Changer d'édition

De 3 à 30 ans de prison requis contre les papys braqueurs
Luxembourg 2 min. 28.09.2022
Hold-up à Luxembourg

De 3 à 30 ans de prison requis contre les papys braqueurs

Les braqueurs étaient parvenus à emporter un butin de près de deux millions d'euros.
Hold-up à Luxembourg

De 3 à 30 ans de prison requis contre les papys braqueurs

Les braqueurs étaient parvenus à emporter un butin de près de deux millions d'euros.
Photo: Police grand-ducale
Luxembourg 2 min. 28.09.2022
Hold-up à Luxembourg

De 3 à 30 ans de prison requis contre les papys braqueurs

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Le procès de ce braquage surréaliste et ultra-médiatisé à l'époque trouvera son épilogue cette semaine. En attendant, les différents accusés risquent gros devant les assises de Lyon.

Suite de ce rocambolesque dossier judiciaire du braquage survenu le 20 mars 2018 dans la luxueuse bijouterie-horlogerie Goeres située dans le centre de Luxembourg. Pour rappel: une équipe de criminels chevronnés, grimés en personnes âgées, s'étaient introduits armés dans l'établissement, vendant des montres Rolex et Patek Philippe, dont le prix oscille généralement entre 5.000 et plus de 80.000 euros l'unité. 


Début du procès du braquage de l'horlogerie de Luxembourg
Le hold-up survenu il y a quelques années était littéralement digne d'un film. Le procès s'ouvre aujourd'hui devant les assises de Lyon.

Avec un butin évalué à près de deux millions d'euros, les braqueurs avaient ensuite rejoint des complices. Le commando était ensuite parvenu à s'enfuir en direction de la région lyonnaise. Mais à hauteur de la barrière de péage de Villefranche-Limas, des tirs seront échangés entre les fuyards et les policiers de l'antigang de Lyon. Après une spectaculaire course-poursuite et la prise d'otage d'une famille par les braqueurs, ceux-ci seront finalement mis hors d'état de nuire quelques heures plus tard. 

Une figure du grand banditisme

Depuis plusieurs jours se tient donc le procès du casse luxembourgeois devant la cour d'assises de Lyon. Un total de neuf personnes, sept hommes et deux femmes, comparaissent actuellement. Les débats ont notamment permis d'en apprendre plus sur les têtes pensantes derrière cet acte. En effet, dans le box des accusés, on retrouve un certain Brice Zerrouki. Selon 20 Minutes, l'homme est une figure du grand banditisme et compte pas moins d'une trentaine de condamnations. Le site rappelle qu'en 2012, il avait notamment écopé d’une peine de neuf ans de prison pour le braquage d'un commerce Easy Cash dans la région de Lyon. Deux ans plus tard, il avait été condamné à sept ans ferme pour un vol à main armée.

Et puis, trois semaines après le braquage de la bijouterie luxembourgeoise, il s'était évadé de la prison dans laquelle il avait été incarcéré. Rattrapé quelques dizaines de minutes plus tard, il avait tenté de soudoyer les policiers. 


279g de cocaïne dans un hôtel à Pétange
S'ils n'ont pas trouvé l'individu recherché, les policiers ont fait une belle découverte.

Les différents accusés risquent gros dans cette affaire. Les préventions sont lourdes, on parle de «vol en bande organisée, tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique, arrestation, enlèvement et séquestration ou détention arbitraire d’otages». 

La journée de ce mardi était notamment consacrée aux réquisitions de l'avocat général. Celui-ci a demandé pas moins de 30 ans de réclusion criminelle ainsi qu'une période de sûreté des deux tiers de la peine pour l'homme considéré comme le cerveau du braquage. 16 années de prison ont également été demandées pour son complice armé au sein de la bijouterie. On a d'ailleurs appris que ce dernier avait tiré en direction d'un employé de l'établissement luxembourgeois, sans pour autant faire de blessé. Une autre peine de 16 ans a aussi été réclamée pour le conducteur qui avait forcé le barrage policier et qui, le jour des faits, faisait le guet. 

BFM indique de son côté que pour les cinq autres accusés, des peines allant de 3 à 10 ans d’emprisonnement ont été requises. L'avocat général a par ailleurs demandé un mandat de dépôt à l'issue du jugement, qui sera rendu ce jeudi, pour les accusés comparaissant libres.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet