale, se veut inventif. Et cherche donc à contourner le règlement urbain prévu dans le plan d'aménagement général qui prévoit que les magasins ne peuvent prendre place que dans des espaces aménagés au rez-de-chaussée des immeubles. Raison pour laquelle il propose «d'installer des kiosques dans les quartiers qui pourront être loués par la Ville». 


Wirtschaft, Restaurants, Cafés: wie ist die Lage? Klage, warum sie erst am 1. Juni öffnen dürfen, a la soupe, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La capitale tente de sauver ses commerces
Huit semaines que le virus a forcé les commerçants et restaurateurs à l'arrêt. Face aux difficultés engendrées, la Ville de Luxembourg a annoncé prendre des mesures pour les aider à se relever.

Car l'élu en charge du commerce, cité par nos confrères du Luxemburger Wort, estime qu'«il est important que les gens puissent faire leurs courses quotidiennes dans leur quartier». En attendant que cette alternative ne voie le jour, un nouveau pop-up store doit voir le jour quartier Gare. Situé le long de l'avenue de la Gare, l'espace de 200 m2 cherche preneur. Les candidats ont jusqu'au 17 janvier prochain pour se faire connaître.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les pop-up stores séduisent toujours autant
D'ici peu, les deux magasins de la rue Philippe II ouverts à la location par la Ville rouvriront prochainement leurs portes avec de nouvelles enseignes. Ce ne sera pas encore le cas pour celui situé avenue de la Gare.
Wort.fr Pop Up Store Rue Philippe II FOTO: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des bons d'achat distribués par milliers
Pour soutenir ses commerces, la Ville de Luxembourg a lancé une vaste opération de jeux-concours pour distribuer 21.700 bons d'achat avant fin octobre. Près d'un quart sont réservés aux ménages les moins bien lotis.
Angucken ist erlaubt, anprobieren nicht überall.
Un nouveau magasin éphémère éclot en centre-ville
La capitale a horreur des commerces vides. Suite à la faillite d'«A la Soupe», et en attendant de rafraîchir les locaux rue Chimay, les autorités communales indiquent que le local laissé vacant sera loué dès la fin août. Selon la recette à succès des pop-up stores.
Wort.fr Pop Up Store Rue Philippe II FOTO: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Quelle seconde vie pour les pop-up stores?
Les deux magasins éphémères Botari et Bricks4Kidz dans la rue Philippe II achèveront leur bail fin juillet. L'administration communale de la capitale lance un nouvel appel à candidatures. La date limite pour l'introduction des dossiers est fixée au 21 juin.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La capitale tente de sauver ses commerces
Huit semaines que le virus a forcé les commerçants et restaurateurs à l'arrêt. Face aux difficultés engendrées, la Ville de Luxembourg a annoncé prendre des mesures pour les aider à se relever.
Wirtschaft, Restaurants, Cafés: wie ist die Lage? Klage, warum sie erst am 1. Juni öffnen dürfen, a la soupe, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
La formule attractive des pop-up stores
Et si l'avenir du commerce de ville tenait dans les boutiques éphémères? A Luxembourg, la tendance commence à prendre. La Ville étant même prête à tenter l'expérience au-delà du centre-ville.
Lokales,Pop-Up-Stores in der Hauptstadt -  Bricks4Kidz (38, rue Philippe II) . Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort